Mes finances, mes projets, ma vie
19 janvier 2020

Ces assurances qui protègent vos proches en cas de décès

Que l’on soit parents ou grands-parents, il est naturel de vouloir protéger l’avenir financier de ses proches. Parmi les solutions possibles, il existe des assurances spécialement conçues à cette fin, fiscalement avantageuses et qui permettent de consolider votre situation patrimoniale future.

Vous souhaitez garantir une certaine sérénité financière à vos proches en cas d’invalidité ou de décès? Les contrats d’assurance vie constituent une possibilité qui mérite votre attention. Si les formules proposées varient selon les acteurs du marché, il est possible de regrouper en deux catégories les contrats les plus classiques: les assurances temporaires décès et les assurances mixtes (décès – vie).

Les assurances temporaires décès

Qu’elles soient à capital constant ou décroissant, les assurances temporaires décès offrent une protection financière à vos proches. En cas de décès de l’assuré pendant la durée du contrat, elles prévoient le versement d’un capital au(x) bénéficiaire(s) que vous aurez désigné(s).

L’assurance «solde restant dû» couvre le solde à rembourser sur votre prêt immobilier. L’assurance équivalente pour les prêts personnels s’appelle «décès solde financement». Dans les deux cas, il s’agit d’une assurance temporaire portant sur un capital décroissant.

  • La compagnie d’assurances assure le versement du capital restant dû à votre banque si vous venez à disparaître.
  • Vous déterminez le capital que vous souhaitez assurer et la durée du contrat.
  • La prime est calculée en fonction de l’âge de l’assuré, de la durée et du capital couvert.
  • La plupart des compagnies d’assurances vous permettent de souscrire à des garanties complémentaires (invalidité, accident).

L’assurance temporaire décès proprement dite porte sur un capital constant. Cette solution assure à vos bénéficiaires ledit capital en cas de décès avant le terme de votre contrat.

  • Vous déterminez le capital que vous souhaitez transmettre et la durée du contrat.
    Vous définissez la fréquence de paiement selon le principe d’une prime unique ou de primes périodiques.
  • La prime est calculée en fonction de l’âge de l’assuré, de la durée et du capital couvert.
  • Vous pouvez demander à tout moment le rachat total du contrat ou, par un avenant, mettre votre contrat «en réduction», c’est-à-dire que vous arrêtez de verser des primes. Cette dernière option offre le gros avantage de ne pas avoir d’impact fiscal.
  • La plupart des compagnies d’assurances vous permettent de souscrire à des garanties complémentaires (invalidité, accident).
  • En plus du versement d’un capital à vos proches en cas de décès, ces derniers peuvent bénéficier (selon les compagnies)d’une assistance 24h/24 pour les aider dans leurs démarches en cas de décès à l’étranger (assistance rapatriement funéraire).

L’assurance mixte (décès – vie)

Les assurances mixtes (décès – vie) combinent les effets d’une assurance vie et d’une assurance décès. Elles garantissent en cas de vie au terme du contrat le versement d’un capital (vie) garanti augmenté des éventuelles participations bénéficiaires. En cas de décès de l’assuré avant le terme du contrat, le(s) bénéficiaire(s) reçoivent le capital décès garanti majoré des éventuelles participations bénéficiaires. Ici aussi, la plupart des compagnies d’assurances vous permettent de souscrire à des garanties complémentaires (invalidité, accident).

En plus de la sécurité financière accrue pour votre famille, ces assurances vous permettent de bénéficier d’une déduction fiscale (…)

Les avantages fiscaux liés à vos assurances

En plus de la sécurité financière accrue pour vos proches, ces assurances vous permettent, si vous êtes (fiscalement) résident luxembourgeois, de bénéficier d’une déduction fiscale variable en fonction de votre situation.

 MONTANTS MAXIMA DÉDUCTIBLES POUR PRIMES ET COTISATIONS
 
ContribuableSans conjointAvec conjoint
sans enfantsEUR 672EUR 1.344
avec 1 enfantEUR 1.344EUR 2.016
avec 2 enfantsEUR 2.016EUR 2.688
EUR 672 par enfant supplémentaire

A signaler que, si ces produits sont exempts de l’impôt sur le revenu au Luxembourg, les plafonds de déduction pour ces assurances ne sont pas cumulables avec ceux liés aux intérêts débiteurs de prêts personnels.