Mes finances, mes projets, ma vie
17 février 2019

Le contrat conseil: maître à bord, mais bien entouré!

En matière d’investissements, le contrat conseil vous concerne lorsque vous souhaitez vous appuyer sur des recommandations d’experts tout en restant maître de vos décisions. Ceux-ci vous guident et mettent à votre disposition les informations nécessaires à la prise de décision et au suivi de votre portefeuille.

Savez-vous que, en moyenne, les gens passent plus de temps à réserver leurs vacances ou même à acheter un frigo qu’à sélectionner un placement financier? Pourtant, lorsqu’il est question de la gestion de votre patrimoine financier, il est indispensable de vous interroger sur vos connaissances financières, mais aussi sur votre disponibilité pour suivre l’évolution de vos investissements. En effet, face à une volatilité des marchés particulièrement importante, un suivi régulier et une grande réactivité s’imposent. Dès lors, si vous souhaitez vous appuyer sur l’expertise d’un professionnel en la matière, deux options s’ouvrent à vous pour la constitution et le suivi d’un portefeuille d’investissements: une gestion assistée, dite contrat conseil, ou une gestion déléguée appelée «discrétionnaire». Focus sur le contrat conseil.

(…) les gens passent plus de temps à réserver leurs vacances ou même à acheter un frigo qu’à sélectionner un placement financier.

Le contrat conseil, c’est quoi?

Opter pour un contrat conseil signifie bénéficier, grâce à l’accompagnement de professionnels, de recommandations personnalisées fournies en accord avec votre profil d’investisseur, soit à votre demande, soit à l’initiative du professionnel. C’est aussi bénéficier d’une réactivité forte tout en recevant des informations périodiques, précises et spécifiques. Toutefois, vous continuez à gérer vous-même et sous votre entière responsabilité votre portefeuille. Les modalités de cet accompagnement sont fixées dans un contrat qui établit de manière précise, transparente et exhaustive les droits et obligations de chaque partie. On y retrouve ainsi notamment:

  • votre profil d’investisseur;
  • l’objet du contrat (le périmètre de la collaboration), c’est-à-dire en principe des conseils, renseignements et avis personnalisés et proactifs en investissement (p.ex. sur des marchés, secteurs, instruments financiers, etc.), ainsi que des recommandations adaptées et fondées sur l’examen de votre situation concernant des transactions portant sur des instruments financiers (p.ex. des recommandations d’achat, de conservation et de vente avec un objectif de cours);
  • la fréquence de l’envoi de l’état de situation de votre portefeuille, éventuellement la fréquence de contact avec votre responsable de relation ou un conseiller financier pour faire le point sur ledit portefeuille;
  • les modalités de transmission et d’exécution de vos ordres de placement;
  • le montant et les modalités de rémunération du service presté;
  • la durée du contrat: celle-ci est souvent indéterminée, mais chaque partie dispose du droit d’y mettre fin à tout moment moyennant notification écrite.

Le contrat conseil est-il fait pour vous?

S’il est très difficile d’établir un profil type des investisseurs à qui s’adresse ce type de contrat, deux éléments incontournables doivent toutefois être considérés:

  • l’investisseur étant celui qui prend les décisions, il est toujours préférable de consacrer régulièrement du temps pour s’informer, mais aussi d’avoir un niveau d’expérience et de connaissance suffisant en matière d’investissement pour appréhender les risques inhérents aux produits proposés ou demandés;
  • la réactivité étant souvent un élément clé sur les marchés, il est évident que l’investisseur doit rester disponible s’il souhaite saisir les opportunités soumises par son conseiller.

Si vous répondez à ces critères et que cette approche vous convient, il est sans doute temps de contacter votre banquier.