Mes finances, mes projets, ma vie
12 juin 2021

Bien investir pour profiter au mieux de son argent

Pour faire de bonnes affaires, il convient de suivre quelques conseils. En voici quelques-uns des principaux.

En investissant notre argent, avouons-le, nous cherchons évidemment à faire avant tout de bonnes affaires. Nous souhaitons que cela rapporte. Mais c’est plus compliqué qu’il n’y paraît, surtout pour un néophyte qui se lance dans la construction d’un portefeuille. Pour réussir, il convient de suivre quelques conseils et de respecter certains principes.

Il est avant tout essentiel de commencer par établir un cadre pour les activités d’investissement et de définir clairement le budget exclusivement consacré à celles-ci. Investir des montants excessifs est déconseillé, dès lors que cela peut rapidement conduire à des pertes et des désillusions, voire des problèmes dans le remboursement de certaines dettes. Plutôt que de vouloir beaucoup et tout de suite, il est judicieux de penser sur le long terme et de faire preuve de prudence. Tenez compte de vos moyens et de vos obligations avant de vous lancer. Les futurs impôts à payer ainsi que les liquidités nécessaires pour d’éventuels travaux de construction, achats, frais de notaire en cas d’acquisition d’un bien immobilier et autres dépenses doivent être pris en compte.

Prendre son temps

Il faut toujours garder à l’esprit que chaque décision financière nécessite un certain temps de réflexion. Avant d’investir, posez-vous les questions suivantes :

  • quel montant puis-je économiser chaque mois ?
  • quels sont les projets à moyen terme que je dois planifier ?
  • outre mes investissements, ai-je suffisamment de liquidités pour faire face à des événements imprévus ?

Votre banquier connaît les produits financiers les plus adaptés et vous aide à fixer des objectifs à moyen ou long terme, qui sont particulièrement importants.

Une fois que vous avez répondu à ces questions, vous devrez définir vos objectifs d’investissement à long terme. Pour cela, il est judicieux de faire appel à un expert, c’est-à-dire un conseiller bancaire, qui pourra mettre à profit son expertise et son savoir-faire lors de l’établissement de votre profil d’investisseur et de votre plan financier. Il connaît les produits financiers les plus adaptés et vous aide à fixer des objectifs à moyen ou long terme, qui sont particulièrement importants. L’expérience montre que les investissements à long terme offrent souvent le meilleur potentiel. Les investissements à court terme présentent un risque élevé et doivent être mûrement réfléchis. Pour les investisseurs en herbe, il nous semble même préférable de totalement les éviter.

Afin de limiter le risque, il est également conseillé d’investir initialement dans des produits réputés « sûrs », tels que les obligations d’État. En effet, les États font rarement défaut, ce qui offre une certaine sécurité. Pour obtenir des rendements plus élevés, il faut prendre davantage de risques, ce qui est déconseillé pour les investisseurs débutants, dès lors qu’ils ont tendance à se concentrer uniquement sur le rendement des produits et à en ignorer les risques. Avant de vous lancer, faites-vous accompagner par un spécialiste.

Recueillir des informations importantes

Un bon investisseur se forme, s’informe et se tient au courant des dernières tendances de la bourse ou du secteur dans lequel il investit. Il peut donc s’avérer judicieux de s’abonner à des magazines économiques et de suivre l’actualité dans les médias, tout en restant critique et en se méfiant des experts autoproclamés. Les miracles sont plutôt rares en bourse. Autre conseil à cet égard : apprendre à ignorer les rumeurs sur la situation du marché. En effet, elles engendrent souvent une ruée infondée sur une action ou un produit donné(e). Par conséquent, gardez votre sang-froid, même si les cours s’envolent.

Il est particulièrement important de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier lorsque vous investissez. La diversification est primordiale. Il est indispensable de miser sur différents produits ou instruments financiers et divers secteurs économiques. Bien entendu, une telle répartition engendre des coûts, qui doivent également être pris en compte. Les investissements dans d’autres devises génèrent eux aussi certains frais.

Un investisseur sans mémoire est un investisseur sans avenir ! Créez-vous une base de données, un historique et des tableaux pour conserver une vue d’ensemble. Il existe des outils et applications efficaces à cette fin. Les placements n’offrent toutefois aucune garantie. Les performances passées ne préjugent pas nécessairement de l’évolution future des cours.

Dans le cadre d’un investissement, le « Market Timing » revêt une grande importance. Il s’agit d’anticiper le moment où vous souhaitez entrer sur les marchés ou en sortir. C’est un facteur crucial, même pour les investissements à long terme. Malheureusement, de nombreux épargnants veulent initialement investir une grande partie de leur épargne en une seule fois. Ils ne sont pas conscients du risque associé au « Market Timing ».

Deux options pour bénéficier de l’aide d’un expert

Opter pour un suivi professionnel des placements signifie simplement faire appel à un expert pour vous conseiller ou pour gérer tout ou partie des actifs financiers destinés à l’investissement. Sur la base de votre profil d’investisseur, deux options s’offrent à vous :

Le contrat conseil en investissement 

Le contrat conseil en investissement est envisageable pour un investisseur qui souhaite s’appuyer sur les recommandations d’experts, tout en prenant lui-même les décisions de placement. Les experts fournissent les informations nécessaires aux décisions d’investissement et à la gestion ultérieure du portefeuille. Les modalités de cet accompagnement sont fixées dans un contrat qui détaille les droits et obligations de chaque partie de manière précise, transparente et exhaustive.

… ou la gestion discrétionnaire 

En choisissant cette option, vous confiez la gestion de vos placements à un partenaire qui se doit d’être solide et fiable. Il est important de faire appel à des professionnels de confiance pour gérer ses investissements. Les mandats de gestion discrétionnaire, adaptés aux besoins spécifiques de l’investisseur, respectent certains objectifs d’investissement et profils de risque. En bref : l’investisseur délègue l’investissement à des professionnels.