Mes finances, mes projets, ma vie
22 juillet 2019

Cinq critères pour bien choisir son employeur

Bien choisir son futur lieu de travail est fondamental pour rendre possible une bonne évolution de sa carrière et renforcer son épanouissement personnel. Or, dans la majorité des cas, il est difficile de bien connaître à l’avance la société que l’on envisage de rejoindre. Comment savoir où vous vous sentirez le mieux ? myLIFE expose plusieurs critères clés afin de vous aider à bien choisir votre futur employeur.

La recherche d’un emploi implique généralement l’envoi de sa candidature dans plusieurs entreprises. La démarche doit être réfléchie et il n’est pas dans l’intérêt du candidat d’envoyer ses CV à l’aveuglette. Que ce soit pour postuler ou au moment d’accepter une proposition de poste, comment savoir si vous prenez la bonne décision ? En entreprenant non seulement un travail de recherche sur l’entreprise, mais aussi sur vous-même !

Alors, à vos crayons : étudions ensemble les cinq critères à prendre en compte pour bien choisir votre futur employeur !

Critère n°1 : les conditions de travail

Ce premier critère constitue une évidence. Les conditions de travail ont un impact sur votre bien-être. Plusieurs aspects sont à prendre en compte et il vous appartient de pondérer chacun d’entre eux en fonction de vos attentes et priorités.

Le type d’entreprise. Entre une société qui emploie 2.000 personnes et une entreprise de quatre salariés, le challenge qui vous attend et l’environnement de travail sont très différents. Un chargé de communication par exemple, devra se focaliser sur un aspect précis de la communication dans une grande structure, alors qu’il devra se montrer polyvalent dans une plus petite et même déborder parfois du cadre de sa stricte expertise. Il vous appartient de déterminer l’environnement dans lequel vous vous sentez le plus à l’aise. Sans tomber dans le cliché, voici quelques différences entre les petites et les grandes structures.

Le salaire et les éventuels avantages en nature proposés sont importants, mais ne devraient pas être le seul critère. Tenez compte de ce qui vous motive au quotidien.

La rémunération. Il est évident qu’une meilleure rémunération constitue un facteur non négligeable dans le choix de votre futur employeur. Toutefois, le salaire et les éventuels avantages en nature proposés ne devraient pas être votre seul critère de décision. Tenez compte de ce qui vous motive au quotidien : le challenge lié à votre mission, la reconnaissance de vos supérieurs, le sentiment d’accomplissement, la sécurité de l’emploi, etc.

L’espace de travail. Si les espaces ouverts favorisant les échanges d’informations entre employés se sont démocratisés, ils se caractérisent également par un niveau de bruit accru (discussions, appels téléphoniques, etc.). Avez-vous besoin de silence pour vous concentrer ? Préférez-vous au contraire profiter de l’énergie qui se dégage d’un espace de travail partagé ? Un extraverti par exemple, supportera difficilement de rester enfermé seul dans un bureau. Dans quelle configuration êtes-vous le plus productif ?

L’ambiance. Les relations entre les collaborateurs de l’entreprise sont-elles chaleureuses ou plutôt tendues ? Qu’en est-il de vos collègues directs ? Dans un premier temps, cela peut vous paraître secondaire, mais sachez qu’à long terme, l’environnement influence la qualité de vie au travail.

Pour vous aider, n’hésitez pas à consulter des sites comme Choosemycompany, Glassdoor ou encore Welcometothejungle pour examiner les notes attribuées par les salariés aux différentes entreprises. Cela vous permettra de voir comment l’atmosphère au sein de la compagnie a été ressentie par d’autres employés.

Critère n°2 : équilibre vie professionnelle / vie privée

Le lieu. Où se situe géographiquement la société par rapport à votre lieu de vie ? Est-elle bien desservie par les transports en commun ? Avez-vous accès à une place de stationnement à proximité ? En tenant compte de la distance et de la circulation aux heures de pointe, le trajet vous paraît-il faisable au quotidien, matin et soir ? Avez-vous la possibilité de faire du télétravail ? Surtout ne sous-estimez pas la fatigue et le stress liés au temps de trajet, notamment si vous avez une famille ! Demandez-vous si 100 ou 200€ nets en plus par mois valent vraiment de faire une heure de trajet supplémentaire tous les jours ?

Définissez ce qui est important pour vous : réussir à concilier vie privée et vie professionnelle ou faire des extras en espérant gravir plus rapidement les échelons ?

Les horaires : Quels sont les horaires appliqués dans l’entreprise ? Pouvez-vous aménager votre temps de travail (flexibilité, temps partiel, homeworking, etc.) ? Êtes-vous prêt à faire des heures supplémentaires si c’est dans la culture de l’entreprise ?

Définissez ce qui est important pour vous : réussir à concilier vie privée et vie professionnelle ou faire des extras en espérant gravir plus rapidement les échelons ? Bien sûr, les deux ne devraient pas être incompatibles, mais restent difficilement conciliables dans beaucoup de structures aujourd’hui.

Critère n°3 : la pratique du métier

Les spécificités du métier par rapport à l’entreprise. Un même métier peut s’exercer de façon très différente en fonction de sa sphère d’activité. Un commercial dans l’agro-alimentaire sera amené à faire plus de déplacements qu’un commercial dans une banque, par exemple. Choisissez le contexte qui vous convient le mieux. De même, une fonction identique est perçue très différemment selon la structure et votre contribution directe à la rentabilité de l’entreprise.

Votre pouvoir décisionnel. Lors de votre entretien d’embauche, n’hésitez pas à demander quel sera votre rôle au sein de l’entreprise. Aurez-vous des responsabilités ? Pourrez-vous prendre seul des décisions ou resterez-vous un exécutant ? Faire valider systématiquement son travail par un supérieur hiérarchique ne convient pas forcément à tous les profils !

Ne perdez pas de vue votre projet professionnel et mettez toutes les chances de votre côté pour le mener à bien.

Les perspectives d’évolution. Autre aspect important : votre avenir. Avez-vous des perspectives d’évolution dans cette entreprise ? La politique de la maison est-elle reconnue pour favoriser la progression professionnelle ? Souhaitez-vous avoir davantage de responsabilités demain ? Si certains visent la stabilité et une routine bien huilée, d’autres préfèrent savoir qu’ils pourront gagner en compétences et monter en grade. Ne perdez pas de vue votre projet professionnel et mettez toutes les chances de votre côté pour le mener à bien.

Critère n°4 : la culture et les valeurs de l’entreprise

Les valeurs de la société. Réfléchissez bien avant d’aller à l’encontre de vos convictions, car vous risquez d’en pâtir au bout de quelques mois. Si vous êtes végétarien, il vous sera difficile de travailler dans l’industrie de la viande ! Vous devez être en phase avec le secteur d’activité et les valeurs de l’entreprise (développement durable, qualité des produits, relations transparentes avec les clients, etc.).

La culture de l’entreprise. La tenue vestimentaire des employés est-elle décontractée ? Stricte ? Est-il dans les habitudes des salariés de déjeuner en dehors des locaux ou, au contraire, est-ce mal perçu ? N’oubliez pas que tous ces rites sont très importants pour réussir votre intégration future.

Critère n°5 : la santé de l’entreprise

Quelle est la situation économique et financière de l’entreprise ? Le turn-over vous paraît-il excessif ? N’hésitez pas à vous renseigner dans les médias spécialisés, mais également auprès de vos contacts professionnels. Consultez aussi les réseaux sociaux et les forums.

Il vaut probablement mieux opter pour une entreprise exerçant dans un domaine qui a le vent en poupe, comme l’informatique, plutôt que dans un secteur en déclin. Faites une petite recherche afin d’envisager votre futur dans cette entreprise avec sérénité.

Vous avez désormais toutes les données en main pour définir le profil de votre employeur idéal, envoyer vos CV ou choisir votre futur patron. Pensez à consulter d’autres contenus myLIFE, notamment pour apprendre à se démarquer efficacement dans sa demande d’emploi.

Bonne chance !