Mes finances, mes projets, ma vie
27 septembre 2022

Les antiquités : un investissement bien dans l’air du temps

À une époque où le recyclage a la cote, un investissement dans des antiquités bien conservées présente un certain intérêt. Au lieu d’investir dans des meubles, des œuvres d’art ou des bijoux flambant neufs, vous pouvez opter pour un objet qui a démontré sa valeur depuis des générations. Ce genre de placement est parfaitement en phase avec notre époque.

Il existe de nombreux types d’antiquités. Dans le segment haut de gamme, on trouve des œuvres d’art et du mobilier. Lors d’une récente vente aux enchères d’œuvres de François-Joseph Graf, Christie’s a mis en vente une table d’apparat de style français japonisant dont le prix indicatif se situait entre 70.000 et 100.000£, ainsi que des tableaux et des chaises anciennes dont le prix avoisinait les 50.000£. Au bas de l’échelle, certains collectionneurs peuvent être en mesure d’acquérir un vase, des chandeliers ou des lampes à un prix relativement modeste, parfois guère plus élevé qu’un modèle neuf équivalent.

Si l’on peut espérer trouver une pépite d’une valeur inestimable au fond d’un vieux magasin d’antiquités ou sur eBay, un investissement dans les antiquités se passe rarement comme dans les films. Ce n’est pas pour rien que celui qui déniche un vase à un million d’euros au fond de son garage fait la une des journaux. En réalité, le secteur compte son lot d’escrocs et de faussaires. Tout investisseur qui souhaite gagner de l’argent doit apprendre à connaître le marché et non se contenter de regarder de beaux objets.

Argumentaire d’investissement

Les antiquités sont des pièces uniques et le marché est particulièrement fragmenté entre une multitude de marchands, de maisons de vente et de plateformes en ligne. Il est difficile de déterminer dans quelle mesure la valeur globale du marché a augmenté ou diminué. Il existait, par le passé, un indice des meubles anciens, l’Antique Furniture Index, compilé pour le compte du Club des collectionneurs d’antiquités britannique (l’Antique Collectors’ Club), mais celui-ci a été abandonné en 2017 après 48 ans.

Le prix des objets de collection a toutefois tendance à suivre la croissance économique, et les prix de nombreuses antiquités ont progressé ces dernières années. En règle générale, le marché des objets tels que les meubles a tendance à être plus stable que celui des pièces de monnaie ou des poteries, qui tend à fluctuer au gré du cycle économique.

La pandémie de Covid-19 a également joué un rôle. Les gens se sont davantage intéressés à leur espace de vie, ce qui a suscité un intérêt pour les investissements dans les antiquités, en particulier sur Internet.

La pandémie de Covid-19 a également joué un rôle. Les gens se sont davantage intéressés à leur espace de vie, ce qui a suscité un intérêt pour les investissements dans les antiquités, en particulier sur Internet. Entre-temps, les antiquités sont à nouveau en vogue et le concept de l’esthétique « Old Money » est récemment devenu un phénomène viral, le hashtag #oldmoneyaesthetic ayant attiré 83 millions de vues sur TikTok. Il s’agit là d’une réaction contre le chic minimaliste qui l’a précédé et, comme toutes les modes, elle risque de ne pas durer, mais en attendant, elle crée une demande pour certains types d’antiquités.

Organisations indépendantes

Les antiquités sont peu liquides : il n’y a pas de prix fixe ni d’acheteur en dernier ressort. Il est dès lors préférable de privilégier des pièces que vous aimez posséder et qui vous plaisent, plutôt que d’essayer de deviner les goûts actuels ou futurs des consommateurs. Dans le segment haut de gamme, il est possible de trouver des consultants indépendants en antiquités, qui peuvent vous aider à trouver les objets les plus susceptibles de rapporter de l’argent à terme. Il est néanmoins impossible de vérifier leurs compétences, d’où la nécessité de se montrer prudent.

Au Royaume-Uni, qui représente environ la moitié du marché européen des antiquités, il existe un certain nombre d’organismes indépendants, dont la British Antique Dealers Association. En Europe, la Confédération internationale des négociants en œuvres d’art compte 30 associations membres représentant 20 pays et 5.000 des plus grands marchands au monde. Ces organismes reposent sur un principe de communauté : les membres doivent être recommandés par d’autres et des avis sont recueillis auprès d’autres acteurs du secteur, ce qui permet de garantir, dans une certaine mesure, la réputation et la fiabilité des membres.

Les antiquités ne procurent aucun revenu d’investissement ni dividende et présentent un risque de détérioration ou de destruction.

Il est cependant difficile de débuter sur ce marché et de se faire de l’argent. Les meilleurs marchands ont accumulé des connaissances tout au long de leur vie. Les antiquités ne procurent aucun revenu d’investissement ni dividende et présentent un risque de détérioration ou de destruction.

Un marché diversifié

Le marché des antiquités est très vaste. Par conséquent, si vous vous lancez seul dans l’aventure, il est peut-être préférable de choisir un segment en particulier et d’acquérir des connaissances dans ce domaine. Le segment choisi dépendra de considérations pratiques, ainsi que de votre budget. Dans le cas d’objets demandant beaucoup d’attention, il est important de disposer d’un logement adapté. Si vous envisagez d’investir dans des meubles anciens, vous devez aimer avoir ce genre de meubles chez vous. Si vous êtes plutôt adepte d’un style moderne épuré, les antiquités risquent de ne pas avoir leur place dans votre intérieur.

L’état dans lequel se trouve l’antiquité joue énormément sur sa valeur : les coups et les griffes peuvent coûter très cher. Quel que soit l’objet, vous devez savoir que vous pouvez le protéger d’éventuels dommages. Si votre logement ou votre mode de vie ne se prête pas à ce type de meubles, optez pour des objets plus facilement transportables. Les montres, par exemple, se rangent très facilement et peuvent aisément être transmises de génération en génération. Les horloges et les bijoux peuvent également s’avérer précieux et sont plus faciles à garder que des vases, des tableaux ou des meubles volumineux.

Pensez également aux assurances. Si les voleurs s’intéressent sans doute davantage aux iPads, ils pourraient aussi dérober des bijoux et des montres en cas de cambriolage. Il convient dès lors de tenir compte du coût des primes dans votre budget. À cela s’ajoutent les coûts d’acquisition et de vente. Les marchands d’antiquités prendront une commission, tout comme les consultants ou les maisons d’enchères. Quant aux achats en ligne, s’ils sont moins chers, ils offrent moins de garanties d’authenticité et présentent davantage de risques.

Le marché des antiquités a été lent à se moderniser, de sorte que les investisseurs intéressés doivent faire preuve de vigilance lors de leurs transactions. Avec un marchand de confiance ou une maison d’enchères de renom, vous pourriez dénicher de superbes objets pour votre intérieur qui, à terme, pourraient vous rapporter de l’argent. Et vous serez certain d’être parfaitement dans l’air du temps vu la tendance au recyclage.

Les antiquités sont peu liquides : il n’y a ni prix fixe ni acheteur en dernier ressort. Il est dès lors préférable de privilégier des pièces que vous aimez posséder et qui vous plaisent.