Mes finances, mes projets, ma vie
12 décembre 2019

Les jeunes, l’argent et la banque

Après la génération Y des digital natives, la génération Z commence à faire parler d’elle. On dit de ces jeunes nés après 1995 qu’ils sont multi-identitaires, débrouillards et connectés. Ils manifestent pour le climat, rêvent de travailler à l’autre bout du monde et ont soif d’entreprendre. Mais qu’en est-il de leur rapport à l’argent et à la banque ? Si certaines études abordent déjà la question, myLIFE a voulu prendre la température au Luxembourg. Nous avons donc mandaté la Mini-Entreprise Say It pour interroger les étudiants du Lycée Aline Mayrisch (LAM). Et certaines réponses sont plutôt surprenantes.

Composée de 7 élèves du LAM, la Mini-Entreprise « Say It » se donne comme mission d’aider les entreprises à connaître l’opinion de leurs clients à travers des sondages ou des entretiens filmés. Pour myLIFE, Say It a donc interrogé 207 élèves du LAM sur leur rapport à la banque, l’utilisation qu’ils font des services bancaires à leur disposition et leurs attentes. L’échantillon interrogé se composait comme suit :

  • 59,9% de filles et 40,1% garçons ;
  • entre 14 et 20 ans, dont près de deux tiers entre 16 et 18 ans ;
  • principalement des Luxembourgeois (89,4%), mais aussi des Portugais, des Français, des Belges, des Allemands et d’autres nationalités.

Avant de présenter les réponses collectées, précisons d’emblée qu’il ne s’agit nullement ici d’un échantillon représentatif et que les résultats ne prétendent pas refléter une image fiable du pays. Notre ambition demeure très modeste : prendre la température afin de dégager quelques éléments intéressants à partager avec vous.

 

Argent de poche, compte bancaire et moyens de paiement

Combien d’argent de poche donner à ses enfants ? La question est difficile pour tous les parents. Peut-être que la réponse apportée par notre échantillon vous aidera à vous faire une opinion. Ainsi, la répartition était la suivante pour les élèves interrogés par Say It.

Comme nous le constatons, 55% des élèves du LAM interrogés reçoivent entre 25€ et 100€ d’argent de poche par mois, tandis que 25% reçoivent plus de 100€ par mois. À la question de savoir quels moyens de paiement ils utilisent à côté du cash (95% des répondants), 76% disposent d’une carte de débit et 20% d’une carte de crédit. Ce dernier chiffre dépasse les 50% lorsqu’on considère uniquement les élèves majeurs interrogés. Par ailleurs, ils sont 21% à effectuer des virements et 19% utilisent le service de paiement Digicash.

En toute logique avec un tel équipement en cartes, les lycéens sont également nombreux à disposer d’un compte courant (80%). À noter que les jeunes interrogés ne sont pas seulement cigales, mais également fourmis puisqu’ils sont 73% à disposer également d’un compte épargne. Par ailleurs, 12% d’entre eux disposent d’un compte Paypal.

Face à une génération hyper connectée, nous nous attendions à ce que nos répondants privilégient essentiellement la banque à distance. Nous avons donc été plutôt surpris de constater que presque 60% des sondés ne disposent pas encore d’un espace de banque en ligne ou ne s’y rendent jamais. Dommage lorsque l’on sait que de plus en plus de banques proposent des outils de catégorisation des dépenses et de budgétisation qui peuvent aider à mieux gérer ses finances.

La banque, ce qui compte vraiment ?

Étant encore si peu nombreux à utiliser un espace de web-banking, par quels moyens les jeunes souhaitent-ils alors communiquer avec leur banque ?

Les sondés du LAM nous ont surpris en plébiscitant très largement le contact direct en agence. Cela ne signifie pas forcément qu’ils souhaitent beaucoup communiquer avec leur banque, ni se rendre fréquemment en agence. En revanche, cela indique que, lorsqu’ils ont quelque chose à communiquer, ils préfèrent le faire en face à face, voire par téléphone.

Et puisque c’est l’agence qui est toujours privilégiée, nous nous sommes également interrogés sur les raisons qui pourraient pousser nos lycéens, aujourd’hui ou dans le futur, à s’y rendre.

Et le plus important ?

Enfin, pour terminer, nous avons voulu savoir ce qui, à leurs yeux, était le plus important pour une banque ? Est-ce l’innovation ? Les prix pratiqués ? L’engagement sociétal de la banque ou son respect de l’environnement ? Tout cela a son importance, mais un élément demeure bien plus essentiel que tous les autres : la sécurité !

Comme annoncé, nous ne tirerons pas de grandes conclusions au terme de ce sondage. Nous retiendrons en revanche que les lycéens interrogés ne sont pas pour le « tout digital » à tout prix. Ils apprécient certes la simplicité et l’accessibilité de leur banque, mais qu’ils recherchent aussi et avant tout un partenaire fiable et capable de les accompagner dans la gestion de leurs besoins financiers futurs. Plutôt rassurant.