Mes finances, mes projets, ma vie
23 septembre 2019

Entretenir sa voiture au Luxembourg

Pour votre sécurité et pour préserver l’investissement financier que représente votre voiture, il convient de l’entretenir avec sérieux et régularité. Mieux vaut quelques dépenses bien organisées qu’une addition aussi imprévue que salée. Lavage, changement de pneus, révision complète et contrôle technique, myLIFE vous indique la route à suivre pour conserver votre auto en bonne santé.

Laver sa voiture

Sans tomber dans l’excès qui consiste à briquer sa voiture tous les dimanches pendant des heures, il est important de garder votre véhicule propre, à l’intérieur comme à l’extérieur. Tout d’abord, il est plus plaisant pour vous et vos passagers de rouler un véhicule propre. C’est aussi plus simple et moins cher de passer un coup de brosse régulièrement, plutôt que de devoir décrasser un véhicule que l’on a négligé trop longtemps. Enfin, à la revente, un véhicule bien tenu trouvera plus facilement preneur. Même si le véhicule fonctionne parfaitement, personne ne souhaite devenir propriétaire d’un véhicule à l’aspect esthétique rebutant.

Vous pouvez laver vous-même votre voiture, avec une éponge, un seau d’eau, quelques produits détergents que vous trouverez en grande surface et un peu d’huile de coude. Plus rapide mais plus cher, vous trouverez au Luxembourg des stations de lavage traditionnelles, souvent à côté de stations-service. On en distingue deux types : les rouleaux automatiques, où vous n’avez strictement rien à faire, et les stations, où c’est vous qui allez frotter. C’est certes un peu plus sportif, mais généralement plus économique.

Il existe enfin des sociétés spécialisées dans le nettoyage de voiture qui vous proposent de prendre en charge votre véhicule. Ces sociétés se déplacent parfois jusque chez vous ou s’occupent de venir chercher et vous ramener votre véhicule blinquant. C’est clairement l’option la plus coûteuse, mais le résultat est généralement à la hauteur de votre investissement. Vous retrouvez votre véhicule « comme neuf ». Cette piste peut être sérieusement considérée notamment si vous souhaitez revendre votre véhicule, ou dans le cas d’un arrêt de votre contrat de leasing.

La loi luxembourgeoise impose aux conducteurs qui circulent sur le territoire d’utiliser des pneus adaptés lors de conditions hivernales

Mettez la gomme en hiver

La loi luxembourgeoise impose aux conducteurs qui circulent sur le territoire d’utiliser des pneus adaptés lors de conditions hivernales. Autrement dit, dès que la chaussée est enneigée, verglacée, ou que la météo présente des risques de précipitations de ce type, votre véhicule devra enfiler ses pneus hiver. Plus d’info sur le site de la police. Attention, les contrevenants s’exposent à une amende de 74€.

L’entretien régulier du véhicule

Les voitures actuelles sont, pour la plupart, toutes équipées d’un ordinateur de bord, qui signale les échéances auxquelles vous devez présenter votre véhicule pour une visite de contrôle. Lorsque le voyant en question s’allume, il est temps de fixer un rendez-vous en vue de faire un tour au garage. L’entretien est fortement conseillé, même si tout semble être en ordre. Soyez donc attentif, et ne tardez pas à présenter votre voiture aux mains expertes d’un technicien.

Au cas où votre véhicule ne serait pas équipé de tels rappels, jetez un œil au carnet d’entretien qui vous a été remis par le vendeur au moment de l’achat ; ces échéances y sont inscrites. Elles ne correspondent évidemment pas à des dates, mais à un kilométrage précis. 10.000, 30.000 ou 70.000 km, ce chiffre varie selon la marque et le modèle.

Vidange, entretien des filtres, de la climatisation, ou contrôle des pneus et des freins, ces visites comprennent souvent des prestations précises. Les techniciens évalueront également l’état général de votre véhicule et vous signaleront des anomalies s’il y en a. Selon l’entretien, la facture peut être plus ou moins élevée. Demandez toujours un devis estimatif avant de débuter les révisions.

(…) la toute nouvelle Fédération des distributeurs automobiles et de la mobilité (Fedamo) fait de la formation une de ses priorités absolues.

Pour faire réaliser cet entretien, deux possibilités s’offrent à vous : une concession de la marque de votre véhicule, ou bien les garages généralistes privés, non affiliés à une marque précise. L’entretien au sein de ces derniers est parfois moins cher. Cependant, pour la revente de votre véhicule, un carnet d’entretien signé par une concession officielle de la marque de votre véhicule est généralement mieux perçu par l’acheteur potentiel. En effet, les techniciens affiliés au réseau de la marque de votre voiture ont de très bonnes connaissances des modèles qu’ils vendent. C’est donc une marque de sérieux que vous présentez alors au repreneur du véhicule lors de sa revente. Signalons tout de même que, issue de la fusion de l’ADAL et de la Fegarlux, la toute nouvelle Fédération des distributeurs automobiles et de la mobilité (Fedamo) fait de la formation une de ses priorités absolues. De quoi être rassuré lorsque vous confier votre véhicule à l’un de ses membres.

Ces considérations valent pour l’entretien régulier, comme en cas de problèmes imprévus. À vous de voir à qui vous confierez votre monture pour la faire réparer.

Signalons enfin que ces visites d’entretien sont en principe incluses dans les offres de leasing opérationnel proposée par votre employeur en fonction de votre statut ou fonction. Vous n’avez donc pas de frais relatifs à cet entretien si vous disposez de telles prestations dans votre offre de leasing.

De plus, pour que le leasing soit une formule réellement intéressante d’un point de vue financier, prenez soin de votre voiture. En effet, au moment de restituer le véhicule, les anomalies esthétiques ou mécaniques se payent cher.

Le contrôle technique au Luxembourg

Tous les véhicules automoteurs immatriculés et en circulation au Luxembourg sont soumis à un contrôle technique périodique, effectué par l’un des organismes agréés : la Société nationale de contrôle technique (SNCT) et ses garages partenaires. Précisons que cette échéance d’entretien obligatoire est payante.

Attention, si vous possédez un véhicule dit « historique », c’est-à-dire construit ou immatriculé il y a plus de 30 ans, il vous faudra le présenter au contrôle technique tous les deux ans. Les véhicules datant d’avant 1950 ne sont pas soumis au contrôle technique. Toutes les informations sur le contrôle technique et les documents qu’il vous faudra présenter peuvent être consultées sur le site de la SNCT.

« Qui veut aller loin ménage sa monture. » Si vous vous tenez aux échéances que nous venons d’évoquer, la durée de vie de votre voiture n’en sera que plus longue, et votre sécurité, renforcée. Et puis, si vous aimez changer régulièrement de voiture, la revente sera également plus simple et plus rapide avec un véhicule « à jour » du point de vue de l’entretien. Vous l’aurez compris, tout est affaire d’attention et de régularité.