Mes finances, mes projets, ma vie
28 septembre 2021

Un prêt à la consommation pour des dépenses spéciales

Si vous ne disposez pas des moyens nécessaires ou si vous ne souhaitez simplement pas puiser dans votre épargne, vous pourriez devoir contracter un prêt, par exemple pour vous acheter une nouvelle voiture, pour rénover votre habitation ou pour aménager une terrasse.

Le prêt personnel est souvent désigné comme un prêt à la consommation et n’est en réalité rien de plus qu’un contrat de prêt conclu avec un établissement financier. En vertu de ce contrat, un montant déterminé est mis à la disposition du particulier, qui le remboursera ensuite en versant régulièrement (chaque mois généralement) une somme fixe sur une période donnée. Un prêt personnel se distingue ainsi d’un crédit immobilier en cela que ce dernier est destiné à l’achat d’une maison ou d’un appartement.

Deux formules

Deux formats de prêts personnels s’offrent à vous. Le crédit affecté à un usage précis permet de financer l’achat d’un objet en particulier, comme une voiture ou du mobilier. Via ce type de crédit, il est en outre possible de financer des travaux de rénovation ou d’assainissement par exemple. Dans ce cas, des bordereaux d’achat ou des devis dans le cas de travaux dans une maison doivent être présentés à l’organisme prêteur. Les principaux avantages de ce type de prêt sont qu’ils sont octroyés à des conditions fixes et qu’ils ne nécessitent aucun apport personnel. Comme pour toutes les formes de crédit, une vérification approfondie de la capacité de remboursement des clients est requise au préalable. A contrario, le prêt non engagé ne sert pas à une dépense précise. Le montant est mis à disposition de l’emprunteur sans que celui-ci ne doive fournir d’informations sur l’utilisation qui en sera faite.

Le prêt à la consommation est généralement accordé (ou refusé) relativement rapidement après que l’institution financière a examiné le profil financier du demandeur. Un autre avantage est que le prêt à la consommation ne requiert aucun apport de capital propre et qu’il est assorti d’un taux d’intérêt fixe sur toute sa durée. Cette solution peut donc s’avérer utile en cas de dépenses soudaines et imprévues par exemple.

Le taux et la durée des remboursements varient en fonction de la banque/l’institution financière auprès de laquelle vous contractez le prêt à la consommation. Selon nos recherches, la plupart des institutions luxembourgeoises ont toutefois trois principes en commun :

  • Le montant maximal du crédit accordé est habituellement de 100.000 EUR.
  • La période au terme de laquelle le crédit doit être remboursé se situe généralement entre 12 et 60 mois. En fonction du montant du crédit, ce délai relativement court peut rapidement se traduire par des mensualités élevées.
  • Les prêts à la consommation s’accompagnent souvent de taux d’intérêt plus élevés que les prêts hypothécaires.

Des intérêts débiteurs équivalant à 672 euros par an peuvent être déduits de l’impôt, et ce pour chaque personne du ménage.

Avantages fiscaux

Dans le cadre d’une régularisation de l’impôt sur les salaires par décompte annuel au Luxembourg ou du dépôt de votre déclaration fiscale, vous pouvez faire valoir votre prêt à la consommation à la rubrique « dépenses spéciales ». Ainsi, des intérêts débiteurs équivalant à 672 euros par an peuvent être déduits du revenu imposable, et ce pour chaque personne du ménage. Il en va de même pour certaines primes d’assurance vie dans le cadre d’un prêt personnel.

Les critères d’octroi d’un crédit à la consommation divergent en fonction de l’établissement financier choisi. Pour savoir si un tel contrat de prêt est adapté à votre situation, renseignez-vous auprès de l’établissement concerné par téléphone, ou sur son site Internet. Afin d’obtenir un prêt, vous devez bien souvent remplir les conditions suivantes : avoir atteint la majorité, disposer d’un revenu régulier (salaire, retraite, subsides) et être titulaire d’un compte bancaire.

Les principaux interlocuteurs dans le cadre d’une demande de prêt à la consommation sont les banques et les établissements de crédit. En règle générale, vous devriez opter pour « votre » banque, qui connaît déjà votre profil financier et votre situation propre et est donc mieux placée pour vous prendre en charge. Il est intéressant de procéder à une simulation de prêt au préalable sur Internet, pour pouvoir effectuer un calcul adapté à votre situation sur la base du montant, de la durée et du taux souhaités. De cette manière, vous pourrez vous faire une idée de vos capacités financières.

Emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent

Comme pour tous les crédits, vous êtes tenu à une obligation de remboursement de votre prêt à la consommation, ce qui peut vous exposer à un risque de surendettement. Rappelons qu’emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent. Il convient donc d’étudier en détail vos propres capacités financières et de souscrire une assurance si nécessaire, qui couvrira le remboursement du prêt en cas d’imprévu (licenciement, accident, décès). Il faut également penser aux intérêts qui s’accumulent. Veillez quoi qu’il arrive à lire attentivement le contrat de prêt. Par ailleurs, un crédit ne devrait jamais servir à en rembourser un autre. (Et en cas de besoin : Le Service d’Information et de Conseil en matière de Surendettement (SICS) fournit informations et conseils sur cette thématique).