Mes finances, mes projets, ma vie
25 mai 2020

Avez-vous les moyens de vivre au Luxembourg ?

La vie au Luxembourg présente bien des avantages. Non seulement les salaires y sont parmi les plus élevés de la zone euro, mais le faible taux de criminalité du pays ainsi que sa stabilité politique en font l’un des endroits les plus sûrs au monde. Ses charmes sont-ils cela dit réservés aux fortunés ? Monsieur Tout-le-Monde peut-il lui aussi y vivre sa vie confortablement ?

L’un des attraits du Grand-Duché réside dans le niveau élevé des salaires. En 2018, le Luxembourg est arrivé en tête du classement des pays de la zone euro présentant les meilleurs revenus moyens établi par l’UE, avec un salaire de 41.900 EUR par an pour une personne célibataire. Un couple marié dont les deux époux travaillent s’en sort encore mieux, avec une rémunération nette moyenne de 93.400 EUR par an grâce aux larges réductions fiscales et aux allocations familiales.

Ces chiffres sont peut-être embellis par la prédominance du secteur financier, particulièrement rémunérateur, mais la population qui vit et travaille au Luxembourg profite également d’une charge fiscale relativement légère. L’OCDE a recours à une mesure appelée le « coin fiscal » pour calculer quelle part des revenus des citoyens est destinée aux impôts. Si le Luxembourg n’est pas un paradis fiscal (ceux qui gagnent plus de 200.000 EUR par an doivent s’attendre à payer le prix fort, avec un taux d’imposition de 42 %, hors impôt de solidarité de 7 % ou 9 % destiné à financer le fonds pour l’emploi !), il se situe résolument dans le milieu du classement des 36 pays de l’OCDE, avec un coin fiscal de 38,2 en 2018 pour une moyenne de 36,1.

Avantages pour la famille

À noter toutefois que le coin fiscal du pays est bien inférieur pour une personne mariée lambda, à nouveau grâce aux allocations familiales et au régime fiscal. Les différents gouvernements luxembourgeois se sont attachés à soutenir les familles par le biais de crédits d’impôt, permettant aux parents dont le revenu est inférieur à un certain seuil de bénéficier de la bonification d’impôt à concurrence de 922,50 EUR par enfant.

La capitale a été désignée ville la plus sûre au monde dans le cadre de l’enquête Mercer 2019 sur la qualité de vie.

La qualité de vie au Luxembourg est particulièrement élevée. La capitale a été désignée ville la plus sûre au monde dans le cadre de l’enquête Mercer 2019 sur la qualité de vie, qui tient compte de la stabilité interne, du taux de criminalité, de l’application des lois, de la liberté de la presse et des restrictions à la liberté des personnes. Les crimes violents y sont rares, la plupart entrant dans la catégorie des « infractions simples », telles que le vol à la tire et autres délits mineurs. Le taux d’homicides volontaires est inférieur à celui d’autres pays européens (Royaume-Uni notamment) et représente environ un sixième de celui des États-Unis.

En revanche, on ne peut pas dire que le Luxembourg est un pays bon marché. Les coûts du logement sont élevés : l’achat d’un appartement deux chambres situé à Luxembourg-Ville peut représenter jusqu’à un million d’euros, et la location d’un tel bien jusqu’à 2.500 EUR par mois. Les prix des logements figurent ainsi parmi les plus élevés d’Europe (pour la capitale en tout cas). Toutefois, il est généralement aisé d’obtenir un crédit hypothécaire, les banques proposant des prêts à long terme sur 25 ou 30 ans couvrant jusqu’à 80 % des coûts du bien, voire 100 % dans certaines conditions. Les taux d’emprunt sont faibles, de nombreux emprunteurs profitant d’un taux d’environ 2 %. Les prix sont certes élevés en termes absolus, mais l’abordabilité est raisonnable.

Les frais mensuels types pour une famille de quatre personnes se montent à environ 2.870 EUR hors loyer.

Coût de la vie

Il n’est pas aisé de dégager des tendances générales sur le coût de la vie au quotidien dès lors que les besoins varient en fonction des personnes. Cela dit, la base de données Numbeo classe Luxembourg à la 23e place sur 365 villes dans le monde, avec un indice du coût de la vie à 86,08. La capitale fait ainsi jeu égal avec Paris et Boston, et devance légèrement Londres, Singapour et Amsterdam. Les frais mensuels types pour une famille de quatre personnes se montent à environ 2.870 EUR hors loyer.

Les familles avec des enfants en bas âge doivent en outre prendre en compte les coûts des crèches (quelque 1.200 EUR par mois), ou 15.000 EUR pour une école primaire internationale. La plupart des enfants au Luxembourg fréquentent toutefois des écoles publiques, où la taille des classes est habituellement limitée et dont les enseignants sont bien payés. L’État dépense beaucoup d’argent dans l’éducation, la priorité étant accordée aux langues compte tenu de la population multinationale et polyglotte du pays, de quoi plaire aux familles internationales.

Le système de sécurité sociale grand-ducal offre des avantages considérables aux retraités. Les cotisations obligatoires sont élevées, mais la charge des cotisations de pension (et de santé) est partagée entre les employeurs, les employés et l’État, et représente au total 24 % du salaire. Les retraités en tirent des avantages, profitant de pensions généreuses, actuellement bien financées, en plus des provisions qu’ils pourraient avoir constituées en vue de leur retraite ou d’autres avantages fournis par leur employeur.

Faibles inégalités salariales

Quel bilan pouvons-nous donc tirer pour les personnes vivant au Luxembourg ? Un rapport d’État publié récemment suggère qu’un couple avec deux enfants a besoin de revenus légèrement inférieurs à 4.000 EUR par mois afin de pouvoir prendre une part active dans la société luxembourgeoise, à savoir non seulement payer le loyer et les factures, mais aussi jouir d’une vie sociale raisonnable, éduquer les enfants et épargner pour l’avenir. Un chiffre élevé à première vue, mais qui implique que les personnes gagnant le salaire moyen ou plus sont en mesure de profiter d’un bon niveau de vie.

Le coût de la vie est certes élevé, mais cela est largement compensé par le niveau des salaires ainsi que par des services publics et un système de sécurité sociale très avantageux.

Selon l’Indicateur du Vivre Mieux de l’OCDE, le Luxembourg n’est pas un paradis destiné aux fortunés. Même si les inégalités salariales ont quelque peu augmenté depuis la crise financière, elles restent inférieures à la moyenne. Le coût de la vie est certes élevé, mais cela est largement compensé par le niveau des salaires ainsi que par des services publics et un système de sécurité sociale très avantageux (provision pour pension, infrastructure robuste, rues propres et sécurisées). Pour ceux qui gagnent le salaire moyen et leurs familles, le pays propose une vie abordable.

Les salaires luxembourgeois figurent parmi les plus élevés d’Europe et la charge fiscale y est relativement légère. Le coût de la vie est certes élevé par rapport à des villes telles que Londres ou Amsterdam, mais le niveau généreux des salaires permet d’y trouver son compte.