Mes finances, mes projets, ma vie
14 octobre 2019

Assurer le développement à l’international de sa PME

Les PME et les entreprises de taille intermédiaire le savent bien : les coûts en rapport avec une activité à l’exportation sont tels qu’ils peuvent constituer un risque majeur pour l’entreprise. Outre les investissements conséquents pour la prospection, l’implantation ou encore l’adaptation des produits au marché visé, l’import-export est gourmand en liquidités et exige des garanties financières. Comment y faire face ?

Face à des besoins de financement, un des premiers réflexes consiste à prendre rendez-vous avec son banquier. Mais voilà, le développement à l’international nécessite des investissements et des frais opérationnels conséquents avec un retour sur investissement non immédiat. Et pour votre banquier, cela représente un risque qu’il n’est pas toujours prêt à assumer. Sauf s’il bénéficie de certaines garanties qui lui permettent de diminuer ce risque.

De votre côté, vous pouvez lui présenter votre business plan avec des chiffres prévisionnels, voire un carnet de commandes synonyme de rentrées prochaines. S’agissant d’un marché différent, la question est de savoir si vous connaissez bien vos futurs clients à l’étranger, leur ponctualité dans les paiements ou leur solvabilité réelle ? La situation économique ou politique dans le pays visé est-elle stable ? Là encore, disposer de certaines garanties serait particulièrement appréciable.

Face à toutes ces inconnues, pouvoir se reposer sur un interlocuteur compétent, expérimenté et soucieux de vous soutenir est de nature à vous redonner le sourire et à oser l’aventure. Cet interlocuteur existe et dispose déjà d’un contrat-cadre avec une des grandes banques de la Place.

L’Office du Ducroire

Pour faire face aux défis du développement à l’international, les entreprises luxembourgeoises peuvent s’appuyer sur l’Office du Ducroire (ODL). Créé en 1961, l’ODL est un établissement public qui se présente comme « votre porte d’accès à l’exportation ». Ainsi, il accompagne votre entreprise dans ses activités à l’international, en la soutenant, entre autres, par l’intermédiaire d’une participation financière aux frais de promotion et d’exposition à l’exportation, et en assurant des risques liés aux transactions internationales et aux investissements à l’étranger.

Le 13 mai 2019, l’ODL et la Banque Internationale à Luxembourg (BIL) ont annoncé la signature d’un contrat-cadre visant à accroître les prêts pour financer les activités liées au commerce international des entreprises luxembourgeoises. S’il s’agit du premier accord de ce type signé entre l’ODL et une banque, d’autres pourraient suivre. Pour votre entreprise, ce type de contrat constitue une bonne nouvelle dans la mesure où il renforce la capacité de votre banque à soutenir au mieux votre volonté d’exporter vos produits et services. Comment ? Par l’assurance des crédits bancaires, l’assurance des engagements de garantie et l’assurance à l’exportation. Bien que la palette de l’ODL soit vaste, focalisons-nous plus particulièrement sur ces trois produits d’assurance qui constituent des pièces maîtresses pour soutenir la réussite de votre projet de déploiement à l’international.

De tels accords facilitent l’accès des entreprises aux financements du cycle d’exploitation pour des projets d’import-export (…)

L’assurance des crédits bancaires

Qu’il s’agisse d’importation ou d’exportation, vos besoins en ressources financières sont conséquents et, avec des délais de production ou livraison importants, le retour sur investissement peut prendre du temps. Les accords que peut conclure l’ODL avec des instituts bancaires constituent une réponse à ce défi auquel vous êtes très probablement confrontés. En effet, de tels accords facilitent l’accès des entreprises aux financements du cycle d’exploitation pour des projets d’import-export grâce à une police cadre couvrant jusqu’à un certain plafond le risque de non remboursement des crédits contractés. Dans le cadre de l’accord avec la BIL, ce plafond de couverture va jusque 50%.

Quoi qu’il en soit, en assurant une partie du risque pris par la banque, l’assurance des crédits bancaires permet un réel effet de levier pour les financements que ladite banque octroie aux entreprises luxembourgeoises. L’assurance des crédits bancaires peut être schématisée comme suit :

L’assurance des engagements de garantie

Lorsqu’il est question d’internationalisation, il est souvent nécessaire – voire obligatoire – que l’exportateur émette des garanties telles que des garanties de restitution d’acompte, une garantie de bonne fin, etc.

Grâce aux accords que l’ODL est susceptible d’établir avec votre banque, cette dernière peut prendre en charge ces garanties pour votre entreprise au bénéfice de votre client étranger.

En couvrant une partie du risque de non remboursement, l’ODL permet à votre banque de favoriser l’octroi de garanties bancaires.

En qualité d’exportateur, vous concluez alors un contrat avec le client étranger et donnez ordre à votre banque d’émettre la garantie. En couvrant une partie du risque de non remboursement, l’ODL permet à votre banque de favoriser l’octroi de garanties bancaires envers des entreprises luxembourgeoises comme la vôtre. En cas de non remboursement de votre part en qualité d’exportateur, l’ODL indemnisera votre banque contre ce défaut de paiement.

L’assurance à l’exportation

Ce type d’assurance dit assurance-crédit préserve, en partie, votre entreprise contre les pertes liées à un défaut de paiement.

Dans ce cadre, l’ODL, peut couvrir :

  • les risques propres aux débiteurs (ex : carence ou insolvabilité) ;
  • les contraintes extérieures (ex : les risques d’ordre politiques et assimilés tels que les risques de transfert ou pénurie de devises, guerres, révolutions, catastrophes naturelles et le fait du prince).

L’assurance-crédit offre, entre autres, 3 services distincts :

  • les informations sur la solvabilité financière de vos clients et prospects afin de vous aider à construire votre activité sur des contreparties solvables ;
  • le recouvrement des impayés grâce à des correspondants locaux ;
  • l’indemnisation des créances garanties lorsque vos clients font défauts.

En cas de besoin, votre banque peut devenir bénéficiaire d’une police d’assurance émise par l’ODL.

À côté des produits d’assurance disponibles dont nous n’avons ici présenté qu’une partie, l’ODL propose tout un ensemble d’aides financières afin de vous soutenir dans vos efforts de prospection à l’international. Vous pouvez en consulter le détail sur le site officiel de l’ODL ou en parler avec votre banquier. Toute l’équipe myLIFE vous souhaite du courage, de la ténacité et de la réussite dans vos projets de développement à l’international.