Mes finances, mes projets, ma vie
3 août 2021

Ouvrir un compte pour ses enfants : premiers pas dans le monde financier

Devrions-nous ouvrir un compte bancaire pour notre enfant ? De nombreux parents se posent cette question relativement tôt, comme n’ont pas manqué de le constater les établissements bancaires, y compris au Luxembourg, qui proposent par conséquent un large éventail d’offres à des conditions préférentielles pour les enfants et les jeunes âgés de 0 à 18 ans (ou plus). Mais sur le principe, il est bien entendu légitime de se demander si une telle décision est judicieuse.

De manière générale, deux raisons président à l’ouverture d’un compte spécifique pour les plus jeunes : soit pour mette de l’argent de côté afin qu’ils en profitent plus tard, soit pour leur apprendre à gérer leur argent dans la pratique. Dans ce contexte, il convient de noter qu’au Luxembourg, les mineurs ne peuvent pas simplement ouvrir un compte et l’utiliser ensuite comme bon leur semble. Sans l’intervention de leur tuteur légal, ils ne peuvent ouvrir leur propre compte bancaire ou d’épargne dans une banque locale qu’à partir de douze ans. Jusqu’à l’âge de 15 ans, un enfant ne peut utiliser les sommes placées sur son compte qu’avec l’accord de ses parents. À partir de 16 ans, il peut disposer de son argent par lui-même, pour autant que son tuteur légal n’y ait opposé aucune objection explicite. Les parents sont responsables du compte jusqu’à la majorité de l’enfant, mais ne peuvent toutefois pas faire ce qu’ils veulent de l’argent qui y repose.

Deux options

Si vous souhaitez ouvrir un compte pour votre enfant, deux options s’offrent à vous : le compte d’épargne ou le compte courant. Le compte d’épargne est la solution idéale pour financer des études ultérieures ou pour contribuer à l’achat d’un premier bien immobilier, par exemple. L’argent est bloqué jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge de la majorité. Ce type de compte confère un sentiment de sécurité et se caractérise par un taux d’intérêt préférentiel, une gestion de compte gratuite et un crédit de départ de quelques euros. Une fois le compte ouvert, les parents, les proches, les amis ainsi que l’enfant lui-même à partir d’un certain âge peuvent y déposer de l’argent. Dès que l’enfant est majeur, il peut disposer librement de son argent.

Un compte d’épargne peut être ouvert au nom de l’enfant dès sa naissance. Vous avez ainsi largement le temps d’économiser : même si vous ne versez qu’un petit montant chaque mois, cela peut représenter une somme considérable au bout de 20 ans.

Le compte courant, alimenté par exemple par l’argent de poche et les cadeaux en espèces, peut quant à lui être géré par l’enfant ou le jeune lui-même. Pour ce faire, il doit maîtriser les opérations mathématiques de base (addition, soustraction). L’argent de poche n’est donc vecteur d’éducation financière qu’à partir de l’âge de la scolarisation. Le passage à l’enseignement post-primaire est également un bon moment pour ouvrir un compte courant. Les banques en sont conscientes et proposent souvent des offres spéciales pour les enfants de cet âge. Celles-ci incluent généralement une carte bancaire, qui ouvre certes de nouvelles perspectives aux jeunes, mais implique aussi une plus grande responsabilité.

L’ouverture d’un compte bancaire pour les enfants peut également s’inscrire dans le cadre d’un plan de prévoyance plus large.

L’ouverture d’un compte bancaire pour les enfants peut également s’inscrire dans le cadre d’un plan de prévoyance plus large. Il existe par exemple des polices d’assurance ou des plans d’épargne-logement spécialement conçus pour les enfants et les jeunes, qui permettent en outre de bénéficier d’avantages fiscaux. Le cas échéant, il convient d’étudier en détail les modalités de ces produits.

On ne joue pas avec l’argent

Pour l’enfant, l’argent de poche constitue le premier pas vers l’indépendance financière dans la mesure où il n’est plus totalement tributaire de ses parents pour décider de ses achats. Mais dans le même temps, il prend soudainement conscience de la rapidité avec laquelle l’argent peut disparaître.

Le bon moment pour parler d’argent pour la première fois dépend du développement personnel de l’enfant. De manière générale, une fois qu’il comprend les chiffres, il est aussi en mesure de comprendre la valeur de l’argent.

Dans une optique de responsabilisation, les enfants doivent avoir la possibilité de vivre leurs propres expériences. C’est précisément à cela que sert l’argent de poche. On se rend vite compte à quel point la gestion de l’argent varie d’un enfant à l’autre : certains économisent pour s’offrir l’objet de leur désir, tandis que d’autres dépensent tout tout de suite. Même si c’est parfois difficile pour les parents, l’enfant doit pouvoir disposer de son argent de poche comme il l’entend, car ce n’est que de cette manière qu’il apprendra que pour être en mesure de s’acheter quelque chose, il doit lui rester suffisamment d’argent.