Mes finances, mes projets, ma vie
19 octobre 2020

Les 4 niveaux d’intégration du stage en entreprise.

Que ce soit dans le cadre de votre cursus universitaire ou dans une perspective de développement volontaire de compétences, entamer un stage en entreprise est une aventure qui pose les premiers jalons d’une carrière. Sa réussite dépendra essentiellement de la qualité de votre intégration. Et dans la pratique, force est de constater que ce processus d’intégration est complexe et se joue à différents niveaux. myLIFE en a recensé quatre.

Pour bien commencer, dites-vous que vous avez toutes les cartes en main pour réussir votre intégration. C’est particulièrement vrai si vous ne vous loupez pas en tout début de stage. Comme l’affirmait déjà Coco Chanel, vous n’avez pas deux fois l’occasion de faire une première bonne impression. Comment se comporter, à qui s’adresser, avec quel niveau de familiarité ? Dès le premier jour, l’enjeu est autant de marquer de bons points que d’éviter d’éventuelles maladresses. Commencez par vous rappeler que vous êtes attendu et que vous avez été choisi parmi plusieurs candidatures pour ce stage. Veillez dès lors à réitérer devant toute l’équipe votre motivation exprimée lors de l’entretien d’embauche et à exprimer votre volonté d’être utile. Ceci fait, il vous appartient de faire vos preuves et de réussir votre intégration sur quatre niveaux. myLIFE les passe en revue pour vous, du plus institutionnel au plus personnel.

Bien intégrer l’entreprise et sa raison d’être

Quelle entreprise allez-vous intégrer et quelle est sa raison d’être ? Quels sont ses défis actuels, les spécificités de son offre et son actualité ? Chaque entreprise a sa vision, sa personnalité et ses codes. Ne pas le comprendre ni en tenir compte compromet fortement vos chances de bien vous intégrer. Ne débarquez pas le premier jour de votre stage les mains dans les poches en ne sachant rien de l’entreprise qui vous accueille. Préparez-vous, renseignez-vous et imprégnez-vous de l’ADN de votre entreprise d’accueil. Plus vous donnerez l’impression de maîtriser les codes de l’entreprise, plus vous serez rapidement accepté. Et plus vous serez accepté, plus vous serez intégré aux différents projets de l’équipe, ainsi qu’aux réunions et événements avec d’autres départements. Même si cela est rarement formalisé, dites-vous bien que vous serez souvent jugé sur votre capacité à vous comporter d’une manière conforme à l’ADN de l’entreprise.

Prenez le temps de regarder et de comprendre l’environnement auquel vous appartenez à présent. Cet environnement, ce n’est pas uniquement l’entreprise en général, c’est aussi une équipe en particulier.

Pour 4 salariés sur 5, de bonnes relations entre collègues constituent l’élément clé du bien-être au travail

Bien intégrer son équipe

Travailler au sein d’une équipe signifie d’abord tisser des liens humains. Entretenir de bonnes relations entre collaborateurs est primordial, particulièrement entre collègues immédiats. Pour 4 salariés sur 5, c’est même l’élément clé du bien-être au travail. D’ailleurs, le travail collectif est aussi un facteur déterminant de la productivité d’une équipe.

Soyez une personne qui contribue à ces bonnes relations. Soyez proactif, contribuez aux échanges, recherchez le feedback, apportez les croissants à l’occasion, organisez des lunch entre collègues. Il existe tout un éventail de possibilités pour signaler votre implication et contribuer à établir une certaine confiance de l’équipe. Prenez le temps de connaître vos collègues et laissez-vous découvrir par eux également. Apprenez à vous mettre au service des projets qu’ils ont à gérer plutôt que de vouloir faire les choses à votre manière. L’humilité est un élément clé de votre intégration au sein d’une équipe. La capacité à bien faire le travail demandé en est un autre.

Bien intégrer sa fonction

En effet, une bonne entente avec vos collègues ne durera pas longtemps s’ils ne sont pas satisfaits de votre travail. Une intégration réussie passe donc également par votre capacité à bien comprendre ce qui est attendu de vous. Quelle est votre mission de stage et les attentes de vos collègues ? Avoir une description détaillée du poste de stagiaire est une chose, la réalité des urgences au quotidien en est une autre. Il faut apprendre à trouver un bon équilibre entre les deux.

Votre tuteur de stage est la personne incontournable pour expliquer ce qui est attendu de vous et pour revoir vos objectifs en cours de stage s’il y a lieu. C’est lui qui vous assistera jusqu’à la fin du stage et fera régulièrement le point avec vous. Conseil : prenez des notes lors de ces entretiens et, surtout, n’hésitez jamais à poser des questions. Un tuteur préfère largement prendre 5 minutes de plus pour vous expliquer un projet que de devoir jeter votre contribution à la poubelle parce qu’elle est totalement à côté de la plaque. Cela étant, n’oubliez pas que l’erreur est humaine et qu’on n’attend pas de vous d’être aussi performant qu’un collaborateur chevronné. Le tout, lorsqu’une erreur se produit, est de ne pas chercher à la masquer à tout prix. Trahir la confiance de vos collègues peut s’avérer irréparable. Trahir vos propres ambitions dans le but de plaire est tout aussi préjudiciable à la réussite de votre stage.

Ne faites pas une croix sur vos ambitions au prétexte de vouloir plaire.

Bien intégrer vos ambitions

Jusqu’ici, nous vous avons beaucoup demandé de vous adapter aux autres. Le dernier niveau d’intégration est celui de vos propres ambitions. Un stage réussi est un stage profitable à la fois pour l’entreprise et pour vous. Un stage n’est pas une opportunité pour une entreprise de recruter de la main-d’œuvre bon marché, mais c’est avant tout un tremplin pour vous vers vos projet et ambitions professionnels. Ne faites pas une croix dessus au prétexte de vouloir plaire. Au contraire, soyez clair et explicite par rapport à vos priorités. Souvenez-vous que le stage est l’occasion de confronter le savoir théorique avec les pratiques des entreprises. Il est de votre responsabilité d’en faire un complément enrichissant pour votre cursus. Que souhaitez-vous apprendre et développer ? Parlez-en à votre tuteur et tirez rapidement la sonnette d’alarme si vous n’y trouvez pas votre compte. Il n’est sans doute pas trop tard pour rectifier le tir.

Réussir son stage est une aubaine qui demande de la préparation, des efforts et beaucoup de communication. Cela nécessite de trouver un bon équilibre entre vos propres ambitions et la réalité de votre poste, de l’équipe que vous rejoignez et de l’ADN de l’entreprise à laquelle elle appartient. Pour aller plus loin, découvrez encore les 10 commandements du stagiaire qui souhaite transformer l’essai.