Mes finances, mes projets, ma vie
25 septembre 2021

Gestion discrétionnaire : des objectifs clairs, un suivi compétent

Les mandats discrétionnaires, base d’un partenariat qui s’inscrit dans la durée

Dans un marché en constante évolution caractérisé par une volatilité élevée, il est de plus en plus difficile de bien investir ses actifs. Pour prendre la bonne décision, il faut tenir compte d’une myriade de tendances, de risques et de sources d’information. Dans ces moments-là, l’aide d’un professionnel est précieuse. Elle peut prendre deux formes en fonction du profil d’investissement du client : le conseil en investissement ou la gestion discrétionnaire. En bref : on peut faire appel à un expert uniquement pour être conseillé, ou bien pour gérer tout ou partie des actifs financiers destinés à l’investissement.

La gestion des actifs financiers permet de s’assurer une certaine sécurité financière. Lorsque la gestion de patrimoine repose sur un mandat (on parle alors de gestion discrétionnaire), une banque est chargée de gérer les actifs des clients en leur nom et à leur profit, en respectant la stratégie d’investissement déterminée au préalable. Il s’agit donc de positionner les actifs de façon flexible, pertinente et raisonnable pour qu’ils résistent autant que possible aux turbulences et que leurs performances atteignent les objectifs à long terme. En ce sens, le gérant de portefeuille est le véritable architecte du patrimoine financier.

Le gérant de portefeuille, une personne de confiance

La mission d’un gérant de portefeuille est de mobiliser toutes les spécialités de la banque pour aider les clients à bâtir un patrimoine durable et leur fournir régulièrement des informations. Son principal objectif est d’obtenir une performance régulière sur l’ensemble du cycle boursier. Il va donc chercher la performance partout où elle se trouve, sans pour autant négliger les risques. Il analyse sans cesse le marché pour trouver le meilleur équilibre entre risques et rendements.

Le gérant doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour respecter les obligations de diligence et de qualité, mais aussi pour nouer et entretenir une relation pérenne avec les clients.

Le gérant doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour respecter les obligations de diligence et de qualité, mais aussi pour nouer et entretenir une relation pérenne avec les clients. Il est donc essentiel qu’il ait le succès comme valeur cardinale, tout en plaçant le profil et les objectifs de ses clients au cœur de son travail.

Trois arguments en faveur d’un accompagnement professionnel

L’objectif d’un investissement est en général de faire fructifier son capital plus rapidement qu’en épargnant ou de le consolider en le diversifiant. Pour simplifier, trois arguments principaux justifient de confier le suivi de ses placements à un expert.

    • Savoir-faire : Il est souvent difficile de comprendre les tenants et les aboutissants d’un domaine complexe. En confiant votre mandat à un gestionnaire de patrimoine, les décisions d’investissement sont prises par des professionnels chevronnés, une équipe expérimentée composée d’experts et de spécialistes de l’investissement qui gère le portefeuille et les actifs pour assurer une exposition mondiale diversifiée.
    • Temps : L’évolution constante des marchés engendre des risques. Il faut donc impérativement savoir décider de façon rapide et raisonnée, ce qui exige d’y consacrer du temps.
    • Recul : Pour investir, il faut savoir garder la tête froide, car c’est ce qui permet d’avoir, à l’instar des experts, une perspective réaliste et rationnelle.

Avertissement : La conclusion d’un mandat de gestion ne protège pas des risques de marché ni ne constitue une garantie de rendement, car le conseiller a une obligation de prestation, mais pas de résultat. Il est donc important, lorsque l’on échange avec un partenaire financier, d’expliquer ce que l’on peut raisonnablement attendre. Bien sûr, l’aide extérieure est un service qui a forcément un prix. Lors des périodes difficiles, marquées par des rendements limités, ces frais peuvent réduire les bénéfices réalisés. Il est donc souvent recommandé d’investir sur le long terme.

Protégez la valeur de vos actifs

Pour définir son profil d’investissement, il est indispensable de connaître la valeur de son patrimoine. Cela correspond à la différence entre somme des actifs et somme des passifs. Les principaux éléments de l’actif sont les suivants:

  • maisons, appartements et biens non construits (terrains) ;
  • terres agricoles ;
  • liquidités (comptes courants, comptes épargne, argent liquide, etc.) et placements ;
  • assurances vie, plans de retraite, créances ;
  • valeurs mobilières ;
  • usufruit ;
  • biens professionnels (entreprises, cabinets, bureaux, etc.) ;
  • autres objets et articles de valeur (voitures, bijoux, tableaux, mobilier, etc.).