Mes finances, mes projets, ma vie
28 janvier 2023

Qu’est-ce que l’inflation ?

L’inflation est un sujet d’étude important pour les économistes, mais aussi un thème récurrent dans les médias, qui suscite souvent des craintes. Mais de quoi s’agit-il vraiment ? Quel est l’impact de l’inflation sur votre pouvoir d’achat et votre épargne ? Est-elle nécessairement mauvaise ?

L’inflation désigne une hausse générale et durable des prix sur une période donnée, c’est-à-dire un renchérissement global. Une inflation de 2 % signifie que si un panier de biens et de services donné coûtait 100€ il y a un an, les consommateurs doivent aujourd’hui le payer 102€.

2,5%

Le Statec anticipe un ralentissement de l’inflation au cours de l’année 2022 sur fond de baisse des prix de l’énergie et révise ses prévisions pour 2021 et 2022 à un niveau de 2,5 %. (Conférence de presse du Statec – Décembre 2021)

Elle peut être influencée par de nombreux facteurs et ses causes et conséquences font régulièrement l’objet de débats entre économistes. Voici une liste des moteurs de l’inflation :

    • une hausse des prix des matières premières ou des coûts salariaux ;
    • une demande de biens ou de services qui augmente plus rapidement que l’offre disponible, ou une offre qui diminue alors que la demande reste stable ;
    • une dépréciation de l’euro par rapport aux autres devises, qui entraîne notamment une hausse des prix à l’importation ;
    • une masse monétaire trop importante par rapport aux biens et services disponibles sur le marché.

Enquête du Statec

Pour calculer le taux d’inflation, l’institut des statistiques luxembourgeois (Statec) détermine régulièrement l’augmentation moyenne de l’indice des prix à la consommation. Cet indice est calculé dans le cadre d’une enquête statistique représentative basée sur les prix de centaines de biens et services qui constituent une grande partie de nos dépenses moyennes (le « panier de la ménagère »). Il inclut par exemple l’alimentation, l’énergie, les transports et le logement et sa composition fait l’objet d’ajustements réguliers. En 2021, le taux d’inflation au Luxembourg s’élevait à 2,5 % selon le Statec.

L’inflation signifie que la valeur de l’argent, ou la valeur d’un euro, fluctue, ce qui a des conséquences sur le pouvoir d’achat, tout aussi variable. Lorsque l’inflation augmente, le pouvoir d’achat diminue. Pour limiter ces effets négatifs, les salaires luxembourgeois sont régulièrement ajustés aux fluctuations du prix du panier de la ménagère via le mécanisme d’indexation automatique des salaires mis en place il y a plusieurs décennies pour compenser la baisse du pouvoir d’achat des travailleurs. Celui-ci permet d’augmenter les salaires, pensions, rentes et autres prestations de 2,5 % lorsque l’inflation moyenne des six derniers mois atteint ou dépasse un certain seuil. La baisse du pouvoir d’achat est donc compensée avec un léger retard.

Si vous optez pour un taux fixe, une hausse de l’inflation est avantageuse.

L’épargne perd de sa valeur

En cas de hausse de l’inflation, le pouvoir d’achat associé à l’argent épargné peut également diminuer, compte tenu de la faiblesse des taux d’intérêt. Si le taux d’intérêt d’un compte est inférieur au taux d’inflation, la valeur de l’argent qui s’y trouve déposé diminue. Le fait est qu’aujourd’hui, on ne peut plus acheter autant de choses avec 500€ qu’il y a 15 ans. Même si le solde d’un compte reste identique ou augmente légèrement, il existe un risque de perte de pouvoir d’achat et donc d’appauvrissement. Alors pourquoi ne pas investir l’argent excédentaire dans des placements plus rentables et élaborer un plan financier adapté à sa situation avec un conseiller bancaire ?

Il serait incorrect de supposer que l’inflation est nécessairement une mauvaise chose et qu’il faut l’éviter à tout prix. Ce n’est pas sans raison que les grandes banques centrales visent une inflation modérée et constante, avoisinant idéalement les 2%.

En effet, lorsque l’inflation présente de telles caractéristiques, les acteurs économiques sont incités à investir dans leurs capacités de production et à créer des emplois, car l’incertitude quant aux revenus futurs découlant de ces investissements diminue. Une inflation trop faible ou négative agit comme un « trou noir » et signale une demande atone. En revanche, lorsque les prix augmentent trop, il est difficile d’estimer la rentabilité des projets d’investissement. Il s’agit par conséquent de trouver le juste équilibre.

Gagnants et perdants

Si l’inflation signifie que le pouvoir d’achat diminue, une hausse de l’inflation est-elle nécessairement négative ? La réponse est non. L’impact d’une inflation élevée sur un individu dépend de sa situation personnelle. Il s’agit en général d’une évolution négative pour les épargnants et les consommateurs et positive pour les emprunteurs (dans le cas de prêts à taux fixe) et les investisseurs. Les exemples suivants illustrent les effets possibles de l’inflation.

Vous avez contracté un prêt étudiant ou un prêt garanti par l’État pour financer votre formation. Bonne nouvelle : il s’agit d’un crédit à taux fixe ou pour lequel les fluctuations de taux sont compensées par l’État. Le montant total de la dette reste identique, tandis que sa valeur réelle diminue par rapport au coût de la vie.

Il faut tenir compte de certains éléments pour conserver son pouvoir d’achat.

Vous avez placé une partie de vos économies sur un compte d’épargne afin de préparer votre retraite. Mauvaise nouvelle : votre pouvoir d’achat diminue. Si l’inflation est supérieure de 2 % au rendement de l’épargne sur une période de dix ans, le pouvoir d’achat du montant disponible diminue d’environ 18 %.

Vous souhaitez emprunter de l’argent pour financer un projet. Si vous optez pour un taux fixe, une hausse de l’inflation est avantageuse. Le taux d’intérêt fixe proposé est généralement supérieur au taux d’intérêt variable actuel. Le coût des intérêts au début du prêt est plus élevé, mais il n’est pas influencé par la hausse de l’inflation. En revanche, si vous choisissez un taux d’intérêt variable, vous économisez certes de l’argent à court terme, mais le prêt pourrait en fin de compte vous coûter cher si l’inflation fait augmenter sensiblement les taux d’intérêt avant la fin de la période de remboursement.

Vous souhaitez investir et diversifier votre patrimoine ? Si elle reste sous contrôle, une augmentation de l’inflation devrait s’avérer positive pour les marchés boursiers, car elle stimule l’économie. Dans ce cas, on peut s’attendre à une hausse des bénéfices des entreprises, qui se traduira à son tour, à long terme, par des dividendes et un cours des actions potentiellement plus élevés.

L’inflation n’est pas nécessairement une mauvaise chose.

Vous êtes à la retraite et ne disposez d’aucun autre revenu que votre pension ? Une hausse générale des prix, notamment des denrées alimentaires et de l’énergie, signifie que le pouvoir d’achat diminue. Heureusement, le système d’indexation automatique des salaires en place au Luxembourg permet d’atténuer ultérieurement une telle perte de pouvoir d’achat.

L’inflation est importante pour le fonctionnement de nos économies capitalistes, mais elle doit être contrôlée et anticipée. Les particuliers devraient également en tenir compte et agir en fonction pour conserver leur pouvoir d’achat.