Mes finances, mes projets, ma vie
19 novembre 2018

Entretenir son employabilité: le secret d’une carrière réussie!

Sur le marché du travail, les métiers d’hier sont différents de ceux d’aujourd’hui et demain annonce déjà son lot de nouveaux défis. Il est devenu très rare de pouvoir rester sur ses acquis tout au long de sa carrière. Il faut désormais cultiver son employabilité, se tenir au courant et rester à la pointe dans son domaine.

Si la définition varie d’une époque et d’un pays à l’autre, nous pouvons affirmer que, aujourd’hui, entretenir son employabilité correspond à la capacité qu’a un individu à adapter ses compétences à l’évolution du marché du travail et à le faire savoir.

Cette aptitude à s’adapter est devenue indispensable, que ce soit pour trouver un emploi, mais aussi pour évoluer au sein de son entreprise et rester ouvert aux opportunités qui pourraient se présenter. Car après tout, il n’est pas uniquement question de suivre les exigences changeantes du marché du travail, mais aussi de se donner les moyens d’acquérir les compétences en phase avec ses aspirations propres. Se donner les moyens de rester bon dans ce que l’on aime faire constitue souvent la recette d’une bonne employabilité, y compris sur des domaines qui génèrent peu de nouveaux emplois.

Développer ses compétences

La formation constitue le moyen le plus efficace pour cultiver et enrichir ses capacités. Que ce soit pour mettre à jour ses acquis ou pour ajouter des cordes à son arc, la démarche n’est pas réservée qu’aux étudiants. Elle doit vous accompagner tout au long de votre carrière.

Vous pouvez ainsi profiter du programme de mobilité interne de votre société lorsqu’il existe, faire de l’auto-formation en suivant des cours en ligne, via des MOOC (Massive Open Online Courses). ou bien sûr, faire appel à un organisme de formation professionnel, comme INFPC avec le portail www.lifelong-learning.lu ; le Luxembourg Lifelong Learning Center (LLLC) de la Chambre des salariés; la House of Training de la Chambre de Commerce et de l’ABBL, la Chambre des Métiers de Luxembourg, etc.

«Il faut continuellement se former»

Pour Oriane Martin, Traffic&Community Manager chez Moovijob: «Les formations sont plus qu’importantes au Luxembourg. Il faut être à la pointe, tant les normes et les métiers évoluent».

Confrontée chaque jour aux mouvements du marché du travail luxembourgeois, elle relève que: «Dans l’informatique, par exemple, il faut continuellement se former pour s’adapter aux technologies, aux langages et compétences spécifiques aux entreprises. Dans la finance, il y a des évolutions au niveau des données, des normes et il faut maîtriser ces nouveaux instruments pour être recruté. Même chose dans le marketing, où de nouveaux outils sortent tous les jours et où chaque génération apporte son lot de sites ou de réseaux sociaux à connaître! Ça concerne tous les secteurs d’activité!».

Suivre une formation montre que la personne se recycle, qu’elle veut évoluer dans sa carrière et ne pas stagner sur ses premiers acquis.

«Un gage de sérieux»

Pour Oriane Martin, outre le fait d’acquérir de nouvelles connaissances, se former donne également une image positive à son employeur actuel ou futur: «Suivre une formation montre que la personne se recycle, qu’elle veut évoluer dans sa carrière et ne pas stagner sur ses premiers acquis. C’est un gage de sérieux qui montre que l’on sait s’adapter. En plus, précise-t-elle, comme les formations regroupent de nombreuses personnes, cela permet d’élargir son réseau et de se créer de nouvelles opportunités».

Signalons ici un point important. Afin d’encourager les salariés dans cette démarche, le Gouvernement luxembourgeois a instauré des aides liés à la formation, permettant aux salariés de bénéficier de congés spécifiques (congés individuels, congés linguistiques, etc.), d’une organisation du temps de travail. Il existe aussi des aides financières à destination des entreprises et des particuliers.

Faire du personal branding!

Si vous gardez un œil attentif sur les actualités de votre secteur d’activité et suivez des formations, c’est déjà très bien, mais cela ne suffit pas! Il faut que cela se sache! Vous devez faire reconnaître votre talent et susciter l’attention. C’est le personal branding ou «marketing de soi».

Il est capital d’entretenir de bonnes relations avec ses anciens responsables ou clients. Vous devez véhiculer une bonne image de vous, surtout sur un marché de la taille du Luxembourg.

Soigner sa réputation

Quel que soit votre domaine de prédilection, il faut vous faire connaître et promouvoir votre image si vous voulez renforcer votre employabilité. Cela peut passer par plusieurs biais:

  • ouvrir un blog ou site internet pour aborder des sujets professionnels qui vous tiennent à cœur;
  • communiquer sur les récompenses ou prix que vous avez obtenus sur un projet spécifique;
  • participer à des forums thématiques;
  • intervenir dans des colloques;
  • publier des articles dans votre domaine d’expertise;
  • répondre à des interviews dans la presse, vous associer à des événements, etc.

L’important, c’est que l’on parle de vous et en bien! Il est aussi capital d’entretenir de bonnes relations avec ses anciens responsables ou clients. Vous devez véhiculer une bonne image de vous, surtout sur un marché de la taille du Luxembourg.

Être présent sur les réseaux sociaux

Autre aspect important lorsque l’on souhaite travailler son employabilité: il faut soigner son e-réputation, et cela passe notamment par l’utilisation que l’on fait des réseaux sociaux. Que ce soit LinkedIn, Viadeo, Twitter ou Facebook, l’important est de développer sa visibilité en adaptant son activité au support.

«Sur LinkedIn par exemple, vous pouvez publier et partager des informations autour d’un domaine qui vous intéresse, lié à votre métier. Cela montre que vous êtes professionnel, que vous vous investissez et devenez expert dans votre secteur, souligne Oriane Martin. Il faut garder contact avec ses relations et si vous n’avez pas le temps, vous pouvez toujours « liker » des publications, des articles, etc. Cela montre que vous avez un intérêt particulier pour votre profession».

Faire du networking

Enfin, renforcer son employabilité passe aussi par le networking (réseautage). Très important au Grand-Duché, cela va vous permettre de cultiver votre réseau et de le faire grandir.

«Allez à des salons, des soirées, discutez avec des responsables ou encore des recruteurs, encourage Oriane Martin de chez Moovijob, c’est ce qui vous permettra de voir venir les tendances sur le marché. Plus vous connaîtrez du monde, plus vous réussirez à créer des opportunités. Il faut être transparent, communiquer et être actif. C’est une véritable stratégie qu’il faut mettre en place de manière régulière».

Nul doute que si vous appliquez tous ces bons conseils, vous réussirez à enrichir efficacement votre profil. Ne pas s’endormir sur ses acquis est aujourd’hui une condition indispensable pour réussir sa vie professionnelle. Et c’est vrai pour votre vie privée aussi… faites les efforts nécessaires pour devenir qui vous voulez être. Ce n’est pas en souhaitant le changement que l’on devient meilleur, c’est en changeant!