Mes finances, mes projets, ma vie
21 août 2019

Les bons plans pour trouver un logement étudiant

Vous venez tout juste de décrocher votre baccalauréat et bientôt, une nouvelle vie va commencer. Si la vie étudiante est pour beaucoup vécue comme un âge d’or, elle peut aussi être synonyme de casse-tête et de gros stress, du moins au début. Car une fois l’université choisie et l’inscription acceptée, reste encore à trouver un logement. Et comme il n’est pas possible pour tout le monde de rester chez les parents, myLIFE vous donne tous les tuyaux pour trouver l’habitation la plus adaptée à votre situation au Luxembourg.

Lorsque l’on connaît la situation de l’immobilier au Luxembourg, on se doute qu’il est encore moins facile pour un étudiant de trouver un logement. Avec ses quelque 6.400 étudiants issus du monde entier et ses cursus bilingues, voire trilingues, l’Université du Luxembourg est non seulement l’une des plus internationales au monde, mais également une institution très attractive. En effet, elle figurait à la 12e place du classement mondial des jeunes universités en 2018.

Cette jeune université n’ayant été fondée qu’en 2003, le Grand-Duché ne dispose pas encore d’une véritable culture en matière de vie étudiante et n’offre pas encore toutes les facilités dont cette population peut bénéficier dans des villes universitaires centenaires. Ainsi, Esch-sur-Alzette, siège du campus de Belval, ne dispose pas (encore) à proprement parler d’un quartier étudiant. Mais pas de panique, comme les choses sont généralement bien faites, de nombreuses initiatives ont été mises en place pour que vous puissiez trouver facilement un logement.

L’Université du Luxembourg dispose de plus d’un millier de logements réservés à ses étudiants, au sein de 37 résidences à Luxembourg-Ville et dans le sud du pays.

La belle vie en résidence universitaire

Pour ceux qui viennent de s’inscrire à l’Université du Luxembourg, il faut savoir que celle-ci dispose de plus d’un millier de logements réservés à ses étudiants, au sein de 37 résidences à Luxembourg-Ville et dans le sud du pays. C’est souvent la solution la plus simple et qui évite de trop se casser la tête, puisque les logements (chambres et studios) sont meublés et proches du campus et de toutes commodités.

Pour pouvoir prétendre à un logement en résidence universitaire, il suffit d’être inscrit en bachelor, master ou doctorat et de suivre une formation à temps plein. Les étudiants inscrits dans le cadre d’un programme d’échange (de type Erasmus) peuvent y avoir accès également.

Pour déposer votre demande, rendez-vous sur le site internet de l’Université, afin de l’introduire en ligne. À noter que l’étudiant n’a pas la possibilité de choisir la résidence dans laquelle il sera logé, même s’il est invité à émettre un souhait. Une fois le logement attribué et le contrat de bail signé (comprenant en général une durée de 5 à 7 mois), il restera à payer la caution, ainsi qu’un dépôt de garantie dépendant du type de logement. Il ne faudra pas non plus oublier de souscrire une assurance-habitation.

Bon à savoir : les loyers mensuels varient entre 365 et 1.050 € pour les logements entre 15 m2 et 35 m2 et comprennent les différentes charges (eau, gaz, électricité, chauffage et internet). La caution s’élève à un mois de loyer.

Partage et bonne humeur en colocation

Connaissez-vous le film « L’auberge espagnole » ? Si ce long métrage de Cédric Klapisch dépeint la vie trépidante d’un jeune Erasmus à Barcelone, il a aussi et surtout rendu populaires les colocations, dont le nombre a littéralement explosé depuis. En effet, quoi de plus sympa que de partager un grand appartement avec des amis ou d’autres jeunes de son âge ? On y fait l’expérience de la vie en communauté, on y rencontre des gens de tous horizons, on y organise sa vie comme on veut et, en plus, tous les frais sont divisés selon le nombre de colocataires. À la fin, tout le monde y gagne ! À condition que tout le monde joue le jeu.

Au Luxembourg, vous trouverez différents sites spécialisés en la matière. L’un des plus courants est appartager.lu, leader dans le secteur en France. Vous pourrez y trouver une chambre sans souci, puisque chaque annonce postée est vérifiée par le site. Une fois que vous aurez déniché la perle rare, il suffira d’organiser une visite pour rencontrer vos futurs colocataires. À l’inverse, si vous disposez d’un appartement, il est également possible d’y trouver des personnes qui pourront le partager avec vous.

Autre possibilité non moins enrichissante : la colocation intergénérationnelle proposée par des associations ou œuvres caritatives.

Autre possibilité non moins enrichissante : la colocation intergénérationnelle proposée par des associations ou œuvres caritatives. Vous logez gratuitement ou à un prix raisonnable chez un senior (à partir de 50 ans) et, en contrepartie, vous vous engagez à rendre de petits services (courses, assistance administrative, jardinage, etc.) ou simplement à être une présence rassurante. Ici, les notions de partage, d’échange et d’harmonie sont bien entendu au centre de ce projet. Pour plus d’informations sur les différentes formules, contactez Cohabit’Age ou Caritas.

La Ville d’Esch s’active

Depuis le déménagement du campus de l’Université à Belval en 2015, la Ville d’Esch-sur-Alzette a lancé un programme de rachat de bâtiments vétustes en vue de les réhabiliter en logements étudiants. Ainsi, la commune dispose aujourd’hui de 45 logements répartis dans 3 résidences. Vous pouvez y trouver une chambre meublée (de 12 à 19 m2) pour un loyer de 250 € par mois et partagerez sanitaires, salon et cuisine avec des colocataires. Pour introduire sa demande de logement, c’est par ici.

Derniers bons plans

Pour ceux qui n’auraient pas trouvé leur bonheur malgré tous ces conseils, vous avez encore la possibilité de jeter un œil sur Facebook. Il existe différents groupes qui proposent des logements en colocation : « Colocation Luxembourg », « Colocation au Luxembourg » ou encore « Colocation Luxembourg/WG Lëtzebuerg ». Malgré la bonne volonté évidente de ces initiatives, restez vigilants et, surtout, n’envoyez jamais d’argent sans avoir visité les lieux !

En dernier lieu, les sites classiques d’annonces immobilières (AtHome, Immotop, Editus Home) peuvent vous être utiles si vous cherchez un studio, par exemple. Ici, soyez conscients que le loyer ne se situera pas du tout dans le même ordre de grandeur. Le Luxembourg n’est pas vraiment bon marché lorsqu’il est question d’immobilier.

Bon à savoir : pour toute question sur le logement (ou sur la vie étudiante en général – formations, modalités d’inscription, mobilité étudiante, activités culturelles et sportives), le Service des Études et de la Vie Étudiante (SEVE), qui fait partie de l’Université du Luxembourg, se tient à votre entière disposition.

Stagiaires et jeunes actifs

La problématique du logement au Luxembourg n’étant pas uniquement valable pour les étudiants, les stagiaires et jeunes actifs peuvent, eux aussi, être confrontés à des difficultés pour se loger. Deux tuyaux pour vous, si vous en faites ou allez prochainement en faire partie : l’association Wunnraum fir Stagiairen A.S.B.L. propose aux stagiaires des logements à prix abordables dans des résidences à Luxembourg-Ville. Quant aux jeunes actifs, ils peuvent se renseigner par exemple auprès de Furnished.lu, une agence immobilière qui propose des logements « all inclusive » en colocation.

Vous l’aurez compris, ce petit précis a vocation à faciliter votre entrée sur le marché immobilier au Luxembourg. Grâce à toutes ces références, vous devriez trouver votre bonheur. Un dernier conseil : que vous soyez étudiant, stagiaire ou jeune actif, ne vous y prenez pas à la dernière minute pour vous lancer dans votre recherche. La demande est supérieure à l’offre et, comme on dit généralement, « premier arrivé, premier servi » !