Mes finances, mes projets, ma vie
3 décembre 2022

Les petits gestes pour économiser dans les transports

Se rendre au supermarché en voiture, prendre le bus pour aller travailler ou encore voyager en avion pour les vacances : quel que soit le moyen de transport utilisé, se déplacer a un coût qui peut peser lourd dans le budget. myLIFE vous livre ses astuces pour économiser dans les transports et vous propose des alternatives pour voyager à moindre prix.

Économiser en voiture

Flexible et confortable, la voiture reste aujourd’hui encore le moyen de transport le plus utilisé. Mais c’est aussi l’un des plus coûteux ! Et l’actualité récente nous a rappelés que ces coûts pouvaient littéralement exploser sans prévenir. Frais de carburant, entretien, assurance, taxe automobile ou encore coût du stationnement : la facture est salée en fin d’année. Et c’est sans compter le prix d’achat du véhicule. Il existe cependant des moyens pour réduire les dépenses.

    • Adopter l’éco-conduite
      La consommation de carburant ou d’énergie est influencée par le style de conduite. Pour ménager vos finances, pensez à rouler souplement, en évitant les accélérations et les freinages brusques ; ne passez pas les vitesses trop tôt (ni trop tard) ; utilisez le frein moteur pour ralentir ; arrêtez la climatisation lorsqu’elle n’est pas indispensable ; coupez le contact en cas d’arrêt prolongé ; enfin, retirez vos galeries de toit et autres portes-vélos si vous ne les utilisez pas.
    • Optimiser les déplacements
      Planifier ses trajets est un autre moyen pour réaliser des économies. Regroupez et organisez vos trajets en utilisant les assistants d’aide à la conduite. Comparez les itinéraires afin d’éviter les détours superflus, profitez du chemin de retour du travail pour faire vos courses ou aller chercher un colis, etc. Réduire vos déplacements c’est économiser du carburant, un poste de dépense de plus en plus important !
    • Entretenir son véhicule
      Respectez les délais de révision de votre véhicule et entretenez-le régulièrement  : cela vous évitera de devoir faire face à des frais supplémentaires en cas de gros pépins non détectés à temps. Vous pouvez également effectuer les menus entretiens vous-même : mise à niveau du liquide lave-glace, remplacement des balais d’essuie-glace, etc. Pensez également à vérifier régulièrement la pression de vos pneus. S’ils sont sous-gonflés, ils augmentent la consommation d’énergie de votre automobile.
    • Comparer les contrats d’assurance
      Quelques astuces vous aideront à diminuer le montant de votre assurance auto. Prenez le temps de comparer les différentes offres sur le marché et n’hésitez pas à négocier avec votre assureur. Adaptez les différentes options à l’utilisation réelle de votre auto (nombre de kilomètres par exemple), prenez une assurance au tiers selon l’âge et le modèle du véhicule, augmentez le montant de votre franchise si vous roulez peu, etc. Notez enfin qu’une grosse cylindrée sera plus coûteuse à assurer qu’un plus petit modèle.

→ Bon à savoir: vous pouvez économiser sur le prix d’achat de votre véhicule en profitant des bonus écologiques et primes de l’État, en choisissant une fin de série, un véhicule de stock, une occasion récente, etc.

Quid de l’électrique ?

Si la voiture électrique reste encore coûteuse à l’achat comparée à un véhicule thermique équivalent, les écarts de prix tendent à se réduire grâce aux aides de l’État. En revanche, à l’utilisation, le véhicule électrique s’avère financièrement intéressant, notamment pour les petits et moyens modèles. Les coûts de l’énergie et les dépenses d’entretien sont moins élevés que pour un véhicule thermique. Plus de précisions sur Conduire une voiture électrique, à quel prix ? 

Alternatives : le covoiturage et le car-sharing

Une autre manière de réduire le budget « voiture » est d’opter pour le covoiturage. Partager un même trajet à plusieurs dans un seul véhicule, permet de répartir les frais de transport (carburant, parking, péage, etc.) entre les voyageurs. Au Luxembourg, un portail de covoiturage a été créé pour faciliter la mise en relation des personnes intéressées : CoPilote.

Autre possibilité : le système de car-sharing ou voiture partagée. Plus flexible qu’une location de voiture classique, le car-sharing donne la possibilité de bénéficier d’une voiture pour des besoins de déplacement ponctuels en échange d’une participation financière (selon les heures et les kilomètres utilisés). Vous profitez des avantages de la voiture sans avoir à en assumer les charges fixes (assurance, entretien, etc.). Au Luxembourg, Carloh ou Flex par exemple, proposent ce type de services.

Difficile de faire plus avantageux financièrement que les transports publics au Luxembourg : ils sont gratuits depuis le 1er mars 2020 !

Transports en commun, le bon plan

Difficile de faire plus avantageux financièrement que les transports publics au Luxembourg  : depuis le 1er mars 2020, ils sont gratuits ! Le Grand-Duché est devenu le premier pays au monde à proposer la gratuité des bus, tramways et trains (sauf en première classe) pour les voyageurs résidents, frontaliers et touristes sur l’ensemble du territoire national.

Mais comme on ne se déplace pas uniquement au Luxembourg, voici quelques astuces pour profiter de prix réduits dans les transports publics en dehors du pays.

    • Choisir un abonnement
      Avec les transports en commun, il n’y a pas de mauvaise surprise en matière de dépenses : les coûts se résument au prix du billet du train ou de bus ou au tarif de l’abonnement. Pour réduire la facture et si vous voyagez régulièrement, optez pour un abonnement au mois, au trimestre ou encore à l’année. Cela revient généralement moins cher.
    • Utiliser les cartes de réduction ou de fidélité
      Les compagnies de transports prévoient fréquemment des tarifs préférentiels selon l’âge (enfants, étudiants, seniors), l’activité (demandeurs d’emploi, militaires, etc.), les revenus ou encore la situation familiale (famille nombreuse, etc.). Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre compagnie sur l’existence d’un programme de fidélité (exemple : la carte Grand Voyageur de la SNCF) vous permettant de cumuler des points et de bénéficier de remises et d’avantages spécifiques.
    • Acheter ses billets à l’avance ou à la dernière minute !
      En achetant vos billets plusieurs semaines, voire plusieurs mois à l’avance ou, au contraire, à la dernière minute, vous pouvez bénéficier de réductions. Ces changements de tarifs sont liés au taux de remplissage du train ou de l’autocar au moment de la réservation.
    • Opter pour des billets « d’occasion »
      Faute de pouvoir faire annuler leur voyage, certains particuliers revendent leur billet sur internet à prix réduit. Soyez prudents cependant : le billet ne doit pas avoir été utilisé et ne doit pas indiquer de nom. Certains sites se sont spécialisés dans ce type de transactions.
Alternatives : le vélo

Le vélo est une autre solution avantageuse, notamment pour les petits trajets. Le Luxembourg a développé de nombreuses pistes cyclables à travers le pays et plusieurs communes proposent des vélos en libre-service (sur abonnement).

Faire baisser le budget « avion »

Prendre l’avion pour partir en vacances ou s’évader quelques jours le temps d’un week-end peut s’avérer onéreux. Là aussi, il existe quelques ficelles pour faire diminuer la facture.

    • Réserver au bon moment
      Réserver ses billets d’avion à l’avance peut vous faire économiser une belle somme d’argent, mais ce n’est pas tout. Le moment précis de l’achat de votre aller-retour sur le site du transporteur aérien est important. Selon le comparateur de vols Skyscanner, en effet, il vaut mieux éviter de réserver ses vols les week-ends et préférer les lundis, mardis ou jeudis. De la même manière, il est plus rentable de privilégier les réservations (très) matinales, vers 5 heures du matin, plutôt que celles en soirée (entre 19h et 22h).

Si vous n’avez pas d’impératifs à respecter, soyez souple sur les dates et les horaires de départs (…) afin d’obtenir de meilleurs prix.

    • Rester flexible
      Si vous n’avez pas d’impératifs à respecter, soyez souple sur les dates et les horaires de départ. Évitez les périodes de vacances scolaires, préférez les départs en semaine tôt le matin ou tard le soir afin d’obtenir de meilleurs prix.
    • Comparer les offres
      Autre astuce pour trouver des billets d’avion moins chers : utilisez les moteurs de recherche des comparateurs de vols de type Skyscanner, Kayak, Edreams, Momondo, etc. Ils permettent de comparer les prix des vols de différentes compagnies aériennes selon vos préférences : aéroport de départ, destination, dates, etc. En outre, vous pouvez vous inscrire à des alertes afin de suivre l’évolution des prix des billets selon vos critères.
    • Préférez les voyages avec escale(s)
      Si vous devez effectuer un long trajet, choisissez un vol avec escale(s). Le temps de trajet est prolongé, mais vous paierez en principe moins cher qu’un vol direct. Vérifiez cependant la durée de l’escale et si vous avez, ou non, la possibilité de sortir de l’aéroport.

→ Bon à savoir: certains sites de réservations de voyage enregistrent vos recherches et font varier leurs prix à chacune de vos visites. Lorsque vous consultez les sites, utilisez la navigation « privée » de votre navigateur ou pensez à supprimer votre historique et vos cookies.

Alternative : le low cost

Les compagnies aériennes et ferroviaires low-cost sont aussi un moyen d’économiser. Certes, les services proposés sont basiques et il faut verser un supplément pour emporter plus qu’un bagage « cabine », mais les tarifs sont compétitifs. Attention : les atterrissages s’effectuent souvent dans des aéroports secondaires, plus petits et parfois plus éloignés des centres-villes.

Enfin, notez que la plupart des astuces pour faire baisser vos dépenses en avion sont aussi valables pour les voyages en bus ou en train. Bon voyage !