Mes finances, mes projets, ma vie
25 septembre 2022

Quiz : Quel conducteur se cache en vous ?

Êtes-vous celui qui laisse toujours passer les autres avant vous et qui n’oublie jamais de mettre son clignotant ou êtes-vous un acharné de l’accélérateur et du klaxon lorsque vous êtes derrière le volant ? Si, pour certains, la chaussée est synonyme de danger à anticiper, d’autres se prennent pour de véritables pilotes de course et leurs trajets quotidiens prennent des allures de rallyes. Et vous, quel type de conducteur êtes-vous ?

Bien sûr, rien n’est tout noir ou tout blanc. Il existe plusieurs types d’automobilistes plus ou moins prudents, et votre propre comportement peut varier selon les circonstances. Mais savez-vous à quelle catégorie vous appartenez ? Répondez à notre quiz ludique et laissez-vous surprendre !

0%

Pour vous, une voiture sert avant tout à :

Dans votre auto, l’indispensable c’est d’avoir :

Le véhicule qui vous précède fait un créneau, vous :

Un automobiliste vous fait une queue de poisson sur la route, vous :

Vous arrivez dans un embouteillage, vous :

Vous approchez d’un passage piéton :

Vous devez prendre le train, mais il a du retard, vous :

Vous attendez depuis 5 minutes qu’une place de stationnement se libère et on la prend sous votre nez :

Quel conducteur se cache en vous ?
Le « conducteur modèle »

Pour vous, rouler est synonyme de déplacement, ni plus, ni moins. Lorsque vous conduisez, vous êtes calme et attentif. Vous privilégiez la sécurité et la prudence au volant de votre véhicule. Vous ne partez jamais sans vos papiers et respectez scrupuleusement le code de la route : vous êtes toujours bien placé dans un rond-point, ne manquez jamais une occasion de remercier un autre usager de la route et ne passez jamais au feu orange (ni au rouge, cela va de soi !). La courtoisie au volant est l’une de vos valeurs phares.

Félicitations ! Il faudrait plus de conducteurs dans votre genre et la route serait plus agréable pour tout le monde.

Le « tolérant »

Prendre votre voiture n’est pas quelque chose de stressant pour vous et vous aimez conduire. Vous préférez vous ranger sur le côté de la route pour vous faire dépasser par un « Fangio », plutôt que de vous énerver. Si vous êtes globalement prudent, il vous arrive parfois de faire l’un ou l’autre écart. Mais vous vous dites que cela est humain, personne n’est parfait ! Et puis vous avez toujours une bonne raison. Et comme vous êtes fairplay, vous avez la même philosophie pour les autres conducteurs : vous vous montrez très compréhensif.

Votre indulgence vis-à-vis des autres conducteurs est tout à votre honneur et elle vous permet aussi de mieux anticiper les réactions des autres usagers de la route. Continuez à être attentif et bravo pour votre self-control !

Le « stressé »

Conduire est pour vous un véritable calvaire. Avant même d’entrer dans le véhicule, vous êtes tendu. La conduite des autres, les conditions de circulation, le stationnement ou encore les manœuvres, tout cela vous rend anxieux. Vous avez d’ailleurs déjà renoncé à des projets par crainte de prendre votre véhicule. Hyper attentif à tout ce qui se passe autour de vous, vous avez tendance à perdre vos moyens en cas d’imprévu : dans la panique, il vous est déjà arrivé d’activer votre essuie-glace par erreur au lieu du clignotant !

Pour faire baisser un peu la pression, pourquoi ne pas utiliser un GPS qui donne l’état du trafic en temps réel. Cela vous permettra d’anticiper vos déplacements et d’éviter les surprises. Si vraiment vous ne voyez aucune amélioration et que le stress est trop important, optez plutôt pour le covoiturage ou les transports en commun !

« L’étourdi »

Conduire est pour vous un moment de détente. Vous en profitez pour laisser vagabonder votre esprit, écouter de la musique, observer le paysage, etc. Il vous arrive aussi de manger ou de consulter votre téléphone (ce qui, rappelons-le, est strictement interdit !). Vous êtes facilement distrait et si vous n’êtes pas seul dans la voiture, vous avez tendance à prêter plus d’attention à votre interlocuteur qu’à la circulation. En résumé, lorsque vous êtes derrière le volant vous conduisez, mais ce n’est pas votre seule activité. D’ailleurs, plongé dans vos pensées, il vous est déjà arrivé de rentrer du travail sans avoir vu passer le trajet, voire à vous tromper de trajet !

Un conseil : réveillez-vous ! Vous n’êtes pas seul sur la chaussée. Reprenez vos esprits, posez votre sandwich, oubliez votre téléphone et concentrez-vous sur ce qui se passe sur la route ! C’est votre sécurité et celle des autres qui est en jeu.

« L’acharné »

Vous ne supportez pas qu’un autre conducteur vous grille une priorité ou ne mette pas son clignotant dans un rond-point. Et vous le lui faites systématiquement savoir ! Il vous est d’ailleurs déjà arrivé de suivre un automobiliste pour bien lui faire comprendre votre agacement. Fenêtre ouverte, c’est généralement vous qu’on entend pester dans les bouchons. Vous n’avez pas peur d’utiliser votre klaxon lorsqu’il le faut et vous ne vous en privez pas ! Après tout, si vous ne le faites pas, qui le fera ?

Prenez une grande bouffée d’oxygène avant de vous installer derrière le volant. Assurez-vous de partir bien à temps pour arriver à l’heure à destination. Souriez. La route n’est pas un champ de bataille, alors baissez les armes.

Le « champion arrogant »

Vous êtes persuadé d’être le meilleur pilote au monde et maîtrisez parfaitement votre engin. Si vous faites un écart au code de la route, c’est toujours parfaitement justifié (selon vous). D’ailleurs, le code de la route ne s’applique pas pour vous. Il est pour les autres. Et pour cause, vous êtes persuadé que les autres conducteurs sont des dangers publics et ne savent pas rouler.

Le meilleur étant toujours devant, vous ne supportez pas de vous faire doubler et il vous arrive même d’accélérer lorsqu’un véhicule a l’inconscience d’essayer de vous dépasser. Vous aimez la vitesse, vous voulez toujours être le premier et vous faites tout pour rester sur le podium.

Si vous imaginez pouvoir faire tout ce que vous souhaitez sur la route, n’oubliez pas qu’il peut y avoir des imprévus. Concentrez-vous sur votre conduite, plutôt que sur celle des autres et surtout levez le pied ! Votre imprévisibilité peut provoquer des catastrophes.