Mes finances, mes projets, ma vie
15 octobre 2018

Conduire une voiture électrique, à quel prix?

Depuis quelques années, la mise sur le marché de voitures 100% électriques à l’autonomie convaincante et aux performances dignes de leurs cousines thermiques relance l’intérêt des conducteurs luxembourgeois. Certes, ces véhicules gagnent en attractivité et le bénéfice environnemental est certain, mais qu’en est-il du point de vue financier? myLIFE fait le point sur cette question et d’autres… histoire de vous tenir au courant.

Ce qui coûte plus cher

À l’achat, une voiture électrique coûte plus cher qu’un véhicule thermique «équivalent». Tout dépend évidemment de la marque en question et du niveau des options, mais on peut affirmer que les prix commencent à environ 21.000€ pour des citadines, et ils grimpent jusqu’à plus de 75.000€ pour les modèles les plus luxueux. Ainsi, même si les tarifs sont en baisse et si l’écart se réduit, une voiture électrique reste malgré tout plus onéreuse que les modèles équivalents disposant d’un moteur thermique.

Outre la dépense à l’achat, le changement de batterie coûte également beaucoup plus cher. En effet, sachez que la batterie peut coûter plus de 4.000€ pour un petit modèle citadin. Rassurez-vous, avec une durée de vie moyenne de 150.000 km, ce n’est pas pour tout de suite. Et d’ailleurs, certains constructeurs vous proposent de la louer, plutôt que de l’acheter. Si vous optez pour la location, comptez en moyenne 70€/mois.

Enfin, si pour vous «le temps, c’est de l’argent», alors une voiture électrique peut coûter très cher en temps au rechargement. En effet, le «plein» ne se fait pas en cinq minutes à la pompe, comme pour votre véhicule thermique. Entre les bornes «rapides» qui permettent de recharger votre batterie à 80% en 30 minutes et la prise de courant domestique qui permettra de recharger la batterie en 8 heures, il vous faudra apprendre à anticiper et à être patient. Heureusement que l’on n’arrête pas le progrès en la matière.

Ce qui coûte moins cher

C’est surtout sur la consommation énergétique que vous allez faire de belles économies. On considère généralement que 100 kilomètres en voiture électrique coûtent 2€, contre au moins 6€ avec un moteur thermique diesel, pourtant déjà moins cher que l’essence traditionnelle. Vous pouvez donc diviser votre budget carburant par trois! Et vous disposez en prime de votre source d’approvisionnement à domicile. Rappelons en effet que l’électricité utilisée pour recharger votre voiture est la même que celle pour faire chauffer votre four ou rafraîchir votre réfrigérateur; il n’est pas absolument nécessaire d’adapter votre équipement.

Un véhicule électrique coûte moins cher à l’entretien puisque les changements d’huile, de filtres ou de pot d’échappement, ainsi que des pièces en lien avec le fonctionnement thermique du moteur n’existent pas!

Un véhicule électrique coûte également beaucoup moins cher à l’entretien. La raison est simple: les changements d’huile, de filtres ou de pot d’échappement, ainsi que de toutes les pièces en lien avec le fonctionnement thermique du moteur n’existent pas! Dites adieu aux séances «vidange» une fois par an, facturées autour de 100€.

La pièce maîtresse qu’il faut surveiller sur une voiture électrique, c’est bien entendu la batterie. La bonne nouvelle, c’est que, pour un nombre de kilomètres identique, l’usure générale est bien moindre que sur une automobile diesel ou essence.

Feu vert pour l’environnement

Le respect de l’environnement constitue très probablement la raison première pour choisir une voiture électrique. En effet, ce sont des véhicules non polluants, qui ne rejettent ni fumées ni particules dans l’atmosphère, et qui préservent donc l’environnement sur ce point. C’est la raison pour laquelle le gouvernement luxembourgeois offre un abattement fiscal de 5.000€ à tous les acheteurs d’une voiture 100% électrique. Un joli petit incitatif!

Et non seulement la voiture électrique ne rejette rien de nocif pour vos poumons, mais elle préserve également votre nez et vos oreilles. Exit les odeurs désagréables de carburant brûlé et la pollution sonore dans les centres urbains. En fait, la conduite est tellement silencieuse que cela peut même représenter un danger pour les autres usagers de la route étourdis. La prudence est donc de rigueur. Mais n’est-ce pas toujours le cas sur la route, voiture électrique ou non?

Enfin, il y a la pollution nerveuse. OK, ce n’est pas très scientifique ou quantifiable, mais il faut reconnaître qu’on gagne aussi en sérénité grâce aux voitures électriques. Finis les matins glaciaux où le moteur refuse de démarrer. Fini la voiture qui cale au démarrage en montée… La boîte auto, ce n’est plus une option!

Seul bémol sur la question de l’environnement: la batterie au lithium en fin de vie constitue un vrai déchet polluant. Des solutions de recyclage optimales doivent encore être mises au point.

Carte jaune sur l’autonomie et le temps de charge

L’autonomie demeure LE point noir pour les consommateurs intéressés par l’achat d’un véhicule électrique. Même si la situation a grandement progressé et que les véhicules électriques affichent maintenant une autonomie théorique comprise entre 200 et 600 kilomètres, la crainte de la panne sèche reste ancrée dans l’inconscient collectif. D’autant plus que l’utilisation d’équipements tels que la climatisation ou la radio, ainsi qu’une conduite nerveuse, font dégringoler l’autonomie théorique annoncée par les constructeurs. Qui veut aller loin ménage sa monture!

La généralisation d’une autonomie conséquente sur tous les modèles et la multiplication des bornes de recharge rapide devraient résoudre le problème, mais la route est encore longue. D’ici là, à vous de prendre votre mal en patience et de recharger régulièrement la batterie.

Vous vous demandez combien de temps cela prend? Entre une prise domestique et du triphasé, la différence est énorme. Mais vous pouvez effectuer vous-même l’estimation si vous connaissez votre puissance de charge (en watts), c’est-à-dire la tension (en volts) multipliée par l’intensité (en ampères). Par exemple: 230 volts x 16 ampères = 3680 watts, soit environ 3,7 kilowatts (kW). Divisez ensuite la capacité de votre batterie (en kWh) par la puissance de charge (en kW) et vous obtenez le temps de charge approximatif. Par exemple: 26kWh / 3,7 kW = +/- 7 heures de chargement.

(…) l’appareil de recharge que vous avez reçu à l’achat de votre véhicule est muni d’un système de sécurité qui baisse l’ampérage pour éviter la surchauffe. Cela augmente le temps de charge, mais aussi votre sécurité!

Notez que l’appareil de recharge avec câble pour les prises standard, que vous avez sans doute reçu du constructeur à l’achat de votre véhicule, est muni d’un système de sécurité qui baisse l’ampérage pour éviter la surchauffe. Cela augmente le temps de charge, mais aussi votre sécurité!

La voiture électrique au Luxembourg

Où en est-on côté véhicules électriques au Luxembourg? Voici quatre chiffres qui en disent davantage qu’un long discours.

  • 533 véhicules électriques en circulation (+60% en trois ans)
  • 800 bornes de recharge publiques prévues d’ici 2020
  • 5.000€ d’abattement fiscal lié à l’achat d’un véhicule 100% électrique
  • 40.000 véhicules électriques escomptés par le gouvernement à l’horizon 2020

Si l’on s’en tient à des considérations écologiques et environnementales, l’achat d’un véhicule écologique est évidemment une excellente idée. D’un point de vue financier, c’est l’usage que vous faites du véhicule qui déterminera si c’est avantageux pour vous. Rien ne vous empêche de franchir le pas progressivement, avec un véhicule hybride par exemple. Ou bien en utilisant un véhicule électrique pour aller travailler et un véhicule thermique pour les grandes escapades du week-end.

Bonne route.