Mes finances, mes projets, ma vie
28 septembre 2021

Devrais-je travailler à mon compte ?

La pandémie de Covid-19 a marqué le début de la plus importante expérience de travail à distance dans le monde. Pour ceux qui ont apprécié le temps supplémentaire passé en famille, la flexibilité que cela apporte ou l’absence de trajets, il peut être tentant d’en faire une situation permanente en devenant indépendant.

Néanmoins, le coronavirus a également mis en lumière les réels désavantages du statut d’indépendant. Les missions qui vous sont confiées peuvent disparaître rapidement, vous laissant ainsi sans aucune protection ou presque. Les gouvernements ont certes pris certaines mesures pour aider les indépendants, mais elles étaient le plus souvent limitées. Il est possible d’atténuer les risques, mais nous estimons que quiconque envisageant de passer à son compte devrait tout d’abord se pencher sur plusieurs aspects.

1. Apprenez à vous connaître

Il ne s’agit bien évidemment pas ici de vous faire suivre par un psychiatre, mais le travail d’indépendant requiert un certain tempérament. Une étude menée par le MIT a conclu que les indépendants les plus épanouis partageaient tous plusieurs traits de caractère, notamment la confiance en soi, un sens de responsabilité personnelle, l’absence de crainte de l’échec et une certaine tolérance vis-à-vis de l’ambiguïté.

Pour vous mettre à votre compte, vous devez obligatoirement faire preuve d’une certaine aptitude dans la vente, en cela qu’il vous faudra négocier les prix, attirer de nouveaux clients et convenir de conditions. Pour les plus créatifs, cela peut s’avérer plutôt désagréable. Vous pourriez également vous retrouver à passer beaucoup de temps seul. Si cela peut convenir aux introvertis, certains risquent de manquer de compagnie. Les espaces de co-working ou les partenariats entre petites entreprises peuvent convenir davantage à certaines personnes, mais il faut alors faire attention à rentrer dans vos frais.

Travailler en tant qu’indépendant peut sembler séduisant pour être maître de votre temps, mais vous ne touchez aucun revenu lors des périodes non productives.

2. Gestion du temps

Travailler en tant qu’indépendant peut sembler séduisant pour être maître de votre temps, mais vous ne touchez aucun revenu lors des périodes non productives. Vos jours de congé vous reviennent donc plus cher que les salariés qui bénéficient de congés payés. Il est en outre extrêmement difficile de refuser du travail. Même les indépendants expérimentés craignent qu’en refusant une mission, on ne fera plus appel à leurs services. Vous pourriez ainsi faire beaucoup d’heures supplémentaires et vous retrouver soumis aux desiderata d’un florilège d’interlocuteurs plutôt que d’un seul patron, aussi désagréable soit-il.

3. Fiscalité

La discipline financière est un atout important pour les indépendants. Les impôts ne sont pas prélevés imperceptiblement sur votre salaire tous les mois, mais il est de votre responsabilité de vous assurer qu’ils soient payés. Un indépendant aura généralement le statut d’exploitant individuel, de société de personnes ou de société à responsabilité limitée. Chaque structure est soumise à un régime fiscal et à des dates limites de reporting différents. Dans de nombreux pays, les autorités fiscales déduiront les montants automatiquement chaque mois, quoique vous puissiez toujours être soumis à un processus de règlement à la clôture de l’année fiscale.

Vous devez également vous assurer de toujours pouvoir profiter des avantages de la sécurité sociale, notamment les prestations de retraite obligatoires ou publiques. Les contributions peuvent être déduites en même temps que l’impôt sur le revenu, mais cela peut s’avérer plus compliqué si vous agissez en tant que société à responsabilité limitée. Vous devrez en effet vous assurer que les paiements sont réalisés dans les temps.

4. TVA

Les entreprises et les exploitants individuels dont le chiffre d’affaires annuel est supérieur à 35.000 EUR doivent s’immatriculer à la TVA au Luxembourg, ce qui implique certaines exigences en termes de reporting. Mais cela signifie aussi que vous pouvez déduire la TVA de vos achats. Le taux de TVA usuel au Luxembourg est de 17 %, avec des taux réduits pour les besoins essentiels comme le chauffage et l’éclairage, le loyer et le carburant.

Les plans d’épargne-retraite sont relativement faciles à mettre en place et devraient faire partie de la planification financière de tout indépendant.

5. Provision pour pension

Lorsque vous décidez de quitter la sécurité de l’emploi permanent, vous faites non seulement une croix sur un salaire fixe et régulier, mais également sur divers avantages, incluant souvent des provisions pour prévoyance personnelle, l’assurance maladie et le capital-décès, ainsi que d’autres avantages supplémentaires éventuels comme l’inscription à un gymnase.

Les indépendants risquent de ne pas disposer de provisions pour pension. Les plans d’épargne-retraite sont toutefois relativement faciles à mettre en place et devraient faire partie de la planification financière de tout indépendant. À noter que le régime complémentaire de pension du Luxembourg, qui était auparavant réservé aux employés contractuels, est ouvert aux indépendants depuis 2019.

6. Votre famille

Généralement, si vous êtes gravement blessé ou malade ou en cas de décès alors que vous travaillez pour une entreprise, votre famille recevra un paiement unique (habituellement un multiple de votre salaire) qui devrait au moins les aider à traverser toute difficulté financière à court terme. Tous ces avantages s’envolent lorsque vous passez à votre compte. Le problème est aisément résolu en contractant une assurance décès, accident, maladie ou invalidité, ce qui constitue une dépense déductible pour une entreprise.

Il vous faut également prendre en compte l’impact à court terme sur les finances de votre ménage. Les organismes de crédits immobiliers demandent généralement à consulter vos comptes sur deux ou trois ans avant d’envisager le prêt. Il peut donc être plus prudent de se montrer patient ou de demander un prêt lorsque vous êtes toujours employé.

7. Avancement de votre carrière

Pour une carrière en entreprise, il existe un cheminement naturel. Dans un scénario idéal, vous gravissez les échelons et recevez une promotion de temps en temps avant de prendre votre retraite, préférablement avec une pension confortable, essentiellement payée par votre entreprise. En tant qu’indépendant, la voie n’est pas toute tracée. Cela fait certes partie de l’excitation du travail pour compte propre, mais il peut être nécessaire de revoir votre façon de penser.

8. Déterminez comment vous organiser au mieux et vous verser un salaire

Les choses peuvent ne pas être limpides dès le départ. Établir vos activités peut prendre un certain temps, et les avantages liés aux différentes options peuvent changer au fil du temps. Fonder une société peut par contre présenter des avantages fiscaux importants, notamment le paiement d’un impôt sur les sociétés de 17 % (15 % en cas de chiffre d’affaires inférieur à 175.000 EUR) et la possibilité de déduire les dépenses. Au Grand-Duché s’appliquent toutefois un impôt de solidarité de 7 % et un impôt commercial de 6,75 % à Luxembourg-Ville. Cela impliquera également, la plupart du temps, une charge administrative supplémentaire. Si vos revenus sont suffisants, il vaut souvent la peine d’engager un comptable.

Si la vie d’indépendant présente des avantages et des inconvénients dans la pratique, notamment sur le front administratif, c’est presque toujours l’occasion de parvenir à un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Il peut être particulièrement satisfaisant de savoir que, si vous travaillez un peu plus dur, le revenu de votre ménage s’en ressentira directement. Certaines personnes en tirent une grande motivation, bien plus que lorsqu’ils travaillent pour une grande entreprise. Si vous parvenez à régler les aspects administratifs, la liberté est à vous.

La discipline financière est un atout important pour les indépendants. Les impôts ne sont pas prélevés imperceptiblement sur votre salaire tous les mois, mais il est de votre responsabilité de vous assurer qu’ils soient payés.