Mes finances, mes projets, ma vie
17 juin 2024

Les bonnes pratiques ESG en entreprise

L’intégration des enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans les activités d’une entreprise devient indispensable. D’abord pour la planète, mais également de plus en plus pour défendre sa propre compétitivité. Comment agir en faveur du développement durable et passer à l’action concrètement? Petit tour d’horizon des bonnes pratiques avec myLIFE.

Qu’est-ce qu’une entreprise responsable?

Être une entreprise responsable signifie tenir compte de l’influence de son activité sur la planète et ses habitants. C’est adopter des mesures pour limiter ses effets négatifs, mais aussi renforcer son impact positif sur l’environnement, assurer sa croissance économique et se soucier du bien-être de ses salariés.

En tant qu’entrepreneur, vous avez aussi un rôle à jouer pour répondre aux Objectifs de développement durable de l’ONU. Alors que dans l’inconscient collectif la démarche est avant tout écologique, l’intégration des critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) dans la stratégie de votre entreprise vous aide également à anticiper les changements règlementaires futurs et à optimiser votre compétitivité. Ainsi, vous créez des opportunités de mieux respecter l’environnement, de renforcer votre productivité et la qualité de vie de vos collaborateurs, tout en améliorant potentiellement votre image et votre réponse aux attentes de vos clients, actionnaires, fournisseurs, etc.

Toutes les sociétés peuvent contribuer au développement durable par le déploiement de pratiques plus respectueuses de l’environnement et des personnes.

Quelles sont les bonnes pratiques ESG en entreprise?

Toutes les sociétés peuvent contribuer au développement durable par le déploiement de pratiques plus respectueuses de l’environnement et des personnes. Votre engagement peut prendre différentes formes selon la taille de votre organisation, votre domaine d’activité et vos moyens financiers. Plutôt que d’imiter ce que fait le voisin, engagez un dialogue avec l’ensemble de vos parties prenantes afin de mieux identifier les sujets de développement durable sur lesquels votre activité a le plus d’impact: la pollution, la consommation d’énergie, les conditions de travail de vos salariés, le développement local, etc. Le dialogue social est clé pour identifier les axes d’amélioration et mettre en place une stratégie RSE (responsabilité sociale ou sociétale des entreprises) adaptée au contexte de votre entreprise. Pour vous inspirer, voici quelques exemples de bonnes pratiques ESG.

Réduire votre empreinte carbone à travers quelques gestes simples ou actions de plus grande envergure: éteignez les lumières et coupez le chauffage lorsque vos employés sont absents, désactivez les appareils électroniques non utilisés, limitez les e-mail et les pièces jointes trop volumineuses, optimisez le réglage des thermostats pour gérer la température, optez pour des ampoules basse consommation, améliorez l’isolation thermique de vos murs, fenêtres et toitures, vérifiez régulièrement le bon état de vos installations techniques, installez des pompes à chaleur, choisissez un fournisseur d’énergies renouvelables, faites poser des panneaux photovoltaïques, privilégiez des aliments locaux et de saison dans votre cantine d’entreprise, etc.

Diminuer la quantité de vos déchets: triez vos déchets par catégories en installant des bacs dédiés, établissez un plan de recyclage, optez pour de la vaisselle réutilisable, supprimez les emballages superflus, mettez à disposition des contenants en verre, achetez les produits en vrac, diminuez votre consommation de papier en imprimant recto-verso, en utilisant du papier recyclé ou en privilégiant des solutions dématérialisées, mettez en place des partenariats pour donner une seconde vie aux produits non utilisés, etc.

Favoriser le bien-être de vos salariés: instaurez des journées de télétravail là où c’est possible et proposez régulièrement des formations à vos salariés pour accroître leurs compétences, optimisez les espaces de travail (installez du mobilier ergonomique, un éclairage adéquat, des plantes vertes, etc.), veillez à rendre les locaux accessibles pour les personnes en situation de handicap, respectez le droit du travail, les règles d’hygiène et de sécurité, assurez la parité et la diversité au sein de l’entreprise et de ses organes de décision, mettez en place un plan de prévention des accidents, des aménagements du temps de travail, favorisez l’emploi des jeunes et des seniors, encouragez les bonnes pratiques pour la santé en mettant à disposition de vos employés une salle de sport, des produits alimentaires sains, etc.

Encourager les déplacements plus responsables: incitez vos employés à utiliser les transports en commun, le covoiturage, le car sharing ou le vélo, mettez en place des navettes pour les trajets domicile-travail, proposez des bicyclettes en libre-service ou installez un parc à vélos dans vos locaux, offrez-leur des avantages s’ils utilisent des moyens de transport respectueux de l’environnement, remplacez votre flotte de véhicules thermiques par des véhicules électriques, etc.

Privilégier l’économie circulaire: réparez plutôt qu’acquérir du neuf, mettez en place des partenariats permettant de recycler ou de donner vos vieux appareils, optez pour des produits reconditionnés ou des équipements de seconde main, etc.

Acheter et produire de manière responsable: favorisez les circuits courts, choisissez des fournisseurs locaux ayant des pratiques durables, réduisez l’utilisation des matières premières dans la conception de vos produits, allongez leur durée de vie ou prévoyez un plan de recyclage, n’utilisez pas de substances polluantes, assurez-vous du respect des droits humains et des normes écologiques sur l’ensemble de votre chaîne de production, etc.

S’engager dans des actions sociales: instaurez des partenariats avec des communautés locales, soutenez des missions humanitaires, participez à des projets sociaux ou environnementaux, faites des dons à des associations caritatives, etc.

Veiller à la bonne gouvernance de l’entreprise: rédigez une charte de gouvernance, veillez à l’indépendance de votre Direction et Conseil d’Administration, défendez la parité et la diversité dans les équipes dirigeantes, adoptez une politique de rémunération équitable, luttez contre la corruption, respectez vos obligations fiscales, etc.

Informer et sensibiliser vos collaborateurs: organisez des ateliers de sensibilisation et des conférences sur le développement durable, réalisez des enquêtes pour connaître les besoins et les envies de vos salariés en matière de RSE, proposez des jeux pour réduire la consommation de papier, d’énergie, etc.

Mettez en place des indicateurs pour suivre l’évolution de vos actions: bilan carbone de l’entreprise, consommation d’énergie et d’eau, production de déchets, taux d’absentéisme, etc.

Mesurer régulièrement vos résultats: mettez en place des indicateurs pour suivre l’évolution de vos actions: bilan carbone de l’entreprise, consommation d’énergie et d’eau, production de déchets, taux d’absentéisme, etc.

Valoriser vos démarches de développement durable: communiquez sur vos actions RSE en interne et en externe, montrez votre engagement en faisant des demandes de labellisation, soyez transparent envers vos parties prenantes sur l’origine de vos produits, leur fabrication ou leur composition, etc.

Si vous rencontrez des difficultés à intégrer les enjeux ESG dans les habitudes de votre entreprise, notez qu’il existe des outils pour faciliter votre transition: Énergie: lever les freins au changement en entreprise.

Exemples d’actions RSE dans une banque

La Banque Internationale à Luxembourg (BIL), par exemple, déploie de nombreuses initiatives pour faire face aux défis ESG, tant dans les produits et services qu’elle propose que dans ses processus opérationnels ou dans la gestion de ses ressources humaines. Sa stratégie de développement durable repose sur quatre piliers: la gouvernance, les produits et services, la responsabilité en tant qu’employeur et l’impact sur les communautés et l’environnement.

Parmi les actions mises en place en matière de produits et services durables, elle propose une série de « prêts verts » et un accompagnement pour l’obtention d’aides étatiques, visant à accompagner les clients dans leur transition vers plus d’efficience énergétique. Elle réduit sa consommation d’énergie et de papier en développant ses outils de communication digitaux ou encore, propose des fonds d’investissement responsable à ses clients, dont six à la date de cet article ont obtenu le label LuxFLAG ESG.

Pour le bien-être de ses employés, elle offre un programme complet de formations avec la BIL Academy, prévoit des fonds et des allocations pour leurs besoins spécifiques (éducation des enfants, événements familiaux, etc.). Elle met à disposition son propre centre de fitness, promeut l’inclusion et la diversité dans l’entreprise – elle est d’ailleurs signataire de la Charte de Diversité -, organise régulièrement des activités de sensibilisation au développement durable, par exemple la mise à disposition d’outils permettant à chacun de mesurer sa propre empreinte carbone.

Afin de développer son impact positif sur l’environnement et les communautés, la banque a mis en place des éclairages LED dans ses bureaux, traite ses déchets et entretient un dispositif de collecte sélective. Cela lui a d’ailleurs permis d’obtenir le label SuperDrecksKëscht. La banque est aussi signataire de la promesse « Zéro plastique à usage unique » de l’IMS Luxemburg et elle soutient financièrement des ONG, associations et organisations locales actives dans les domaines de l’environnement, de la santé et de l’éducation, etc.

Enfin, la BIL a défini sa gouvernance d’entreprise dans une charte et a intégré les facteurs ESG dans sa politique de gestion des risques. Elle construit son organisation autour de ses obligations réglementaires de transparence: la Sustainable Finance Disclosure Regulation (SFDR), la Corporate Sustainability Reporting Directive (CSRD) ou encore la European Union Taxonomy Regulation. De plus, la BIL s’est engagée à contribuer aux objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 des Nations Unies en signant les « Principles for Responsible Banking » de l’United Nations Environment Programme Finance Initiative (UNEP FI) et en adhérant aux principes UN Global Compact.

Pour en savoir plus sur toutes les actions ESG mises en place dans la banque, consultez la rubrique Sustainability sur le site de la BIL.

Pour être efficaces, les actions en faveur d’une transition durable doivent être collaboratives et porteuses de sens pour tous.

Pour conclure, il convient de souligner que le succès de l’intégration des enjeux ESG dans les activités d’une entreprise dépend non seulement de la volonté de ses dirigeants, mais aussi de l’implication réelle de ses employés et de ses parties prenantes. Pour être efficaces, les actions en faveur d’une transition durable doivent être collaboratives et porteuses de sens pour tous.