Mes finances, mes projets, ma vie
18 mai 2024

Comment instaurer une stratégie RSE dans son entreprise?

Les enjeux de développement durable sont au cœur des préoccupations ces dernières années et les entreprises ont un rôle à jouer dans ce domaine. Engagements environnementaux, sociaux et économiques, elles doivent participer à l’effort collectif pour la préservation de la planète et de ses habitants. Mais comment s’y prendre pour instaurer une stratégie RSE dans son entreprise? Voici quelques pistes.

La responsabilité sociale (ou sociétale) des entreprises ou RSE correspond, selon la Commission européenne, à l’intégration volontaire des préoccupations environnementales et sociales dans les activités commerciales de l’entreprise, mais aussi dans son fonctionnement et dans les relations qu’elle entretient avec ses collaborateurs, clients ou fournisseurs.

Le but d’une stratégie RSE est de répondre aux Objectifs de Développement Durable de l’ONU en ayant un impact positif sur l’environnement, la société et en œuvrant pour le développement économique. Ainsi, en tant qu’entreprise, en plus de vous conformer aux lois et aux règlements sociaux et environnementaux, vous vous engagez à aller encore plus loin pour la planète et ses habitants.

L’implication de votre organisation peut prendre différentes formes selon sa taille, son domaine d’activité et ses spécificités propres. Les actions peuvent être économiques (soutenir les producteurs et fournisseurs locaux, produire des biens et des services de qualité, etc.), sociales (encourager la diversité dans l’entreprise, optimiser les conditions de travail des salariés, etc.) ou encore environnementales (réduire les déchets, favoriser l’économie circulaire, etc.).

Une démarche de développement durable contribue non seulement à un impact positif sur l’environnement et la société, mais elle améliore également les performances de l’entreprise.

En adoptant une démarche de développement durable, vous contribuez non seulement à avoir un impact positif sur l’environnement et la société, mais vous améliorez également les performances de votre entreprise.

En effet, bien que l’intégration de préoccupations sociales et environnementales puisse entraîner des coûts, l’optimisation de la consommation de vos ressources, de vos processus de fonctionnement ou encore de la qualité de vie de vos salariés doit permettre à votre compagnie de développer sa productivité et de réaliser des économies. Sans compter l’amélioration de son image et de sa réputation auprès de vos investisseurs et de vos clients.

Alors, comment instaurer une stratégie RSE dans votre entreprise?

Réaliser un état des lieux

Pour vous aider à fixer vos objectifs de développement durable et à mettre en place une stratégie pour les atteindre, vous allez devoir réaliser un diagnostic des pratiques responsables au sein de votre société: triez-vous vos déchets? Êtes-vous attentif à votre consommation énergétique? Sur quels critères choisissez-vous vos collaborateurs? Travaillez-vous avec des fournisseurs qui s’impliquent eux-mêmes dans une démarche RSE? Comment assurez-vous la qualité de vie de vos salariés? Respectez-vous vos obligations fiscales? Etc.

Commencez par passer en revue les différents enjeux matériels de votre entreprise, c’est-à-dire les thématiques RSE sur lesquelles elle a le plus d’impact en fonction de son activité. Puis hiérarchisez celles qui sont prioritaires: la protection de l’environnement, la santé et la sécurité, la protection du consommateur, la gestion des ressources humaines, etc.

Cet état des lieux vous permettra de définir les sujets sur lesquels vous allez prendre des initiatives afin d’améliorer votre démarche de développement durable. Bien entendu, n’oubliez pas de vérifier que votre entreprise respecte les réglementations RSE en vigueur.

Impliquer les parties prenantes

Afin de réussir votre transition vers une structure plus durable, vous devez impliquer vos collaborateurs et vos parties prenantes dans votre stratégie RSE. Commencez par répertorier tous les acteurs en lien direct ou indirect avec votre entreprise: les parties prenantes internes (dirigeants, salariés, syndicats, etc.) et externes (clients, fournisseurs, associations, etc.).

Impliquez-les dans votre stratégie pour rendre votre entreprise plus responsable. Vous pouvez former vos salariés sur les bonnes pratiques RSE et leur demander s’ils ont des suggestions pour améliorer la durabilité dans l’entreprise ou leur bien-être au travail. Vous pouvez également faire une enquête auprès de vos clients afin de connaître leurs attentes en matière de développement durable et agir en adéquation avec leurs envies.

En prenant en compte les préoccupations de vos parties prenantes, en les impliquant et en communiquant avec elles de manière transparente, vous augmentez leur engagement envers votre entreprise et, par conséquent, votre attractivité.

En prenant en compte les préoccupations de vos parties prenantes, en les impliquant et en communiquant avec elles de manière transparente, vous augmentez leur engagement envers votre entreprise et, par conséquent, votre attractivité. En encourageant vos fournisseurs à s’impliquer eux-mêmes dans une démarche RSE, l’impact de votre démarche se voit démultiplié.

Mettre en place une stratégie

Toute stratégie nécessite un plan d’action pour atteindre ses objectifs. Basez-vous sur votre état des lieux et sur les domaines de développement durable prioritaires que vous avez sélectionné afin de fixer des objectifs cohérents et mesurables (les fameux objectifs SMART, c’est-à-dire Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et enfin Temporels). N’oubliez pas d’inclure les attentes de vos parties prenantes. Déterminez ensuite les actions concrètes à mettre en œuvre, en précisant les ressources à utiliser, puis fixez des délais réalistes.

N’hésitez pas à vous inspirer de ce que fait la concurrence en identifiant les bonnes pratiques des entreprises similaires à la vôtre. Voici, quelques exemples d’actions pouvant être mises en place.

    • Sur le plan social: installer des espaces de travail optimisés (mobilier ergonomique, éclairage adéquat, etc.), proposer des journées de télétravail, veiller à l’accessibilité des locaux pour les personnes en situation de handicap, proposer des formations aux salariés, etc.
    • Sur le plan environnemental: choisir des ampoules basse consommation, éteindre les appareils non utilisés les soirs, revoir l’isolation des bâtiments, installer des pompes à chaleur, opter pour un fournisseur d’électricité verte, mettre en place un plan de recyclage des déchets, proposer des solutions de mobilité durable, etc.
    • Sur le plan économique: choisir des partenaires locaux et responsables, s’assurer du respect des droits de l’homme sur l’ensemble du processus de production, établir une charte éthique, favoriser l’emploi des jeunes et des séniors, créer des produits plus durables, etc.

Bon à savoir: la Chambre de Commerce a mis en place les Luxembourg Sustainable Business Principles pour vous aider à intégrer les enjeux de développement durable dans votre stratégie. Ces dix principes permettent de faire évoluer votre modèle d’affaires, tout en répondant aux attentes des différentes parties prenantes et en anticipant les réglementations.

Nommer un responsable RSE

Désignez un responsable ou une équipe qui sera chargé(e) de la gestion RSE de votre entreprise: mettre en place la stratégie, définir les axes d’amélioration RSE, mobiliser les ressources nécessaires, coordonner les actions, mesurer les résultats et l’efficacité des dispositifs instaurés, proposer des solutions pour atteindre les objectifs fixés, etc.

Bon à savoir: la House of Training et l’INDR (l’Institut national pour le développement durable et la responsabilité sociale des entreprises) proposent un cycle de formation complet à la RSE comprenant des modules spécifiques dédiés à la stratégie RSE ou encore aux volets gouvernance, social et environnemental. Signalons également l’asbl IMS (Inspiring More Sustainability) qui travaille pour et avec un réseau d’entreprises luxembourgeoises actives sur des sujets ESG. L’asbl propose notamment des ateliers et conférences accessibles aux collaborateurs des entreprises membres de ce réseau moyennant une cotisation.

Il est indispensable de surveiller régulièrement l’évolution de vos résultats et d’adapter, si nécessaire, votre stratégie pour atteindre vos objectifs.

Évaluer et ajuster la stratégie

Il est indispensable de surveiller régulièrement l’évolution de vos résultats et d’adapter, si nécessaire, votre stratégie pour atteindre vos objectifs. Cela vous permettra de mettre en avant les domaines sur lesquels vous pouvez et devez encore vous améliorer.

Mettez en place des indicateurs pour suivre l’évolution de vos émissions de CO2, votre consommation d’énergie, le taux d’absentéisme dans votre société, etc. Les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) peuvent être utilisés pour analyser les performances de votre démarche RSE et évaluer son niveau de durabilité.

Bon à savoir: l’INDR a publié un guide RSE afin d’aider les sociétés à s’évaluer sur 140 thématiques liées au développement durable. Il propose également des fiches pratiques et vous accompagne dans la mise en œuvre de la RSE dans votre entreprise.

Communiquer les résultats

Enfin, pensez à partager vos progrès en matière de RSE à l’intérieur et à l’extérieur de votre entreprise. Informez vos collaborateurs de l’évolution de votre démarche et utilisez votre site internet, les réseaux sociaux ou encore les médias pour faire connaître votre vision et vos engagements auprès de vos parties prenantes. Vous valorisez ainsi le travail de vos équipes, améliorez votre image de marque et votre crédibilité.

Attention cependant au greenwashing qui consiste à faire croire que votre compagnie et/ou vos produits contribuent davantage au développement durable qu’ils ne le font réellement. Restez transparent et honnête avec vos parties prenantes.

Vous pouvez également mettre en avant votre engagement durable et la qualité de votre démarche à travers différents labels: le label ESR – Entreprise responsable de l’INDR; le label SuperDrecksKëscht fir Betriber pour la gestion responsable des déchets; les labels LuxFlag pour les produits d’investissement durables, etc.

Bon à savoir: à partir de 2025, les grandes entreprises devront obligatoirement réaliser un reporting extra-financier reprenant leurs données de performance environnementales, sociales et de gouvernance conformément à la directive CSRD (Corporate Sustainability Reporting Directive).

Des aides financières pour les entreprises

De nombreux programmes sont disponibles au Luxembourg pour aider les entreprises à s’engager dans une démarche de développement durable : Starter Kit RSE, Fit4 Sustainability, SME Packages – Sustainability, aides à l’investissement en faveur de la protection de l’environnement, etc.

Sur son site internet, la House of Sustainability propose un outil de recherche consacré aux aides financières liées aux projets d’investissement durable au Luxembourg.

Enfin, pour vous aider à intégrer les enjeux du développement durable à la stratégie de votre entreprise, vous pouvez faire appel à des cabinets de conseils RSE ou consulter la House of Sustainability. Cette dernière propose toute une gamme de services visant à guider, informer, former et accompagner les entrepreneurs dans leurs démarches de transition durable.