Parole d’expert: comment se démarquer dans sa demande d’emploi?

Après une belle carrière dans les ressources humaines, Marlous De Leeuw a quitté sa Hollande natale pour travailler au Grand-Duché. Elle est désormais responsable du département Employer Branding and Sourcing au sein de la Banque Internationale à Luxembourg (BIL). Appliquant la stratégie de recrutement dynamique de la BIL axée sur les meilleurs talents faisant preuve d’innovation, elle sait comment attirer les candidats les plus doués. Nous avons demandé à Marlous ce qu’elle considérait comme une bonne demande d’emploi et comment les candidats pouvaient se démarquer.

Pouvez-vous nous parler un peu de votre rôle au sein de la BIL?

En tant qu’Employer Branding and Sourcing Manager à la BIL, je suis responsable de chaque étape du processus de recrutement au sein de la banque. J’assure également la promotion de la BIL en tant qu’employeur de premier rang qui attire, forme et fidélise les nouveaux talents.

La lettre de motivation et le CV sont souvent utilisés dans le cadre d’une demande d’emploi. En tant que recruteur, qu’attendez-vous de chacun de ces documents?

Le CV doit être clair et décrire votre expérience, votre formation et vos compétences de manière structurée. En tant que recruteurs, nous recevons entre 60 et 100 candidatures pour chaque poste proposé. Nous devons donc pouvoir distinguer en quelques secondes si un profil correspond à nos attentes.

Ce n’est que dans le cas où aucun candidat ne se démarque clairement que nous lisons les lettres de motivation. Nous parcourons souvent le premier paragraphe pour voir si le candidat a quelque chose de spécial à proposer. L’objectif d’une lettre de motivation est de compléter le CV et de décrire les motivations du candidat.

Mon conseil pour la rédaction d’une lettre de motivation est de commencer par se poser la question suivante: «pourquoi moi?».

On a souvent tendance à répéter le contenu du CV dans la lettre de motivation. Comment éviter cela et en quoi est-ce important?

En effet, nombreux sont ceux qui ont du mal avec ces deux formats et qui se contentent de résumer leur CV dans la lettre de motivation. Mon conseil pour la rédaction d’une lettre de motivation est de commencer par se poser la question suivante: «pourquoi moi?». Lorsque nous rédigeons le descriptif d’un poste vacant, nous commençons souvent par nous poser des questions sur le type de candidats que nous souhaitons attirer. Nous conseillons aux candidats de faire de même et de réfléchir aux qualités qu’ils possèdent et qui pourraient nous intéresser.

Il existe bien des façons de rédiger une demande d’emploi, mais qu’est-ce qui est selon vous à proscrire dans une lettre de motivation ou un CV?

Les recruteurs ont tendance à s’énerver quand ils repèrent des fautes d’orthographe dans une demande d’emploi. Par ailleurs, nous n’apprécions guère lorsque les candidats en font trop ou se vantent. Une lettre de motivation ne doit pas dépasser une page. À moins d’être très doué pour l’écriture, pas besoin d’en faire plus. L’objectif est de résumer les aspects pertinents de votre profil. Mieux vaut rester bref.

Quel conseil donneriez-vous à nos lecteurs qui souhaitent que leur candidature se démarque?

Faites preuve d’énergie et d’enthousiasme. Les gens comme moi qui lisent des centaines de demandes d’emploi apprécient vraiment les CV courts, clairs et concis. Une présentation nette et professionnelle constitue certes un atout, mais il convient avant tout de vous assurer que votre CV correspond au poste proposé.

Quelles sont les caractéristiques que vous recherchez chez un candidat?

Facilité d’apprentissage, curiosité et ouverture d’esprit sont autant de caractéristiques essentielles que nous recherchons chez un candidat. Les candidats doivent posséder une solide expertise et avoir conscience de leur environnement. Ils doivent se montrer ouverts au changement et prêts à s’adapter aux grandes transformations que connaissent le secteur bancaire et notre société.

Notre banque est suffisamment grande pour faire la différence, tout en gardant taille humaine. C’est aussi ce que nous attendons de nos jeunes talents: qu’ils soient à la fois ambitieux et humbles.

Quel conseil donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent poursuivre une carrière dans le secteur bancaire? Quelles qualités recherchez-vous chez les jeunes talents?

Les jeunes qui souhaitent entamer une carrière au sein de notre banque doivent apprendre à connaître l’organisation dans son ensemble. Nous sommes une banque universelle. Toutes nos décisions sont prises au Luxembourg, dont la capitale héberge notre siège. Nous proposons une large gamme de services (banque de détail, banque privée, banque institutionnelle, etc.) et disposons de notre propre salle des marchés. Il s’agit là d’une excellente opportunité pour les jeunes de découvrir tous les aspects du métier et de se sentir habilités à obtenir des résultats. Notre banque est suffisamment grande pour faire la différence, tout en gardant taille humaine. C’est aussi ce que nous attendons de nos jeunes talents: qu’ils soient à la fois suffisamment affirmés pour peser dans la balance et suffisamment humbles pour tenir compte des autres et de leur valeur ajoutée.

Les candidats doivent-ils aborder une candidature spontanée de la même manière que la réponse à une offre d’emploi?

Si vous souhaitez proposer votre candidature, essayez de créer un lien par le biais des réseaux sociaux. Nous recevons beaucoup de candidatures spontanées. Je reçois ainsi de nombreux messages par le biais de LinkedIn, envoyés par des personnes qui souhaitent poursuivre une carrière au sein de la BIL. J’apprécie particulièrement ce type de demandes car les candidats ne ménagent pas leurs efforts. Mon conseil: ne vous contentez pas d’envoyer une simple invitation LinkedIn, joignez-y un message personnalisé! Faites également preuve d’authenticité!

Nous savons que les coutumes en matière de rédaction de CV varient d’un pays à l’autre. Par exemple, hors de question pour les Américains de joindre une photo, alors qu’il s’agit d’une pratique courante en Europe. Qu’en est-il dans une ville cosmopolite comme Luxembourg?

Nous défendons le principe d’égalité des chances et ne souhaitons donc pas que quiconque se sente forcé d’ajouter une photo à son CV. Seuls la motivation et un contenu solide peuvent garantir la réussite de votre candidature.