Mes finances, mes projets, ma vie
19 novembre 2018

Préparer et réussir son stage en entreprise

Passage obligé d’un cursus scolaire ou premier pas choisi en vue d’un emploi, le stage en entreprise constitue une étape incontournable pour le jeune (presque) actif. Parfois vécu comme une expérience peu valorisante, un stage peut pourtant être très productif et constituer un élément déterminant dans le démarrage d’une carrière professionnelle. De la recherche d’une entreprise à l’intégration au sein d’une équipe de travail, voici les 10 commandements du stagiaire qui souhaite transformer l’essai.

1. La recherche du stage tu soigneras

Commençons par l’évidence: n’optez pas pour la première opportunité qui s’offre à vous, mais choisissez une entreprise en lien avec le métier auquel vous vous destinez. Même si ce n’est qu’un premier contact avec le monde du travail, l’idéal est de trouver une société qui vous fournira un cadre et des tâches dans lesquelles vous pourrez vous impliquer et vous projeter. N’oubliez pas que ce stage renforcera d’autant plus efficacement votre CV s’il est cohérent avec votre projet professionnel.

Pas de panique si vous réalisez a posteriori que ce n’est pas ce que vous recherchiez. Vous aurez au moins compris ce que vous ne souhaitez pas faire plus tard. De plus, certaines choses apprises pourront malgré tout vous servir par la suite. Si ce stage constitue un élément obligatoire de votre cursus d’apprentissage, vous n’aurez pas forcément le choix de l’entreprise. Heureusement, votre université ou votre école travaille en principe de concert avec des partenaires professionnels en lien avec vos études. Allez-y avec un esprit ouvert, même si ce n’est pas la marque que vous rêviez de rejoindre… C’est la meilleure façon d’être agréablement surpris.

Quoi qu’il en soit, anticipez au maximum et envoyez vos requêtes au plus tôt aux entreprises qui vous plaisent. Au plus tôt, cela signifie au moins deux/trois mois à l’avance, et pas juste quelques jours!

2. Sur l’entreprise tu te renseigneras

Une fois que vous aurez trouvé une entreprise, renseignez-vous précisément sur ce qu’elle est, ce qu’elle fait. Documentez-vous, constituez-vous un historique de la compagnie et analysez qui sont ses concurrents. Cela vous servira lors de l’entretien préalable, ainsi que durant vos premières semaines en poste. Montrez que vous n’êtes pas là par hasard. Vous n’êtes sûrement pas le seul à postuler, alors faites en sorte de sortir du lot.

3. Le stage café-photocopies tu éviteras

Comment? En posant des questions précises lors de l’entretien préalable. Quels seront mon rôle et les résultats attendus? Qui fait ce travail aujourd’hui? À qui dois-je rapporter, et combien de personnes gère-t-il/elle? Pourrai-je participer aux réunions d’équipe? Comment serai-je évalué?…

4. Pour bien t’intégrer, des questions tu poseras…

Une entreprise, c’est un univers, un petit monde codifié dont les habitudes varient selon l’endroit où l’on se trouve. Les us et coutumes ne sont sans doute pas les mêmes dans une banque d’affaires que dans un studio de création graphique. De la façon de communiquer au style vestimentaire, en passant par la gestion au quotidien, votre mot d’ordre devra être «adaptation».

Puisque vous ne le saurez pas forcément à l’avance, questionnez votre interlocuteur à ce sujet au moment de l’entretien. Le premier jour, soyez observateur des habitudes de chacun et ajustez votre style et votre attitude selon ce que vous aurez remarqué.

Plus globalement, il est normal d’avoir plein de questions à poser. Vous devez d’ailleurs les poser. Rester avec des interrogations non résolues serait stérile, voire préjudiciable, pour le bon déroulement de votre stage. Le plus difficile est de bien poser ses questions pour ne pas «noyer» vos collaborateurs, qui sont sans doute très occupés, eux aussi. Attendez la fin de journée ou que votre responsable ait un moment d’activité moins intense.

Évitez autant que possible de reposer des questions auxquelles vous avez déjà obtenu une réponse. Vos collègues n’ont vraiment pas le temps pour cela!

5. … Les réponses tu noteras

Personne n’a une mémoire infaillible. Pour éviter d’oublier ce qu’on vous a expliqué et de faire répéter vos collaborateurs, notez toutes les informations et réponses obtenues dans un petit cahier, par exemple. Ce réflexe vaut d’ailleurs pour tout ce qui vous interpelle et vous vient à l’esprit sur vos missions, sur l’entreprise en général et sur les fonctions de chacun. Ces notes vous seront également bien utiles lorsque vous rédigerez votre rapport de stage. Évitez autant que possible de reposer des questions auxquelles vous avez déjà obtenu une réponse. Vos collègues n’ont vraiment pas le temps pour cela!

6. Des initiatives tu prendras

C’est sans doute le point-clé dans la réussite de votre stage. Investissez-vous à 100%, montrez-vous (pro)actif, attentif et réceptif. Ne restez pas à attendre que l’on vous donne quelque chose à faire, sous peine de risquer de vous tourner les pouces. Soyez curieux, intéressez-vous à ce que chacun fait pour comprendre les «rouages internes de la maison». Même si ce que l’on vous confie au début semble un peu rébarbatif ou ennuyeux, ne perdez pas patience, restez disponible et motivé. Au fur et à mesure, si vos collaborateurs voient qu’ils peuvent compter sur vous, ils reviendront vers vous pour de nouvelles missions plus valorisantes, et vous gagnerez très vite en responsabilités et en compétences.

7. Humblement tu agiras

Vous êtes jeune, dynamique, et vous voulez montrer de quoi vous êtes capable. Attention tout de même à ne pas en faire trop et à toujours jouer en équipe. Restez humble pour ne pas froisser vos collaborateurs. Si vos connaissances en informatique, par exemple, semblent plus solides que les leurs, adoptez un ton diplomatique lorsque vous évoquez le sujet ensemble. D’un point de vue plus général, n’oubliez pas que ce sont des collaborateurs plus expérimentés que vous, et qu’ils ont sûrement déjà essayé une bonne partie de vos idées «révolutionnaires», sans succès.

8. Des évaluations tu demanderas

N’hésitez pas à demander régulièrement à votre supérieur ou à votre responsable de stage de faire un bilan sur votre travail. Cela vous permettra de dégager des axes d’amélioration et de déterminer les points sur lesquels vous êtes performant. Pour vos supérieurs, ou même vos collaborateurs, une telle démarche renforce votre implication dans les tâches qui vous sont confiées. Donnez aussi votre feed-back et partagez diplomatiquement vos frustrations éventuelles pour faire évoluer votre stage dans le bon sens, s’il a mal débuté.

Au fur et à mesure de votre stage, vous entrerez en contact avec différents collaborateurs, avec des clients ou des prestataires externes de l’entreprise. Profitez de cette expérience pour élargir votre réseau professionnel.

9. Un réseau tu te constitueras

Au fur et à mesure de votre stage, vous entrerez en contact avec différents collaborateurs, avec des clients ou des prestataires externes de l’entreprise. Profitez de cette expérience pour élargir votre réseau professionnel. Grâce aux réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn, vous disposez d’un contact formel avec ces différents interlocuteurs vers qui vous pourrez vous tourner dans le futur. Souvent, les autres stagiaires en place dans l’entreprise peuvent faciliter grandement votre intégration et élargir votre futur réseau professionnel.

10. Un rapport tu rédigeras

Qu’il soit obligatoire ou non, ne négligez pas de faire un bilan complet de votre stage, que vous présenterez à votre responsable. C’est, d’une part, très intéressant pour la validation de vos nouvelles compétences et, d’autre part, le moyen de préparer la suite des événements, dans le cas où vous souhaiteriez intégrer cette société par la suite. Enfin, n’oubliez pas de laisser vos coordonnées avant de partir. Qui sait, on voudra peut-être vous recontacter dans quelques mois si une opportunité d’embauche se présente.

Finalement, montrez-vous toujours disponible et volontaire. Vos collègues doivent voir en vous un collaborateur fiable, et non «un stagiaire de passage». Même si vous n’en avez pas le statut ou le salaire, travaillez comme si vous étiez déjà un employé de la société!