Mes finances, mes projets, ma vie
25 mai 2020

Télétravail, les erreurs à éviter

Alors que le confinement a été la règle pendant de longues semaines pour la majorité d’entre nous, vous avez sans doute été contraint au télétravail sans forcément y avoir été bien préparé. Voici quelques conseils pour transformer une situation subie en une opportunité choisie et productive.

D’un côté, il y a ceux qui voient le télétravail comme un mal nécessaire et provisoire découlant de la crise sanitaire. De l’autre, il y a ceux qui découvrent une nouvelle façon de travailler qui leur convient parfaitement. Le débat n’est pas neuf et myLIFE a déjà exposé les principaux arguments pour et contre le télétravail. Ce qui est nouveau, c’est la dimension subie du télétravail, son ampleur qui bouleverse l’organisation dans l’entreprise et le fait qu’il se double d’une restriction de notre liberté de circulation. Comment cela affecte-t-il notre bien-être et notre productivité ? Comment faire en sorte de bien vivre le télétravail forcé ?

La réponse est simple : avec de la bonne volonté, de la persévérance et suffisamment de discipline pour maintenir une saine séparation entre vie personnelle et professionnelle. Pour y parvenir, il y a certaines bonnes habitudes à adopter au plus vite et d’autres à éviter absolument. La bonne nouvelle, c’est que votre productivité n’est pas seulement une fin, elle devient aussi un élément clé de votre épanouissement.

Les employés pratiquant du télétravail à temps plein sont exposés à davantage de stress, avec des risques physiques et psychiques accrus.

Reprendre la main à tout prix !

Entre la réalité de la crise sanitaire, les nouvelles anxiogènes qui tournent en boucle sur les chaînes d’information et le confinement imposé, il n’y a pas de quoi se réjouir. Face à cela, devoir télétravailler à plein temps ne constitue probablement pas le meilleur remontant. En effet, selon un rapport conjoint OIT-Eurofound sur l’effet de la flexibilité spatio-temporelle du travail, les employés pratiquant du télétravail à temps complet sont exposés à davantage de stress, avec des risques physiques et psychiques accrus. Il ne faut pas s’y tromper, le télétravail n’est pas un acte anodin et il exige une préparation que vous n’avez probablement pas eu l’occasion d’avoir. C’est donc à vous de reprendre la main à présent et de repenser consciemment le fonctionnement de votre journée de travail !

Un smiley ne remplacera jamais un sourire

Première étape, prendre la mesure des enjeux liés à votre situation et adapter vos comportements en fonction. Vous travaillez dans un contexte nouveau, parfois totalement isolé ou, au contraire, constamment dérangé par des enfants qui ont besoin de votre aide pour les devoirs ou qui s’ennuient. À défaut de proximité immédiate avec vos collègues, vous êtes confronté à une inflation de mails et ces derniers, pas toujours bien formulés, peuvent être une source de malentendus nuisibles à l’esprit d’équipe et à votre motivation. Rapidement, c’est la productivité qui diminue si l’on n’y prend garde. Que faire ?

Vous voyez rouge à la lecture d’un mail ? Ne répondez pas immédiatement ! Autorisez-vous des moments de pause afin de booster votre sérotonine et d’améliorer votre humeur. Enrichir sa journée de moments agréables est un impératif. Cela va mieux ? Relisez ce mail à tête reposée et vous serez sans doute surpris de voir qu’il n’était sans doute si grave que cela. Pour conserver un peu de complicité entre collègues, pourquoi ne pas réintégrer les petites taquineries sympathiques du bureau en télé-échangeant avec eux, ou organiser quotidiennement une petite réunion d’équipe afin d’aplanir les petits différends éventuels ? L’isolement social est votre pire ennemi et aucun émoticône ne remplacera jamais un vrai sourire. Prenez soin de votre moral !

Trop dormir altère autant nos fonctions cognitives que manquer de sommeil.

Grasses matinées, bonne ou mauvaise idée ?

Ce n’est plus la course le matin pour préparer les enfants avant l’école, finis les embouteillages interminables ou les bousculades dans les transports en commun pour arriver à temps au boulot. Est-ce l’occasion de succomber à l’envie des grasses matinées pour récupérer de votre manque chronique de sommeil ? La réponse est non et il y a au moins deux bonnes raisons à cela.

Le première nous est révélée par une des plus importantes études jamais réalisées sur le sommeil : trop dormir altère autant nos fonctions cognitives que manquer de sommeil. Dormir un peu plus longtemps parce que vous êtes en déficit de sommeil est une bonne chose. Dormir plus que nécessaire ne l’est pas. La seconde raison est que, vous sentant plus en forme, vous risquez de décaler progressivement tout votre rythme et de vous coucher également de plus en plus tard. Résultat, vous êtes en décalage croissant avec la disponibilité et le rythme de travail attendus par votre employeur.

Pour gagner du temps, vous pourriez être tenté de passer directement du lit à votre ordinateur. Mais là encore, cela a des conséquences : bâillements, fatigue et manque de concentration tout au long de la journée. Plutôt que d’opter pour de grasses matinées contreproductives, veillez à réorganiser votre routine quotidienne et à la structurer en séquences distinctes. Au lieu de vous lever plus tard, profitez du temps gagné par l’absence de trajet pour vous offrir un moment à vous : un bon petit déjeuner, une promenade avec le chien ou une séance de méditation. Habillez-vous, maquillez-vous, marquez le début de votre journée de travail et, si possible, disposez d’un espace dédié au travail. En ritualisant votre réveil, de votre lit jusqu’à votre bureau, vous alertez en douceur votre cerveau de la fin de la détente et activez le mode « travail ».

L’un des plus grands défis du télétravail est celui d’instaurer et de maintenir un environnement propice à la concentration.

Focalisé toute la journée

L’un des plus grands défis du télétravail est celui d’instaurer et de maintenir un environnement propice à la concentration. S’installer sur son canapé deux minutes, allumer rapidement la télé, s’autoriser une petite partie de son jeu vidéo préféré, vite faire la vaisselle de la veille ou profiter quelques instants du soleil sur votre balcon, les distractions possibles sont innombrables. Y céder est la garantie de voir votre productivité s’effondrer rapidement. Si vous voulez éviter les reproches de votre manager, vous n’aurez alors d’autre choix que d’allonger vos journées de travail pour compenser. Mais empiéter sur votre temps personnel et familial peut également engendrer des conflits ou des difficultés dans l’espace domestique.

La solution est simple, mais elle demande de la discipline : essayez dans la mesure du possible de créer un espace et un temps de travail séparés de l’espace et du temps de votre vie personnelle. Fixez-vous les horaires et les tâches de la journée et tenez-vous-y ! Il est essentiel de minimiser autant que possible le nombre d’interruptions de travail. Une simple interruption de 3 secondes suffit à démultiplier le nombre d’erreurs par tâche. Restez focalisé et laissez votre smartphone tranquille !

En soirée, il n’y a pas que vos séries préférées

Réveil ritualisé, journée structurée, travail focalisé, vous voilà devenu un pro du télétravail. Félicitations, il est temps à présent de se déconnecter et de déstresser au terme d’une journée productive. Pas question pour autant de se jeter immédiatement sur votre canapé avec un pot de glace pour regarder vos séries préférées. Certes, l’effet anesthésiant et anxiolytique d’une telle activité vous fera du bien à court terme. Mais ce dont vous avez sans doute le plus en besoin en période de confinement et de télétravail forcé, c’est de rétablir le contact et de renouer de vraies interactions sociales. Au lieu de vous isoler, prenez des nouvelles de vos proches, jouez avec vos enfants, passez du temps à deux autour d’un bon repas fait maison. L’humain est un être social avant tout et les meilleurs effets spéciaux du monde ne remplaceront jamais le plaisir de partager de bons moments à plusieurs, fut-ce par écrans interposés tant que le confinement demeure la règle.

Avec un peu de discipline et de bonne volonté, le confinement et le télétravail forcé qui en découle ne constituent pas une épreuve insurmontable. Hauts les cœurs ! À chacun d’entre nous de reprendre la main, de s’adapter et de transformer une situation subie une opportunité choisie et productive. Prenez soin de vous !