Mes finances, mes projets, ma vie
22 juillet 2019

Aménager son logement quand on est locataire

L’aménagement et la décoration de votre appartement vous ressemblent et font que vous vous sentez chez vous. Pourtant, si vous êtes locataire, vous n’êtes pas à proprement parler « chez vous », et ne pouvez donc pas faire tout ce que vous voulez. Peut-on légalement repeindre un mur de son logement ? Peut-on perdre sa caution pour avoir planté trois clous dans un mur ? myLIFE fait le point et vous dit tout à ce sujet.

La théorie et la loi

Si on s’en tient à la théorie, la situation est tristement simple : peu importe ce que vous souhaitez réaliser comme travaux d’aménagement, de réparation ou comme décoration dans le logement que vous louez, vous risquez de modifier son état initial tel qu’il a été décrit dans l’état des lieux. Or, sauf mention contraire dans votre contrat de bail, vous êtes obligés de restituer le logement loué dans l’état où vous l’avez reçu, sauf en ce qui concerne les détériorations normales produites par l’usage du bien.

Imaginons que, comme vous adorez le rose pastel, vous souhaitiez repeindre dans cette couleur les murs blancs du petit appartement que vous venez de louer à Mersch. Vous seriez libre de le faire (sauf mention contraire dans le contrat de bail, auquel cas il s’agirait d’un manquement à ce contrat), mais pour autant, votre propriétaire sera en droit de vous réclamer de les repeindre en blanc le jour où vous quittez les lieux. En effet, un état des lieux ayant été effectué et signé entre vous et le propriétaire, ce dernier est en droit d’attendre que vous restituiez le logement en l’état dans lequel vous l’avez reçu.

En d’autres termes, vous êtes tenu pour responsable de toutes modifications non prévues par le bail, et serez redevable de leur « réparation » au moment de votre départ. Il faut donc être très attentif à ce qui figure dans votre contrat de location au moment de votre entrée (et par extension à la manière de remplir l’état des lieux d’entrée). Il peut contenir des clauses précises sur ce que vous êtes en droit de faire ou non.

Dans la pratique, il y a bien sûr une différence entre planter un clou pour accrocher un cadre et abattre une cloison entre la salle à manger et le salon. Et pour cause, les dégradations qui résultent d’un usage normal, de l’usure ou de la vétusté ne peuvent être considérés comme des dégâts locatifs. C’est au moment de l’état de sortie en vue de la restitution de la garantie locative que ces points sont discutés. Parfois âprement.

Contactez toujours votre propriétaire ou l’agence qui gère le logement avant de faire quoi que ce soit, surtout si ce n’est pas précisé dans le bail.

Pour évitez les conflits, contactez toujours votre propriétaire ou l’agence qui gère le logement avant de faire quoi que ce soit, surtout si ce n’est pas précisé dans le bail. Même si vous entretenez de bonnes relations avec le propriétaire, demandez-lui de vous signifier par écrit son accord. Notons enfin que nous parlons ici de réalisations liées à l’agrément, et non de travaux nécessaires à la salubrité des lieux.

Conseils pratiques

Une fois votre propriétaire prévenu et son accord obtenu, vous pouvez commencer votre aménagement. Attention, ne lui téléphonez pas dès que vous souhaitez punaiser une carte postale de tata Colette ou pour nettoyer la poussière derrière une commode. Une fois que vous avez les idées claires sur tout ce que vous souhaitez réaliser, appelez-le pour valider cela avec lui.

Encore une fois, restez prudent et demandez-vous toujours s’il sera possible de revenir à l’état initial avant d’aménager telle ou telle décoration dans l’habitation.

Pour exposer une affiche, par exemple, choisissez un moyen d’accroche qui n’abîmera pas le mur. Concrètement, si c’est du papier peint, le scotch est à proscrire, au profit d’un clou très fin, dont le trou sera plus facile à combler et ne risquera pas d’arracher le papier peint.

Même remarque avec les autocollants ou les porte-serviettes qui se fixent grâce à une pâte collante. Au moment de déménager, ce ne sera pas simple à enlever, et cela risque fortement d’avoir altéré le support sur lequel cet adhésif a été fixé. Privilégiez plutôt les systèmes avec des ventouses ou avec des barres télescopiques, par exemple, qui présentent moins de risques de dégradation. Pas de panique, il existe des sites internet spécialisés qui vous vous proposent des solutions pour décorer sans percer ni clouer.

Dans le cas d’un meublé, il n’y a, a priori, pas de contre-indications à déplacer les meubles comme bon vous semble… Sauf si votre propriétaire vous l’a formellement interdit. En cas de doute, posez-lui la question, cela ne coûte rien. Au moment de votre départ, replacez bien tous les éléments comme ils se trouvaient initialement. Prenez des photos des lieux avant de revoir complètement l’arrangement de telle ou telle pièce.

Attention également à ne pas les abîmer, ni à détériorer le sol en déplaçant les meubles. Si vous aimez changer régulièrement l’agencement de votre appartement, utilisez des petits patins, qui vous permettront de faire glisser facilement les éléments du mobilier.

Choisir les bonnes adresses

Après ces quelques considérations pratiques, il est temps de parler mobilier et design d’intérieur. Vous le savez, myLIFE n’est pas avare de conseils ou de bons plans pour faire quelques économies. Pour la déco et l’aménagement de votre maison ou de votre appartement, il existe plusieurs adresses luxembourgeoises qui pourraient vous intéresser.

Troc.com propose des meubles, mais également de l’électroménager ou du matériel de puériculture d’occasion. Une grande partie de leur stock est visible sur leur site, vous pouvez donc surveiller de chez vous s’ils proposent quelque chose qui vous intéresse. Leurs tarifs sont généralement très compétitifs.

Si vous cherchez des meubles, ou si vous souhaitez vous débarrasser des vôtres, vous pouvez aussi jeter un œil chez Nei Aarbecht, une association à but non lucratif du Comité national de défense sociale  qui favorise la réinsertion sociale.

Besoin d’un coup de main car la chasse d’eau fuit, le réseau électrique fait des siennes, ou par crainte d’utiliser une perceuse ? Plutôt que de prendre des risques et d’abîmer l’appartement que vous louez, faites appel à un spécialiste pour vous dépanner. Attention, il faut ici aussi prévenir le propriétaire ou l’agence en premier lieu. Sachez que le propriétaire a lui aussi des obligations, notamment celle de prendre en charge les réparations non-locatives.

Pour votre approvisionnement en clous, perceuse et autre matériel de bricolage, rendez-vous enfin dans les enseignes de bricolage présentes au Luxembourg. Elles ne manquent pas !

Pour la décoration et l’ameublement de l’appartement que vous louez, respectez toujours la règle du « c’était mieux avant ». Autrement dit, considérez que votre propriétaire n’a pas les mêmes goûts que vous et qu’il souhaite récupérer son appartement dans le même état que quand il vous l’a loué. Vous ne devriez ainsi pas avoir de mauvaises surprises financières au moment de votre départ. Pour le reste, laissez parler le décorateur qui est en vous !