Mes finances, mes projets, ma vie
25 juin 2022

Quel budget pour mon animal de compagnie ?

Vous avez décidé d’accueillir un animal de compagnie. Quelle bonne idée ! Séances de jeux, câlins et moments de complicité vous attendent. Mais adopter un animal n’est pas une décision à prendre à la légère et cela implique des coûts. myLIFE passe en revue les différents postes de dépenses à prévoir et vous donne quelques astuces pour optimiser votre budget.

En accueillant un chien ou un chat au sein de votre foyer, vous vous engagez moralement à vous en occuper et à en prendre soin tout au long de sa vie. C’est une responsabilité qui implique d’y consacrer un budget plus ou moins conséquent selon l’animal choisi. Nourriture, jouets ou frais de vétérinaire, quelles sont les dépenses* à prévoir ?

L’achat de l’animal

Le prix d’achat d’un chien ou d’un chat est difficile à estimer. Il va essentiellement dépendre de la race choisie et du lieu d’acquisition. Les animaux possédant un pedigree coûtent plus cher que les races croisées. Votre facture sera plus importante si vous vous adressez à un éleveur professionnel. Par ailleurs, il faut savoir qu’un chiot est souvent plus coûteux à l’adoption qu’un chien adulte.

Il faut compter une bonne centaine d’euros pour l’adoption d’un chat dans un asile pour animaux, à des tarifs allant de 500 à 2.000€, voire plus, pour un chien de race obtenu auprès d’un éleveur.

→ En adoptant dans un refuge ou une association de protection des animaux, vous faites diminuer le coût d’achat. En principe, les frais vont de 100 à 350€ pour un chat ou un chien et incluent généralement l’identification, la stérilisation et les vaccins.

Les frais « administratifs »

Au Luxembourg, il est nécessaire de faire poser une puce d’identification à votre chien ou à votre chat, dans les 4 mois suivant sa naissance. En outre, les propriétaires de chien doivent respecter plusieurs obligations légales : déclaration à la commune de résidence, paiement d’une taxe annuelle de 10€ minimum par an (le montant varie selon la commune), cours de dressage pour les chiens considérés comme dangereux et formation spécifique pour leur maître, etc. Il est obligatoire aussi de souscrire une assurance responsabilité civile afin de couvrir les éventuels dégâts causés par votre animal.

Il peut être utile de souscrire une assurance santé pour votre chien ou votre chat. Elle prend en charge une partie des frais médicaux de votre animal.

Les dépenses de santé

Votre compagnon à quatre pattes nécessite des soins. Cela passe notamment par des visites de contrôle régulières chez le vétérinaire. Il faut compter une, voire deux consultations par an, d’un montant de 35 à 50€ chacune.

Certains frais sont indispensables pour que votre animal reste en bonne santé : vaccination contre la rage et les maladies contagieuses, rappels de vaccins, traitement antiparasites, vermifuge, etc. Prévoyez un budget d’une centaine d’euros minimum par an. Si vous décidez de faire stériliser ou castrer votre animal (obligatoire, sauf exception, pour les félins au Luxembourg), comptez entre 80 et 300€ pour un(e) chat(te) et entre 150 et 500€ pour un(e) chien(ne).

→ En cas de maladie ou d’accident, le montant des frais liés aux soins peut vite grimper. Afin d’éviter de se ruiner, il peut être utile de souscrire une assurance santé pour votre chien ou votre chat. Elle prendra en charge une partie des frais médicaux de votre animal.

L’alimentation de votre animal

La quantité de nourriture consommée par votre animal varie selon sa taille et son niveau d’activité physique (un chihuahua sera moins vorace qu’un dogue allemand !). Il est important de choisir des aliments de qualité si vous voulez que votre ami à poils reste en bonne santé. Croquettes, pâtées ou encore friandises, le budget mensuel à prévoir est compris entre 20 et 100€ pour un chien et entre 20 et 40€ pour un chat. Les coûts augmenteront probablement si vous confectionnez vous-même ses repas.

→ Pour réduire vos coûts, tout en préservant la qualité et l’équilibre du régime alimentaire de votre animal de compagnie, privilégiez les achats en « gros » : les maxi formats vous reviendront moins cher au kilo que les paquets de 1,5 kg.

L’hygiène

Pour la bonne hygiène de votre animal, il faut prévoir l’achat de certains produits : brosse, shampoing spécial pour animaux, tondeuse, soins pour les dents, produits de nettoyage pour les oreilles, les yeux, etc. Selon la race, prévoyez entre 30 et 80€ par an. Si vous adoptez un chat, réservez également un budget pour la litière, dont les prix peuvent varier de 3 à 25€ par paquet.

→ Faites la chasse aux réductions et aux promotions pour soulager vos dépenses : en vous inscrivant aux programmes de fidélité des marques, vous bénéficierez régulièrement de prix réduits.

Collier, laisse, gamelles, bac à litière, caisse de transport et autres paniers sont indispensables au bien-être de votre compagnon à quatre pattes.

Les accessoires incontournables

Collier, laisse, gamelles, bac à litière, caisse de transport et autres paniers sont indispensables au bien-être de votre compagnon à quatre pattes. Un petit chien aura peut-être besoin d’un manteau pour le protéger du froid, un gros chien d’une muselière, un chat d’un griffoir, etc. Les coûts varient suivant la taille et les besoins de votre animal, mais aussi selon la marque des accessoires que vous choisissez. Il faut prévoir une dépense d’une centaine d’euros minimum pour acquérir le matériel de base.

→ Économisez en achetant des produits de seconde main : petites annonces ou magasins spécialisés, vous devriez trouver de quoi gâter votre fidèle compagnon ! Pensez cependant à désinfecter les différents accessoires avant de vous en servir.

Les jouets et divertissements

Les jeux sont très importants pour le développement de votre animal. Balles, jouets à mâcher et autres peluches lui permettront de se divertir et de s’épanouir, ce qui est indispensable pour son équilibre physique et mental. Là encore, le budget dépend de vos choix. Comptez environ 5€ pour une petite peluche ou un os à mâcher. Une simple boule de papier froissé suffit parfois à occuper votre chat pendant des heures !

→ N’hésitez pas à vous tourner vers les magasins d’occasion ou encore à fabriquer vous-même les jouets de votre animal. YouTube regorge d’idées créatives dans ce domaine !

Les vacances et déplacements

Si vous partez régulièrement en vacances et que vous n’envisagez pas de vous séparer de votre animal, vérifiez au préalable que votre hébergeur accepte les animaux et attendez-vous à devoir verser un supplément. En ce qui concerne les transports : renseignez-vous auprès de la compagnie aérienne, ferroviaire ou maritime avant de réserver.

Vous pouvez aussi faire garder votre ami à poils. Le tarif, 15 à 50€ par jour selon les cas, dépend du mode de garde que vous choisirez : famille d’accueil, pension, « pet sitter », etc.

→ L’idéal est de pouvoir confier votre « protégé » à une personne proche qui saura en prendre soin durant votre absence à moindre prix, voire gratuitement !

Bon à savoir : pour voyager, votre animal de compagnie doit être identifié (puce ou tatouage), vacciné contre la rage et vous devez être en possession de son passeport européen ou d’un certificat sanitaire délivré par un vétérinaire. Plus d’informations sur le site de l’Association luxembourgeoise des médecins-vétérinaires pour animaux de compagnie.

Les frais additionnels

Certains coûts supplémentaires ne sont pas à négliger, comme les frais de toilettage, par exemple. La fréquence des visites et les prix dépendront avant tout des caractéristiques des poils de votre compagnon, du type de prestation choisie (bain, tonte, coupe aux ciseaux, etc.) et du temps nécessaire au toiletteur pour s’en occuper. Comptez entre 30 et 100€ la séance.

Autre exemple : le dressage. Indispensable pour les chiens au comportement difficile, il concerne également les chiots qui ont besoin d’être éduqués afin d’apprendre les ordres de base ou encore de se sociabiliser. Le prix de l’heure de cours varie en principe entre 10 et 50€.

Votre animal de compagnie pourrait avoir besoin de soins spécifiques lorsqu’il vieillira. Il peut être prudent de faire quelques économies.

Anticiper le vieillissement de votre fidèle compagnon

Enfin, même si vous ne voulez pas y penser, votre animal de compagnie pourrait avoir besoin de soins spécifiques lorsqu’il vieillira. Il peut être prudent de faire quelques économies afin de couvrir les éventuels frais supplémentaires : visites plus fréquentes chez le vétérinaire, médicaments, nourriture adaptée, etc.

Vous l’avez compris, accueillir un chien ou un chat implique des coûts non négligeables. Si le budget qui lui est dédié est plus conséquent la première année (puce d’identification, équipement de base, vaccination, castration/stérilisation, etc.), des dépenses pour son bien-être sont à prévoir tout au long de sa vie. Alors, même si « l’amour n’a pas de prix », assurez-vous de pouvoir subvenir non seulement aux besoins affectifs, mais aussi matériels de votre compagnon avant de l’adopter !

Cet article vous semble un peu trop détaillé pour tout retenir ? Consultez l’infographie consacrée aux dépenses à prévoir pour un animal de compagnie.

* Les différentes dépenses citées dans cet article le sont à titre indicatif. Les frais peuvent fortement varier d’un animal à l’autre. De plus, l’inflation galopante génère régulièrement des hausses de prix.