Mes finances, mes projets, ma vie
2 décembre 2021

Passer son permis de conduire au Luxembourg

Souvent considéré comme un pas important vers l’indépendance par la plupart des jeunes, le permis de conduire est un sésame convoité qui ouvre de nouvelles perspectives de vie. Son obtention n’est pas requise uniquement pour pouvoir rouler en voiture, mais également pour l’utilisation de tous types de véhicules à moteur. myLIFE vous explique comment obtenir ce graal tant convoité.

Plutôt scooter, moto ou voiture ? Quel que soit le mode de transport choisi, vous devrez tout d’abord passer votre permis de conduire pour arpenter les routes du pays. Un cap important à passer, et qui comprend plusieurs étapes. Ce n’est pas forcément simple, mais le jeu en vaut la chandelle.

Le permis de conduire, un pas de plus vers l’indépendance

Que ce soit pour gagner en flexibilité, décrocher un emploi ou partir en vacances comme bon nous semble, les raisons qui nous poussent à franchir le pas et à passer notre permis de conduire sont nombreuses.

Attention, n’obtient pas son permis qui veut ! Avant de pouvoir se lancer dans cette aventure, des conditions sont à respecter, comme l’âge minimum. Pour obtenir votre permis B (permis voiture), vous devrez :

  • être âgé de 18 ans ;
  • résider au Luxembourg ;
  • vous soumettre à un examen médical vous déclarant apte à la conduite.

En effet, si vous êtes atteint de certains troubles (trouble du rythme cardiaque, angine de poitrine, dépendance à l’alcool ou aux substances psychotropes), mieux vaut renoncer.

Quid des autres véhicules ?

La voiture ne vous intéresse pas ? Sachez que des alternatives s’offrent à vous. Pour chaque catégorie de véhicule, un âge minimum est également requis :

  • 16 ans pour les permis AM (cyclomoteurs et quadricycles légers), A1 (motocycles légers et tricycles d’une puissance <15 kW) et F (tracteurs) ;
  • 18 ans pour les permis A2 (motocycles d’une puissance ≤35 kW), C1 (véhicules automoteurs pesant entre 3,5 et 7,5 tonnes et transportant maximum 9 personnes), C1E (ensemble de véhicules composé d’un véhicule tracteur de catégorie C1 ou B et d’une remorque / semi-remorque) ;
  • 20 ans pour les motocycles de la catégorie A ;
  • 21 ans pour les permis A (tricycles), C (véhicules automoteurs de plus de 3,5 tonnes transportant maximum 9 personnes), CE (ensemble de véhicules composé d’un véhicule tracteur de catégorie C et d’une remorque / semi-remorque), D1 (véhicules de 8 mètres maximum transportant maximum 17 personnes), D1E (ensemble de véhicules composé d’un véhicule tracteur de catégorie D1 et d’une remorque) ;
  • 24 ans pour les véhicules automoteurs transportant plus de 9 personnes des catégories D et DE (autobus et autocars).

Pour obtenir votre permis, quelle que soit la catégorie de véhicule choisie, il est nécessaire de passer par l’intermédiaire d’une auto-école agréée.

Être bien accompagné

Pour obtenir votre permis, quelle que soit la catégorie de véhicule choisie, il est nécessaire de passer par l’intermédiaire d’une auto-école agréée qui introduira pour vous une demande d’obtention d’un permis de conduire auprès de la Société nationale de circulation automobile pour un montant de 30€ actuellement. Vous êtes libre de sélectionner une auto-école et d’en changer à tout moment. Les droits d’inscription varient fortement selon l’auto-école sélectionnée et se situent généralement entre 40€ et 100€.

En complément de l’apprentissage de l’auto-école, vous pouvez également opter, dès l’âge de 17 ans, pour le régime de la conduite accompagnée afin d’obtenir votre permis B, c’est-à-dire votre permis voiture. Après avoir réussi votre examen théorique et effectué votre instruction pratique, vous aurez donc l’occasion de conduire en compagnie d’un parent ou d’un proche expérimenté qui détient son permis depuis plus de six ans. L’auto-école se chargera d’indiquer ce choix dans sa demande.

Première étape, le permis théorique

La première étape pour obtenir votre permis de conduire consiste à suivre et réussir l’apprentissage et l’examen théorique. Au programme : les règles de la circulation routière. Vous recevrez pour cela un certificat d’apprentissage valable trois ans, et dans lequel vous pourrez documenter vos leçons. Leur nombre dépend de la catégorie de véhicule. Il faut ainsi au minimum :

  • 12 leçons d’une heure pour les catégories A, A1, A2, AM, B et F ;
  • 6 heures pour les catégories A, A2 et B, si vous détenez un permis d’une autre catégorie.

Le montant dépensé varie selon la quantité d’heures de formation théorique. Prévoyez toutefois entre 120€ et 180€ pour l’ensemble.

Pour clôturer cette première partie, il vous reste à réussir l’examen informatisé sous forme de QCM, sur rendez-vous, dans l’une des langues prévues (luxembourgeois, français, allemand, portugais ou anglais). Celui-ci se déroule dans l’un des centres d’examen de la SNCA, à Sandweiler, Esch-sur-Alzette ou Diekirch. Pour vous préparer au mieux, testez vos connaissances avec des questions-types sur le site de la SNCA. En cas d’échec, vous devrez repasser la moitié des heures de théorie obligatoires et introduire une demande de réadmission.

Si le processus pour obtenir son permis nécessite du temps, il a également un coût. Ainsi, toute demande de réadmission à l’examen théorique requiert un timbre fiscal fait par l’auto-école, d’une valeur de 30€.

Une heure de cours pratique coûte environ 65€.

Seconde étape, le permis pratique

Vous avez réussi votre examen théorique avec succès ? Place maintenant à la pratique et aux choses sérieuses ! Avant de pouvoir passer votre examen pratique et d’enfin obtenir le permis, de nouvelles leçons s’imposent :

  • 16 leçons d’une heure pour les catégories A1, A2 et B ;
  • 10 leçons d’une heure pour la catégorie A2, si vous détenez un permis A1.

Une fois encore, le montant que vous serez amené à débourser dépend du nombre d’heures suivies et de l’auto-école. Une heure de cours pratique coûte environ 65€.

Muni de votre certificat et de la fameuse lettre « L » blanche sur fond rouge, vous pouvez maintenant rouler sur le territoire luxembourgeois, en présence de votre accompagnateur. Une fois prêt, rendez-vous à votre examen pratique, que vous pourrez présenter autant de fois que nécessaire (comptez 100€ par examen). Après un échec, vous devrez toutefois ajouter 8 heures de leçons pratiques à votre compteur.

En cas de réussite du premier coup, c’est au final un budget d’environ 1.300-1.400€ que vous devrez prévoir pour un permis B.

En cas de réussite du premier coup, c’est au final un budget d’environ 1.300-1.400€ que vous devrez prévoir pour un permis B (frais d’inscription, timbre fiscal et cours).

Apprendre à conduire dans tous types de situations

Félicitations ! Vous avez maintenant votre permis de conduire tant attendu en poche, valable pour une durée de 24 mois. Durant cette « période de stage », vous avez l’obligation, en tant que conducteur novice, de participer à une formation d’une journée au Centre de formation pour conducteurs à Colmar-Berg dès le troisième mois suivant la réception de votre permis.

Enfin, prévoyez pour votre formation obligatoire d’automobiliste ou motocycliste un montant d’environ 200€ en semaine, et 225€ le week-end, assurance tous risques du véhicule et repas compris.

À la fin de cette formation, vous aurez enfin droit à votre permis définitif, valable pour une durée de 10 ans et édité au plus tôt un mois avant l’expiration de votre titre provisoire.

Conduire en toute sécurité

Votre permis en poche, vous voilà maintenant prêt à prendre la route en toute sécurité. Gardez toutefois en tête que le permis luxembourgeois compte 12 points. Conservez une conduite prudente en toutes circonstances pour assurer votre sécurité et celle des autres, et éviter les infractions et de gâcher les efforts fournis jusqu’à présent.

Obtenir son permis de conduire au Luxembourg nécessite du temps et de l’argent. En choisissant la bonne auto-école et le bon accompagnateur, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour réussir les épreuves théoriques et pratiques, avec, au bout du chemin, l’indépendance et la liberté.