Mes finances, mes projets, ma vie
22 juin 2024

«Slashing» : est-il possible d’imiter Elon Musk?

Le « slashing » ou multi-entrepreneuriat est un concept qui fait son chemin au sein de la communauté des entrepreneurs et des fondateurs de start-ups. Incarné par des entrepreneurs emblématiques tels qu’Elon Musk, le slashing désigne le fait d’être activement impliqué dans le développement de plusieurs activités en parallèle, comme, dans le cas de Musk, le constructeur automobile Tesla, le fabricant de fusées et fournisseur de dispositifs de lancement d’engins spatiaux SpaceX et la start-up de construction de tunnels de transport public The Boring Company.

Tout le monde ne dispose toutefois pas des ressources de Musk, et le débat fait rage actuellement quant à savoir si le multi-entrepreneuriat favorise le croisement des idées et une utilisation plus efficace des ressources, ou s’il contribue au contraire à une trop grande dispersion des ressources et à une perte de concentration sur une ou plusieurs des activités individuelles.

Dans la pratique, certains slasheurs le deviennent par accident. En affaires, les opportunités ont en effet la fâcheuse habitude de se présenter quand on ne les attend pas. Les affaires existantes peuvent ne pas avoir atteint leur vitesse de croisière ou ne pas encore être passées aux mains de nouveaux propriétaires ou gérants lorsqu’une nouvelle idée se concrétise; la plupart des entrepreneurs sont bien conscients qu’ils risquent de manquer une fenêtre d’opportunité en s’attardant trop longtemps sur une idée. Cependant, le débat porte essentiellement sur la question de savoir si les entrepreneurs doivent faire du multi-entrepreneuriat une stratégie délibérée pour se donner le maximum de chances de voir une idée se concrétiser.

L’un des avantages de la gestion de plusieurs entreprises en parallèle est qu’elle offre aux entrepreneurs un certain nombre de chances de succès.

L’un des avantages de la gestion de plusieurs entreprises en parallèle est qu’elle offre aux entrepreneurs un certain nombre de chances de succès. L’entrepreneuriat n’est pas dénué de risque et implique souvent un engagement important de sa propre fortune et de ses propres ressources personnelles. Il est difficile de prévoir quelles idées perceront et déboucheront sur une activité prospère. Même la meilleure des idées peut échouer si les conditions de marché deviennent soudainement défavorables ou pour d’autres raisons imprévues. La gestion de plusieurs entreprises simultanément offre une diversification des risques pour l’entrepreneur, pour autant que ces activités ne soient pas toutes dans le même secteur ou dans des secteurs connexes.

Une utilisation optimale des ressources

Le multi-entrepreneuriat peut donner lieu à une utilisation plus optimale des ressources. Le rythme du développement d’une entreprise n’est pas toujours prévisible – l’équipe marketing peut rester en veille tandis que le département technologique finalise un produit. La gestion de plusieurs entreprises en parallèle peut faire en sorte que l’équipe d’encadrement est pleinement occupée à tout moment.

De même, de nombreux entrepreneurs sont aujourd’hui de fervents partisans d’une structure «agile». Partant d’un problème, ils font évoluer leur activité pour trouver le meilleur moyen de le résoudre. La gestion de plusieurs entreprises peut contribuer à entretenir la pensée créative et encourager l’approfondissement et l’échange d’idées.

De ce point de vue, le fait que les deux entreprises soient actives dans un domaine similaire est un atout. Musk est certes actif dans les domaines des véhicules électriques, de la navigation spatiale et de la construction de tunnels, mais il se concentre tout de même uniquement sur des activités d’ingénierie. De fait, il est plus facile de gérer plusieurs entreprises technologiques qui partagent certaines caractéristiques que d’essayer de gérer une entreprise de biens de consommation parallèlement à une exploitation agricole. Dans la pratique, la plupart des entrepreneurs sont des spécialistes et ils ont tendance à se focaliser sur les domaines qu’ils maîtrisent le mieux.

Le fait d’avoir une expérience préalable peut également aider. Cela permet en effet de donner vie à chaque nouvelle jeune pousse d’autant plus aisément. L’entrepreneur connaît les erreurs à éviter et dispose d’un processus plus cohérent pour faire fonctionner et réussir son entreprise. Dans de nombreux cas, il ne crée pas une nouvelle entreprise en partant de zéro, mais s’appuie sur une méthode de travail itérative, susceptible d’être perfectionnée et affinée.

La plupart des entrepreneurs sont instinctivement des touche-à-tout.

Focus et polyvalence

Un argument majeur que l’on oppose souvent à l’entrepreneuriat multiple est le risque de ne plus pouvoir se consacrer adéquatement à toutes les activités entreprises. Le problème est peut-être moins grave qu’il n’y paraît à première vue: la plupart des entrepreneurs sont de toute façon instinctivement des touche-à-tout.

S’ils ont déjà créé de toutes pièces et géré une entreprise prospère, ils connaissent sans doute mieux que quiconque leurs atouts et leurs faiblesses. Ils auront presque certainement appris qu’ils doivent embaucher des personnes en mesure de combler leurs lacunes, des individus capables d’appliquer des processus et une mise en œuvre efficace autour d’une vision.

Cela signifie aussi que le slasheur saura comment gérer les besoins concurrents de ses différentes entreprises. Tout comme leurs équipes d’encadrement (et peut-être d’autres membres du personnel, experts techniques et ingénieurs) pourront travailler plus efficacement en consacrant du temps à une activité particulière à un moment donné, les entrepreneurs devront se focaliser sur les domaines dans lesquels ils peuvent apporter le plus de valeur ajoutée et laisser leurs équipes faire le reste.

Le risque d’être submergé

Les autres inconvénients de l’entrepreneuriat multiple sont évidents. L’entrepreneur et son équipe peuvent se disperser. La plupart des entrepreneurs décrivent le processus de création d’une entreprise comme très accaparant et laissant peu de place pour la famille, les amis ou les intérêts non professionnels. Beaucoup douteront qu’il soit possible de gérer efficacement plusieurs entreprises de front, du moins pour la plupart des gens. L’entrepreneuriat requiert de l’énergie et de la passion, et il est difficile d’en faire preuve pour plus d’une entreprise à la fois.

La plupart des entrepreneurs décrivent le processus de création d’une entreprise comme très accaparant et laissant peu de place pour la famille, les amis ou les intérêts non professionnels.

L’entrepreneur peut également éprouver des difficultés à recruter les personnes clés dont il a besoin. Tout le monde ne partagera pas sa vision dévorante et ne voudra pas consacrer tout son temps à des projets tous azimuts. L’entrepreneur devra donc veiller à ce que le personnel soit correctement motivé pour le type d’engagement que cela peut impliquer.

Il arrivera un moment où l’entrepreneur pourrait être contraint de choisir une seule monture, autrement dit de décider quelle entreprise a le plus de chances de réussir et d’en faire son seul centre d’intérêt, en se débarrassant des autres entreprises ou au moins en établissant une relation sans lien de dépendance. Cette décision peut relever du crève-cœur: vendre d’autres entreprises prometteuses peut s’avérer fastidieux et prendre du temps. Mais ce n’est pas une fatalité. Rien ne semble indiquer que Musk en soit arrivé à ce point; au contraire, il a même caressé de nouvelles ambitions, comme l’acquisition et la transformation d’un type d’entreprise complètement différent, la plateforme de médias sociaux Twitter.

Préparer la transition

Le slashing n’est naturellement pas fait pour tout le monde, ni indiqué à n’importe quelle période. Il est généralement plus facile de jongler avec un grand nombre d’idées et d’entreprises lorsqu’elles en sont à leurs balbutiements, en particulier si l’on dispose déjà d’un plan solide pour donner vie à ses idées, et si les compétences consistent à avoir l’énergie, les relations et les ressources financières nécessaires pour se lancer dans de nouveaux projets. À condition de pouvoir compter sur un réseau de soutien bien établi, composé de personnes qui peuvent les aider à créer des entreprises, les slasheurs peuvent se permettre de se disperser davantage, en se concentrant uniquement sur les domaines particuliers où leurs compétences sont essentielles.

Les problèmes peuvent survenir lorsqu’une ou plusieurs entreprises atteignent une taille qui nécessite un niveau d’engagement pratique de la part du PDG qui ne peut être concilié avec la gestion de plusieurs entreprises. À ce stade, l’entrepreneur devra probablement faire un choix. Une solution consiste à confier l’activité à des collaborateurs qui ont été formés pour reprendre les rênes lorsque le fondateur principal se met en retrait ou passe à autre chose, bien que cela nécessite une préparation minutieuse à l’avance.

Le slashing peut se produire par accident ou à dessein. Quoi qu’il en soit, il gagne en popularité, car les entrepreneurs qui ne souhaitent pas choisir parmi une multitude de visions commerciales chercheront à les développer toutes. Tous verront dans le personnage d’Elon Musk la preuve que c’est possible, et qui pourra leur donner tort?