Mes finances, mes projets, ma vie
12 décembre 2018

Quand faut-il ouvrir un compte bancaire à son enfant?

Ouvrir ou non un compte bancaire à son enfant est une question que la majorité des parents se posent très tôt. Et les banques l’ont bien compris, puisqu’elles sont nombreuses à proposer des conditions de faveur aux bambins de 0 à 18 ans, voire davantage. Mais est-il pertinent d’ouvrir un compte? Si oui, à quel âge et pour quel usage? Compte bloqué ou accessible, avec ou sans carte bancaire? Il était une fois les comptes pour enfants.

Ouvrir un compte en banque pour son enfant permet de lui constituer un capital pour le futur ou de le responsabiliser en y mettant à sa disposition une partie ou l’intégralité de l’argent de poche qu’il reçoit. Chaque famille se caractérisant par son propre système de valeurs et ses priorités, précisons que la question du compte bancaire, lorsqu’il n’est pas exclusivement ouvert à des fins d’épargne, est intimement liée à celle de l’argent de poche de ses enfants.

«C’est pas de ton âge!»

Avant de parler de tel atout de tel ou tel compte, une précision de taille s’impose: un mineur n’est pas libre d’ouvrir un compte quand il veut et de l’utiliser comme bon lui semble. Au Luxembourg, tout mineur peut se faire ouvrir un compte en banque et un livret d’épargne uniquement à partir de l’âge de 12 ans auprès des banques luxembourgeoises sans l’intervention du représentant légal. Jusqu’à 15 ans accomplis, votre enfant ne peut disposer des sommes figurant sur ces comptes et livrets qu’avec votre consentement si vous êtes son représentant légal. Dès 16 ans, il peut disposer seul de ces montants, sauf si vous vous y opposez explicitement.

Cela dit, il est conseillé, en votre qualité de parent, de toujours prendre l’initiative d’ouvrir un compte pour vos enfants afin de rester maître de la situation. En effet, c’est également vous qui portez la responsabilité du compte jusqu’à leur majorité… sans pour autant avoir le droit d’y faire ce que vous voulez. Si votre enfant est en âge de comprendre, allez donc saluer votre banquier en famille: c’est l’occasion d’une balade et d’expliquer à Junior ce qu’est une banque et comment ça marche.

Épargne n’est pas courant!

Il faut distinguer deux cas de figure majeurs justifiant l’ouverture d’un compte à votre enfant.

  • Un compte à des fins d’épargne pour lui permettre de financer un jour ses études supérieures, sa première voiture ou, pourquoi pas, contribuer à une première acquisition immobilière. C’est à cela que servira la constitution d’une épargne sur un compte bloqué jusqu’à sa majorité. Un compte pour lequel votre banque vous promet la sécurité, un taux d’intérêt préférentiel, l’absence de frais de gestion et une carotte de quelques dizaines d’euros. Une fois ouvert, le compte peut être alimenté par vous et vos proches, voire par l’enfant lui-même, passé un certain âge. La solution parfaite, en somme. Correct, à condition de garder en tête que si le compte est au nom de l’enfant, les fonds qui s’y trouvent lui appartiennent à lui, et pas à vous. Et une fois majeur, votre enfant dispose librement des fonds. Y compris pour faire la fête avec ses potes ou pour des achats que vous jugerez futiles plutôt que pour payer ces fameuses études.
  • Un compte courant pour lui verser son argent de poche ou ses étrennes et lui en confier la gestion.

«À quel moment, môman?»

Pour tout ce qui touche à l’épargne, rien ne vous empêche d’ouvrir un compte au nom de votre enfant dès sa naissance. C’est même une très bonne idée, car cela vous donne plus de temps pour constituer un capital solide. Même en l’alimentant de sommes modestes chaque mois, près de 20 ans plus tard, le petit ruisseau sera devenu une belle rivière.

L’âge de 12 ans et l’entrée au lycée constituent également une bonne occasion pour l’ouverture d’un compte courant.

Lorsqu’il est question d’un compte courant dont vous souhaitez lui confier la gestion, tout dépend de la maturité de votre enfant. Qui dit gestion d’argent dit bonne compréhension des opérations mathématiques de base (addition, soustraction). C’est donc au plus tôt vers l’âge de 8 ou 9 ans que l’argent de poche devient véritablement envisageable dans une optique d’éducation financière. L’âge de 12 ans et l’entrée au lycée constituent également une bonne occasion pour l’ouverture d’un compte courant. Et les banques ne s’y sont pas trompées, puisque c’est souvent à cet âge qu’elles proposent un nouveau package pour votre enfant, incluant un compte courant et une carte de débit.

«Si! Nan! Si! Nan!»

Alors, compte épargne bloqué jusqu’à sa majorité ou compte courant accessible pour ses retraits et dépôts? Et si vous faisiez les deux? À vous de constituer l’épargne sur le compte bloqué en commençant le plus tôt possible. À lui, lorsqu’il est prêt à vos yeux, de gérer ses rentrées et sorties d’argent sur son compte courant.

«Je vous présente Kévin, mon fisc»

L’ouverture d’un compte bancaire à votre enfant peut également s’inscrire dans un plan de prévoyance plus large. Même si ce n’est pas l’objectif premier de cet article, sachez qu’il est possible de souscrire certaines formules d’épargne simples et plus attractives qu’un compte épargne. Des formules d’assurance ou d’épargne-logement, notamment, dédiées aux enfants et qui vous permettent par ailleurs de bénéficier d’avantages fiscaux. Attention toutefois à bien vous renseigner sur les éventuelles contraintes ou restrictions spécifiques à ces produits.

«Déjà 16 ans?! Tu te rends compte?!»

Les grandes banques universelles au Luxembourg proposent toutes des formules de comptes bancaires adaptées aux «juniors», qu’ils soient en culotte courte, déjà au lycée ou sur les bancs de l’université. Compte épargne, compte courant, bloqué jusqu’à la majorité, ou dont ils peuvent disposer au quotidien, avec ou sans carte de débit ou de dépôt. Sur cette base, c’est à vous de choisir ce qui est le plus adapté selon ce que vous souhaitez pour votre enfant. Sachez que certains comptes «Jeunes» sont évolutifs et permettent de s’adapter à la maturité grandissante de votre enfant.

En conclusion, ouvrir un compte bancaire à son enfant semble être une vraie bonne idée. La vraie question à laquelle il vous appartient de répondre, c’est la finalité de ce compte et les fonctionnalités qu’il met à la disposition de votre enfant. Pour créer une épargne bloquée, ou pour mettre en place un outil de gestion au quotidien? La visée n’est pas la même: prévoyance dans le premier cas, éducation financière dans l’autre. Dans les deux cas, de réels arguments plaident en faveur d’une mise en place de tels comptes, et rien ne vous empêche, après tout, de considérer les deux perspectives en parallèle.