Mes finances, mes projets, ma vie
18 août 2018

Financer sa première voiture

Que ce soit par nécessité ou pour le plaisir, l’achat d’une automobile constitue le premier investissement conséquent pour de nombreux jeunes. C’est aussi pour beaucoup une marque d’indépendance et de liberté. Une liberté qui a un prix et qu’il faut être capable de financer. Besoin de quelques bons plans? Ceinture, et en route!

Bien évaluer sa situation financière…

Cette fois c’est bon, vous disposez au centime près de la somme nécessaire à l’achat de votre première voiture! Désolé de vous décevoir, mais cela risque fort de ne pas suffire. Une voiture, c’est un budget… qui excède le strict achat du véhicule. Il faut aussi compter l’assurance, le timbre fiscal, l’entretien et bien entendu le carburant.

Anticipez donc tous ces paramètres pour dégager la part de votre budget qui pourra être allouée au financement de votre auto et de son usage. En principe, toutes les démarches qui touchent à la 1ère mise en circulation du véhicule sur la voie publique sont prises en charge par votre concessionnaire au moment de l’achat. Si vous deviez malgré tout le faire vous-même, consultez les démarches à entreprendre.

… et ses besoins

Votre véhicule servira-t-il à aller travailler? À combien de kilomètres se trouve votre lieu de travail? Votre carrosse dormira-t-il dehors ou dans un garage? Transporterez-vous des passagers, dont des enfants? Avez-vous des déplacements professionnels/personnels fréquents? Les réponses à ces questions seront d’une grande aide pour faire les bons choix à tous les niveaux: modèle, type de carburant, neuf ou occasion, etc. De quoi éviter que votre coup de cœur ne se transforme en prise de tête.

Cash?

Si vos parents ont alimenté une épargne bloquée sur un compte en banque à votre naissance, il est peut-être temps de l’utiliser pour subvenir au financement de votre automobile. Tout dépend évidemment du montant dont vous disposez. Seul conseil, évitez de griller tout votre capital sur l’achat. Il est toujours prudent de se garder une poire pour la soif.

Crédit?

Le moyen le plus courant de financer l’achat d’un véhicule est de contracter un crédit auprès de votre banque. Vous en connaissez sans doute le principe, sachez seulement qu’il vous permet de ne pas entamer votre épargne ou de pouvoir acquérir votre automobile si vous ne disposez pas du capital nécessaire pour un achat au comptant. Parlez-en donc à votre banquier ou faites une simulation.

Plus vous présentez un risque pour la banque, plus le taux de votre crédit sera élevé, dans l’éventualité où il serait accepté.

Un crédit sans contrat de travail?

Sous réserve de satisfaire à certains critères, il est possible de contracter un crédit sans disposer d’un contrat de travail au Luxembourg. Un revenu régulier est une condition indispensable certes, mais il peut être issu d’une activité indépendante ou d’une allocation chômage par exemple. Vous devez également être résident, majeur et ne pas avoir de dettes ou de signalement particulier auprès des institutions bancaires entre autres. Mais attention, plus vous présentez un risque pour la banque, plus le taux de votre crédit sera élevé, dans l’éventualité où il serait accepté.

Leasing?

Le leasing est un autre moyen de financer l’achat d’une automobile. Cette méthode de financement se présente comme une location longue durée avec option d’achat (ou non) du véhicule à un moment ou kilométrage donné. Le règlement se fait au travers de mensualités qui comprennent parfois des prestations relatives à l’entretien de votre automobile. Le leasing présente des avantages et des inconvénients que seul votre usage du véhicule pourra départager.

Le leasing est très répandu au Luxembourg, notamment auprès des sociétés qui proposent alors ce service à leurs employés. N’hésitez pas à vous renseigner auprès du département des Ressources humaines, qui pourra intégrer cette prestation à votre contrat et à votre rémunération. Ce peut être financièrement avantageux, surtout que de nombreuses sociétés proposent souvent des packs de leasing très complets au niveau de l’entretien du véhicule ainsi que des cartes carburant. À noter que cette option est également proposée directement aux particuliers par certains établissements de la Place.

Attention cependant à ce que l’entretien d’un véhicule acheté d’occasion ne vous coûte pas plus cher au final.

C’est l’occasion!

Lorsque votre épargne disponible n’est pas suffisante pour envisager l’achat d’une voiture neuve et que vous ne souhaitez pas contracter de crédit, c’est vers le marché de l’occasion qu’il faudra vous tourner. On y trouve en effet des voitures à de très bons prix, plus envisageables à financer à partir d’un petit capital. Attention cependant à ce que l’entretien du véhicule ne vous coûte pas plus cher au final.

À moins de disposer d’une épargne conséquente, le financement d’une première voiture passe généralement par la contraction d’un crédit ou d’un contrat de leasing. Sinon, regardez les véhicules d’occasion. Après tout, c’est votre première voiture, il faut peut-être rester raisonnable. Dans tous les cas, il est nécessaire de faire le point sur votre budget mensuel disponible et d’analyser vos besoins avant de prendre une décision. En effet, les dépenses liées à la voiture excèdent sensiblement le strict prix d’achat du véhicule. Finalement, c’est exactement comme à l’épreuve du code la route: «J’anticipe, j’analyse et je reste prudent avant de m’engager.» Roulez jeunesse!