Mes finances, mes projets, ma vie
15 octobre 2018

Comptes séparés, comment partager le budget du ménage?

Nouvelle étape pour votre couple: vous avez décidé de vivre ensemble. La vie sous le même toit entraînant inévitablement des dépenses communes, il va falloir s’organiser. Loyer, courses, assurances, voyages en amoureux et frais scolaires des (futurs) enfants… Comment procéder sans renoncer à ses comptes bancaires personnels? Suivons ensemble deux couples fictifs et deux modes de fonctionnement différents à ce sujet. À vous de vous inspirer de celui qui vous ressemble.

Barbara et Guillaume: «Ensemble, mais à comptes séparés»

Barbara et Guillaume ont fait le choix de conserver leurs comptes bancaires personnels, sans même avoir ouvert un compte joint supplémentaire. Chacun gère ses dépenses personnelles de son côté. Pour eux, c’est la meilleure façon d’éviter les brouilles liées à l’argent. Si l’un souhaite acheter 500 grammes de truffes blanches ce mois-ci, il est libre de le faire… tant qu’il peut assurer ensuite les dépenses communes sur lesquelles ils ont bien évidemment discuté avant de trouver un accord.

Pour les dépenses communes, comme le loyer, les factures d’eau, d’électricité, ou bien les croquettes de Rookie, leur labrador, Barbara et Guillaume ont établi une liste des dépenses mensuelles récurrentes. Comme ils n’ont pas de compte joint, Guillaume règle directement le loyer à partir de son compte, et Barbara s’occupe des autres dépenses de la même façon. Le total de ces dépenses est parfaitement divisé en deux. Comme ils ont un salaire quasiment identique, le calcul est simple.

Parfois, ne pas faire des parts égales est synonyme d’une plus grande équité.

En revanche, leurs amis Sandrine et Axel, s’ils procèdent également à partir de comptes séparés, ne divisent pas le total de façon égale. Comme Sandrine gagne mieux sa vie qu’Axel, c’est elle qui paie 60% des dépenses communes. Parfois, ne pas faire des parts égales est synonyme d’une plus grande équité.

Pour les dépenses «imprévues» ou les «loisirs» qui concernent le ménage, les freins de la voiture à changer ou une sortie au cinéma, par exemple, c’est généralement Guillaume qui se charge de payer l’addition. Pour régler sa part, Barbara lui fait ensuite un virement sur son compte.

Aujourd’hui, grâce à sa banque en ligne, c’est un jeu d’enfant de faire un virement depuis son ordinateur ou son smartphone. Et pour savoir faire les comptes en fin de mois, Barbara utilise une application dédiée. C’est très pratique, et ça marche aussi avec les amis pour savoir qui doit quoi.

Barbara et Guillaume ont en projet d’acheter une maison. Ils aimeraient bien garder ce fonctionnement, mais ils en perçoivent les limites pour ce type d’investissement en commun. En ce qui concerne l’épargne, n’ayant pas de compte joint, il est difficile de créer un «pot commun». Chacun constitue une épargne de son côté, mais il n’est pas simple d’avoir une visibilité sur ce capital.

Peut-être devraient-ils s’inspirer de Jérôme et Marie-France, dont nous allons parler dès à présent.

Jérôme et Marie-France: «Tous nos œufs ne sont pas dans le même panier»

En amour, on partage… presque tout! C’est le point de vue de Jérôme et Marie-France, qui ont conservé leurs comptes bancaires respectifs, mais ont ouvert un compte joint pour simplifier la gestion financière quotidienne du ménage. Il leur semblait logique que chacun finance ses propres passions, d’autant plus qu’ils ne les partagent pas. Jérôme ne jure que par le parapente, alors que Marie-France a le vertige et n’aime que la peinture à l’huile. Pour toutes ces dépenses «perso», chacun gère avec son propre compte.

Les remboursements sont prélevés sur un compte joint qu’ils alimentent grâce à un virement depuis leurs banques en ligne respectives.

En revanche, plus de questions à se poser sur comment régler les dépenses communes chaque mois. Le remboursement de la maison, tout comme la facture internet ou les courses, par exemple, sont prélevés sur un compte joint qu’ils alimentent grâce à un virement depuis leurs banques en ligne respectives. Comme pour Barbara et Guillaume, ce budget mensuel a été établi en amont, ce sont des postes de dépenses identifiables et récurrents, c’est donc d’autant plus facile à automatiser.

Chacun dispose également d’une carte pour prélever de l’argent sur ce compte. Ils peuvent ainsi régler une sortie ciné, un restaurant, ou l’achat du micro-ondes sans se poser de questions. Si ces dépenses n’étaient pas prévues dans le budget, il leur suffit de refaire un virement, chacun depuis son compte personnel, vers le compte joint.

Comme Jérôme gagne 30% de plus que sa compagne, mais qu’il souhaite que les choses soient équitables, il participe à hauteur de cette différence de salaire à toutes les dépenses communes, mais aussi aux dépenses imprévues et liées aux loisirs.

Pour l’épargne et leurs investissements, c’est aussi plus simple. Leur compte joint inclut un compte épargne sur lequel ils versent chaque mois la somme qu’ils ont convenue ensemble.

Il est possible de faire «compte à part» pour la gestion financière du ménage. Chacun prend en charge certains postes de dépenses de façon équitable ou non, ça, c’est à vous de voir. Mais la création d’un compte joint dédié est sans doute la méthode la plus simple. Elle n’empêche pas de conserver un compte personnel et permet en outre de constituer une épargne commune de façon plus transparente, tout comme d’envisager des projets d’investissement en couple.