Mes finances, mes projets, ma vie
1 août 2021

6 conseils pour un départ à la retraite serein

Pour certains, le départ à la retraite rime avec liberté, loisirs et nouvelles activités, alors que pour d’autres, il représente une source d’angoisse et d’appréhension. myLIFE vous donne quelques conseils afin que la transition se fasse tout en douceur.

« Vivement la retraite ! » Qui n’a jamais prononcé cette phrase durant sa carrière ? La perspective d’en finir avec le stress, les contraintes du monde du travail et le rythme effréné de la vie active peut paraître réjouissante lorsque l’on est aux prises avec les difficultés du quotidien. Mais la rupture avec ses habitudes et un mode de vie bien rodé peut aussi être déroutante. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à préparer avec soin ce moment important et de profiter au maximum de la nouvelle existence qui s’ouvre à vous.

#1 Anticiper ses démarches

Pour appréhender votre changement de vie l’esprit libre, vous devez vous informer sur vos droits et effectuer en amont toutes les formalités nécessaires.

Au Grand-Duché, les droits à la pension de vieillesse s’ouvrent à 65 ans à condition d’avoir cotisé pendant au moins 120 mois, dont 12 mois au minimum au Luxembourg. Il est cependant possible d’obtenir une pension de vieillesse anticipée versée sous conditions à partir de 57 ans ou 60 ans.

Renseignez-vous auprès de la Caisse Nationale d’Assurance Pension (CNAP) plusieurs mois avant la date de votre départ en retraite, afin de vous assurer que vous répondez bien aux conditions d’octroi et que votre dossier est complet. Notre check-list retraite pourra également vous aider à vérifier que vous n’avez oublié aucune démarche.

#2 Prévoir son budget

Même si le système de pension luxembourgeois est généreux, la retraite s’accompagne bien souvent d’une diminution, parfois sensible, des revenus. Une situation que vous devez anticiper plusieurs années à l’avance. Différentes options s’offrent à vous afin de maintenir votre niveau de vie le moment venu : souscrire un régime complémentaire de pension, constituer une épargne dédiée, investir dans des actifs financiers ou encore faire en sorte de clôturer le remboursement de vos crédits (immobilier, automobile, etc.) avant votre départ en retraite.

Vos dépenses seront également réparties de manière différente. Vous débourserez moins en transports, en habillement ou en déjeuners entre collègues, alors que votre budget loisirs risque de grimper, tout comme les frais liés à votre logement (entretien, chauffage, etc.) ou à votre santé. Prenez le temps d’estimer vos frais et d’anticiper vos revenus afin d’adapter au mieux votre budget.

Mettre en place un plan d’action est indispensable afin d’éviter de vous sentir inutile ou de sombrer dans l’ennui lorsque vous serez en retraite !

#3 Écouter ses envies

Les derniers mois de travail sont idéaux pour vous interroger sur vos aspirations et pour vous fixer de nouveaux objectifs adaptés à votre vie future. Quelles sont les activités, les projets, les passions que vous avez délaissés durant votre vie professionnelle ? Dans quels secteurs aimeriez-vous vous investir ? Quelles occupations vous rendraient heureux ? Mettre en place un plan d’action est indispensable afin d’éviter de vous sentir inutile ou de sombrer dans l’ennui lorsque vous serez en retraite !

Et les options ne manquent pas ! Vous allez enfin pouvoir planifier le réaménagement de votre séjour, lire les ouvrages stockés dans votre bibliothèque, visiter des expositions, aller au théâtre, etc. Vous aurez le temps de vous adonner à vos passions : voyager, peindre, écrire, cultiver votre jardin ou prendre ces cours de photographie qui vous font envie depuis si longtemps. Pourquoi ne pas vous tourner vers le bénévolat, vous investir dans une association, donner des cours ? Vous pouvez aussi en profiter pour vous lancer de nouveaux défis : apprendre une nouvelle langue ou à jouer d’un instrument de musique ?

Soyez à l’écoute de vos envies sans vous soucier du regard des autres et planifiez vos activités avant votre départ.

⇒ Vous pensez avoir des difficultés à tourner la page de la vie active ? Pour une transition plus progressive, vous pouvez aussi, sous conditions, cumuler votre pension avec un emploi.

#4 Organiser son temps

Ça y est, le jour J est arrivé. Une nouvelle vie débute pour vous ! Vous allez pouvoir profiter au maximum de votre temps libre. Commencez par vous reposer. Après des années d’intense activité, vous avez droit à une pause bien méritée. Ce n’est pas parce que vous ne travaillez plus que vous devez absolument rentabiliser cette nouvelle liberté ! Prenez le temps de vivre à votre rythme, de retrouver votre équilibre et votre énergie. Dès lors, vous pourrez structurer votre nouveau quotidien. C’est le moment de mettre en pratique vos réflexions sur vos envies (point #3).

Pas question pour autant de tomber dans l’hyperactivité ! Programmez vos activités, en aménageant des moments de repos. Ne vous sentez pas non plus obligé de passer tout votre temps à rendre service à vos proches sous prétexte que vous êtes en retraite.

⇒ Votre vie conjugale risque, elle aussi, d’être bouleversée par ce nouveau rythme. Pour éviter les conflits, prenez le temps de réfléchir avec votre conjoint à cette nouvelle situation : réorganisez vos tâches et vos espaces de vie, prévoyez des activités partagées, d’autres en solo. Vous devez réapprendre à vivre ensemble, tout respectant les désirs et envies de l’autre.

L’activité physique est un bon moyen d’entretenir votre vitalité, de lutter contre certaines maladies, d’améliorer votre sommeil et de rester autonome.

#5 Prendre soin de son corps

Si vous voulez pouvoir profiter en bonne santé des années qui viennent, il va falloir prendre soin de votre corps et rester actif ! Pour cela, mangez équilibré et faites de l’exercice physique quotidiennement. Même si vous n’êtes pas un grand sportif, vous devez privilégier tout ce qui vous fait bouger : marcher, rouler à vélo, nager, promener votre chien, jardiner, etc. L’activité physique est un bon moyen d’entretenir votre vitalité, de lutter contre certaines maladies, d’améliorer votre sommeil et de rester autonome.

⇒ Même si vous vous sentez en pleine forme, pensez à faire régulièrement un bilan santé auprès de votre médecin. Mieux vaut prévenir que guérir ! Évitez toutefois de vouloir absolument vous trouver des soucis liés à l’âge. Si vous allez bien, soyez reconnaissant et profitez-en.

Continuez à aller vers les autres : les liens sociaux sont primordiaux pour rester en bonne santé.

#6 Préserver son moral

Pour être bien dans son corps, il faut être bien dans sa tête ! Si du jour au lendemain vous stoppez toutes interactions sociales et que vous avez tendance à vous isoler, vous risquez de déprimer rapidement.

Organisez des sorties entre amis (randonnées, visites culturelles, etc.), passez du temps avec votre famille (balades en forêt, atelier cuisine, sortie au parc animalier, etc.), prenez contact avec des personnes qui partagent les mêmes passions que vous (club de passionnés automobile, soirées littéraires, etc.). Continuez à aller vers les autres : les liens sociaux sont primordiaux pour rester en bonne santé.

⇒ Vos proches sont-ils loin de vous ? Il existe des Clubs Séniors pour les 50 ans et plus, qui offrent un éventail d’activités dans des domaines divers. Plus d’informations sur le site www.luxsenior.lu du ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région.

Vous avez désormais quelques clefs en main pour faciliter le passage entre votre vie professionnelle et votre retraite. Préparer son départ, organiser son temps et prendre soin de soi, sont les maîtres-mots pour une transition réussie. Il ne vous reste plus qu’à profiter de manière optimale de cette nouvelle étape de la vie qui s’offre à vous !