Mes finances, mes projets, ma vie
12 décembre 2019

Comprendre le prêt personnel

Vous devez changer de voiture ? Aménager une chambre avant l’arrivée du petit, ou bien refaire la terrasse du jardin ? Si vous ne disposez pas des fonds nécessaires, ou ne souhaitez pas entamer votre épargne, vous pouvez avoir recours à un prêt personnel. Qu’est-ce que c’est ? Pour quoi faire ? Sous quelles conditions ? myLIFE vous dit tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

Définition

Un prêt personnel, aussi appelé crédit à la consommation, est un contrat de crédit en vue de mettre à un particulier une somme d’argent à disposition qu’il devra ensuite rembourser par des versements périodes (en principe mensuels) et constant sur une période définie. Il diffère donc du prêt immobilier, que vous pouvez contracter pour l’achat d’une maison ou d’un appartement.

Il faut distinguer deux formes de prêt personnel :

  • le prêt personnel affecté, qui vise l’achat d’un bien déterminé, comme une voiture, un meuble, ou pour financer des travaux. Dans ce cas, vous devrez alors fournir à votre prêteur une preuve d’achat ou un devis, si cela concerne des travaux dans votre maison, par exemple.
  • le prêt personnel non affecté, qui ne correspond, pour sa part, à aucune acquisition déterminée. C’est une somme d’argent dont vous disposez, sans être obligé de préciser ce à quoi elle est destinée. L’ayant abordé dans un autre contenu, nous ne traitons pas de ce type de crédit à la consommation dans le présent article.

Le prêt personnel ne nécessite aucun apport de votre part, et les taux sont fixes durant toute la durée du contrat de crédit.

L’obtention (ou le refus) de ce type de prêt est assez rapide, après analyse de votre profil financier par l’établissement chez qui vous faites votre demande de crédit. Autre avantage, il ne nécessite aucun apport de votre part, et les taux sont fixes durant toute la durée du contrat de crédit. Il s’agit donc d’une solution qui peut s’avérer utile, par exemple en cas d’imprévu financier auquel il faut répondre rapidement.

Conditions et précisions

Les montants et les durées de remboursement varient selon la banque ou l’établissement où vous contractez votre prêt personnel. Sur base de nos recherches, on peut toutefois dégager trois fondamentaux qui valent pour la plupart des établissements de la Place :

  • le montant maximal du crédit est, dans la majeure partie des cas, inférieur à 100.000 € ;
  • la durée dont vous disposez pour rembourser ce crédit est généralement comprise entre 12 et 60 mois. Ce délai relativement limité engendre des mensualités qui deviennent rapidement conséquentes selon la somme empruntée ;
  • les taux d’intérêt des prêts personnels sont souvent plus élevés que ceux des crédits immobiliers.

Les intérêts débiteurs peuvent être déduits de votre base imposable luxembourgeoise, à hauteur de 672 € par an et par personne issue du ménage fiscal.

Avantages fiscaux

Le prêt personnel peut être inscrit à la rubrique « dépenses spéciales » de votre déclaration d’impôts, ou sous condition d’un décompte annuel au Luxembourg.

  • Les intérêts débiteurs peuvent être déduits de votre base imposable luxembourgeoise, à hauteur de 672 € par an et par personne issue du ménage fiscal.
  • Certaines primes d’assurance-décès liées à la contraction d’un prêt personnel sont déductibles de votre revenu imposable, à hauteur de 672 € par an et par personne issue du ménage fiscal. Renseignez-vous auprès de l’établissement chez qui vous avez contracté cette assurance.

Attention, le plafond déductible de 672 € par an et par personne issue du ménage fiscal regroupe la totalité des intérêts débiteurs et des primes d’assurances déductibles.

Pour qui ?

À nouveau, les critères d’octroi d’un prêt personnel varient selon l’établissement auquel vous adressez votre demande. Pour savoir si vous pouvez contracter ce type de crédit, nous vous conseillons de consulter le site ou de téléphoner à l’organisme en question. Être majeur, bénéficier de revenus réguliers (salaire, pension, allocations) et disposer d’un compte en banque sont des prérequis dans la majorité des cas.

À qui s’adresser ?

Les banques et les organismes de crédit sont vos deux interlocuteurs privilégiés pour contracter un prêt personnel. Si vous vous adressez à votre banquier, l’avantage est qu’il connaît mieux votre profil financier et votre situation globale, et qu’il est donc en mesure de mieux vous accompagner.

Avant de vous lancer, n’hésitez pas à effectuer une simulation de prêt personnel afin de trouver le bon équilibre selon votre situation. Somme désirée, durée du remboursement, taux d’intérêt. Vous pouvez ainsi vous projeter selon vos capacités financières.

Emprunter de l’argent coûte de l’argent

Avant de conclure cet article, nous attirons votre attention sur les risques et engagements liés au fait de contracter un prêt personnel. Comme tout crédit, ce dernier vous engage à un remboursement contractuel et, dans certains cas, à un risque de surendettement. En effet, il ne faut pas perdre de vue qu’emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent.

Dès lors, évaluez soigneusement vos capacités financières et n’hésitez pas à opter pour une assurance qui prendra en charge le remboursement du crédit en cas d’imprévu (licenciement, accident, décès).

Soyez attentif aux taux d’intérêts qui vous sont présentés et lisez attentivement votre contrat. Enfin, un crédit ne devrait en principe jamais servir au remboursement d’un autre crédit. Le Service d’Information et de Conseil en matière de Surendettement (SICS) vous informe et vous conseille en cas de surendettement.

Le prêt personnel affecté est un crédit à la consommation qui permet de subvenir à un besoin financier modéré et identifié. Ses conditions fixes, sans nécessité d’apport personnel, sont des avantages non négligeables. Comme avec tout crédit, avant de vous engager, il est nécessaire de procéder à une évaluation précise de vos capacités de remboursement.