Mes finances, mes projets, ma vie
14 avril 2021

Finances professionnelles et personnelles : faites appel à un expert

En matière de finances personnelles et professionnelles, seule une vue globale et une planification à long terme permet d’obtenir des résultats concrets.

Pour les entrepreneurs, une règle d’or consiste à toujours bien séparer finances personnelles et professionnelles. Les dépenses personnelles ne doivent pas être réglées avec les fonds de l’entreprise et les actifs personnels ne doivent pas servir à couvrir les frais d’exploitation ou les dettes de celle-ci. De la même façon, l’utilisation des prêts contractés par une entreprise à des fins privée est interdite. Pour autant, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas vous verser des dividendes si le résultat de votre entreprise le permet, ni qu’un cautionnement personnel ne peut couvrir un prêt bancaire professionnel. Alors, comment trouver le bon équilibre ?

En général, il faut partir du principe que la séparation des finances professionnelles et personnelles permet une gestion saine. Il s’agit d’une preuve de professionnalisme, qui accroît la confiance de la banque dans l’entrepreneur, par exemple lorsque ce dernier demande un financement.

Garder un œil sur sa situation financière

Pour les entrepreneurs, comme pour les particuliers, il est important de constamment garder un œil sur sa situation financière et son évolution afin d’établir un bilan correspondant. Un bilan reprenant les actifs et passifs est en effet indispensable. Il indique les revenus réguliers ainsi que les dépenses prévues et fixes. L’évolution des actifs financiers peut ainsi être estimée et ajustée si nécessaire.

En fonction de ses objectifs professionnels, l’entrepreneur se doit de constituer des réserves suffisantes afin, par exemple, de développer son activité, de renouveler des équipements ou d’innover. En ce qui concerne vos finances personnelles, la constitution de réserves s’avère également judicieuse : si vous avez de grands projets ou des objectifs précis, il convient de les planifier sur le long terme. Reposez-vous sur le savoir-faire de votre banquier, notamment en ce qui concerne l’établissement de votre bilan patrimonial. Il existe également diverses solutions en ligne pour la gestion quotidienne du budget. Ces outils ne remplacent pas l’expertise d’un professionnel, mais offrent de nombreuses fonctions utiles qui permettent de visualiser l’état et les mouvements des finances personnelles.

Approche globale

Les bénéfices engrangés fructifieront-ils davantage en étant réinvestis dans la croissance de l’entreprise ou dans un portefeuille financier ? Les avoirs sont-ils structurés de manière optimale ? Envisagez-vous de financer votre retraite grâce à la vente de votre entreprise ? Comment gérer votre succession ?

Une banque universelle présente l’avantage de servir les clients privés et professionnels en appliquant une approche globale.

Ces questions concernent aussi bien la sphère privée que professionnelle. Pour y répondre, il est nécessaire d’avoir une vue globale et de recourir à l’expertise d’un professionnel. À cet égard, une banque universelle présente l’avantage de servir les clients privés et professionnels en appliquant une approche globale. La gamme de services disponibles permet à la banque d’élaborer des stratégies sur mesure alignées sur les objectifs personnels et professionnels des entrepreneurs.

Les bienfaits de la diversification

Les propriétaires d’entreprises prennent inévitablement des risques lorsqu’ils créent leur société. Peut-être ont-ils renoncé à un revenu sûr et sont-ils maintenant responsables non seulement de leurs propres investissements, mais également des actifs ou des revenus de tiers. Les perspectives de réussite ne sont pas très encourageantes au début – certes les estimations varient, mais environ 80 % des nouvelles entreprises ferment leurs portes dans les 18 premiers mois, et elles doivent généralement surmonter des obstacles considérables. C’est pourquoi une bonne préparation est indispensable, surtout sur le plan financier.

Les entrepreneurs ont tendance à placer leurs actifs dans un ou deux investissement(s) seulement – généralement leur société et leur(s) bien(s) immobilier(s). À certains égards, c’est parfaitement logique. Pourquoi consacrer sa vie à sa propre entreprise si l’on ne récolte par les fruits de la réussite ? Les propriétaires d’entreprise pensent souvent qu’ils peuvent obtenir un rendement nettement supérieur à celui de n’importe quel gestionnaire d’actifs. Ils peuvent dès lors sous-estimer les risques et ne pas identifier les avantages de la diversification, que ce soit pour l’entreprise ou en termes de portefeuilles d’actifs.

Il est judicieux de se constituer un certain patrimoine en dehors de l’entreprise.

Il est donc judicieux de se constituer un certain patrimoine en dehors de l’entreprise, via des placements qui ne sont pas liés à cette principale source de revenus… et de risques. Bien sûr, il est pertinent d’investir dans les secteurs que vous connaissez, mais il l’est tout autant de placer une partie de votre capital en dehors de votre secteur de prédilection.

Les propriétaires d’entreprises doivent donc être prêts à sortir quelque peu des sentiers battus et à placer des fonds dans des domaines qui ne sont pas soumis aux mêmes conditions économiques et aux mêmes risques. Dans cette optique, il est important de faire appel à des professionnels. Les conseils d’experts sont particulièrement importants pour choisir où investir. Il convient également de garder en tout temps une vue d’ensemble de la situation financière globale de l’entreprise.

Un plan de diversification exige d’analyser tous les aspects : du comportement de consommation individuel aux responsabilités familiales et aux contrats de prévoyance-vieillesse. Souvent, la solution ne consistera pas seulement en des investissements, mais comprendra également des éléments d’assurance. Quoi qu’il en soit, même pour un entrepreneur, il est toujours préférable de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.