Mes finances, mes projets, ma vie
22 janvier 2019

7 conseils pour réussir son intégration en entreprise

Bravo ! Vous avez passé l’étape des entretiens d’embauche avec brio et vous allez faire vos premiers pas dans votre nouvelle entreprise. Un job tout neuf, de nouveaux collègues, un environnement différent : si cela est motivant, cela peut aussi être source de stress. Voici 7 conseils utiles pour vous aider à réussir votre intégration.

« Vous n’aurez pas deux fois l’occasion de faire une première bonne impression » disait Coco Chanel. Et c’est bien vrai ! Les premiers jours dans une nouvelle société sont décisifs, c’est pourquoi vous devez mettre toutes les chances de votre côté pour mener à bien votre intégration.

1. Prendre le temps d’observer

Arriver dans une nouvelle société signifie prendre de nouvelles habitudes, assimiler des procédures différentes et découvrir un  autre esprit d’entreprise. Tout un programme ! Pour ne pas agir d’emblée en opposition avec la culture et les valeurs de l’entreprise, prenez le temps d’étudier ce qui se passe autour de vous : Comment vos collègues sont-ils habillés ? Quand font-ils des pauses ? Quels horaires respectent-ils ? Comment s’organisent les congés ? L’atmosphère est-elle plutôt détendue, sérieuse ? Etc.

Des informations qui vous aideront à mieux connaître la société et à vous intégrer avec plus de facilité. En effet, en tant que « nouvel arrivant», c’est à vous de vous adapter au fonctionnement de l’entreprise. Vous aurez le temps de vous distinguer par la suite.

Les premiers jours dans l’entreprise sont propices pour répondre à toutes vos interrogations sans être jugé, alors profitez-en !

2. Poser des questions

Les premiers jours dans l’entreprise sont propices pour répondre à toutes vos interrogations sans être jugé, alors profitez-en !

N’hésitez pas à poser des questions sur l’équipe, l’organisation du travail, les pratiques appréciées, les attentes de votre supérieur, etc. Il ne faudrait pas qu’au bout d’un mois vous alliez voir votre chef pour lui demander ce que vous devez faire exactement !

3. Aller vers les autres

N’attendez pas que les gens viennent vers vous : prenez les devants. Établissez le dialogue avec vos collègues en vous intéressant à leurs postes, en profitant par exemple d’une pause-café, d’un passage dans l’ascenseur, etc.

De la même manière, n’hésitez pas à participer aux premiers déjeuners entre collègues ou aux afterworks. Si c’est une tradition d’apporter des croissants pour son anniversaire, faites-le ! Tous ces détails vous aideront à améliorer votre intégration et véhiculera une image positive.

Évitez d’être trop familier ou de confier vos états d’âme à vos collègues, surtout si vous ne connaissez pas encore bien vos interlocuteurs.

4. Être professionnel !

N’oubliez cependant pas que vos collègues de travail ne sont pas vos amis. Évitez d’être trop familier ou de confier vos états d’âme à vos collègues, surtout si vous ne connaissez pas encore bien vos interlocuteurs. N’oubliez pas que le Luxembourg est petit. Peut-être que Martine de l’accueil discute chaque jour avec votre responsable d’équipe devant l’école maternelle ! Alors, restez neutre et professionnel.

5. S’impliquer dans son travail

Une fois que vous connaîtrez un peu mieux les us et coutumes de votre entreprise, vous allez donc pouvoir vous investir davantage. C’est le bon moment pour mettre en avant vos connaissances et ce que vous pouvez personnellement apporter à l’entreprise. Proposez des idées, impliquez-vous dans vos tâches et montrez que vous êtes emballé par votre travail et les missions à réaliser.

Si besoin, ne rechignez pas à faire quelques heures supplémentaires, le temps de vous mettre dans le bain. Mais n’en faites pas une habitude, cela pourrait être interprété comme un manque d’organisation par vos supérieurs.

Enfin, soyez opérationnel rapidement, car n’oubliez pas que vous devez montrer votre aptitude au poste que vous occupez désormais.

6. Être modeste

Vous avez proposé vos idées selon le conseil du point 5 ? C’est parfait ! Cela dit, n’essayez pas non plus de transformer toute la société. N’ayez pas la prétention de tout savoir, de tout connaître : vous n’avez pas encore toutes les données en main, alors restez modeste dans vos propositions. Vous  pouvez insuffler une nouvelle énergie à vos collaborateurs, mais ce n’est pas une raison pour vous monter arrogant.

D’ailleurs, évitez de tout comparer à votre ancienne boîte, cela pourrait très rapidement agacer vos collègues…

7. Faites un premier bilan

Pour être certain d’être sur le bon chemin et afin d’optimiser votre intégration, essayez de faire un point avec votre supérieur au bout de quelques semaines. Sollicitez-le pour savoir si tout se passe bien, si vous répondez à ses attentes. Profitez-en pour éclaircir certains points ou lui demander des conseils. Il est important d’avoir un retour, afin « d’ajuster le tir » si besoin.

Vous êtes prêt ? Respirez un grand coup et lancez-vous ! Vous n’êtes pas là par hasard, n’oubliez pas que vous avez été recruté pour votre potentiel. Alors, restez vous-même et ayez confiance en vous !