Mes finances, mes projets, ma vie
27 mai 2022

Automobile : acheter neuf ou d’occasion ?

À la recherche de votre prochain véhicule, votre cœur balance entre le neuf et l’occasion ? Chacune de ces options présente des avantages et des inconvénients. myLIFE en liste quelques-uns pour vous aider à choisir la solution qui correspond le mieux à vos besoins et envies.

Au-delà du seul argument économique, de nombreux facteurs peuvent et doivent être considérés avant de choisir son véhicule. Vous allez notamment devoir décider si vous souhaitez disposer d’un véhicule neuf ou d’occasion.

Voitures neuves : fiabilité et confort

Les avantages de la voiture neuve sont de plusieurs ordres : le choix, la fiabilité, le confort et la propreté.

    • Le choix. Opter pour une voiture neuve, c’est privilégier un achat plaisir qui répond à tous vos critères. Vous pouvez sélectionner la marque et le modèle de votre choix ainsi que les options qui vous font rêver. Couleur, cylindrée, carburant, équipements, vous pouvez personnaliser à loisir votre acquisition. Ce n’est pas que le choix soit inexistant sur le marché de l’occasion, mais ce n’est pas du tout pareil.
    • La fiabilité. Votre voiture sortant tout droit de l’usine, les risques de rencontrer un problème mécanique et de tomber en panne sont limitées pour un bon moment. Synonymes de fiabilité, les véhicules neufs disposent des équipements les plus modernes en matière de sécurité et sont couverts par une garantie pouvant aller jusqu’à sept ans chez certains concessionnaires. Une voiture neuve ayant une feuille de route vierge, il n’y a pas à redouter des problèmes cachés… exception faite des actions de rappel qui, bien que rares, peuvent toujours se produire.

Une voiture neuve ayant une feuille de route vierge, il n’y a pas à redouter des problèmes cachés.

    • Le confort. Les véhicules récents disposent généralement des dernières technologies et innovations, vous offrant notamment un maximum de confort en plus de la sécurité. Un atout considérable si vous avez l’habitude d’effectuer de longs trajets. Côté confort, signalons aussi le fait de ne pas devoir se rendre au contrôle technique pendant 4 ans et des premiers entretiens généralement sans mauvaise surprise.
    • La propreté. Ne dramatisons pas, les voitures d’occasion ne sont généralement pas des poubelles. Mais si vous êtes plutôt soigneux, voire un brin maniaque, cet argument est tout sauf anodin. En achetant un véhicule neuf, vous ne risquez pas de sentir une odeur de tabac froid ou de retrouver des poils oubliés ou des miettes cachées entre les sièges.

Du côté des inconvénients, c’est évidemment le facteur prix qui vient immédiatement à l’esprit. Ce n’est pas le seul élément à considérer.

    • Le prix. Après le logement, la voiture reste bien souvent l’investissement le plus conséquent et représente généralement 15% des dépenses moyennes des ménages. Un modèle neuf affichera un prix sensiblement plus élevé que son équivalent en occasion. Rappelons toutefois que si le prix d’achat est supérieur, le prix à la revente le sera également. Pas de quoi compenser la différence, mais bien de l’atténuer un peu.
    • L’attente. Si le neuf est synonyme de possibilités illimitées, il rime aussi avec patience. En effet, votre véhicule personnalisé risque fort de ne pas être en stock et mettra plusieurs semaines avant d’être livré à votre concession. À vous de vous y prendre à l’avance pour être sûr de recevoir votre nouveau véhicule à la période souhaitée.
    • L’assurance. Le prix d’une assurance est toujours proportionnel à la valeur du bien à assurer. Une voiture neuve peut faire grimper le montant de votre assurance. À véhicule identique, attendez-vous à payer plus cher que pour un véhicule d’occasion. Gardez cela en tête au moment de faire votre choix. Précisons toutefois qu’il existe de très nombreux critères (risque de vol, valeur à la revente…) pour établir le prix de votre assurance et que ceux-ci diffèrent selon les pays, voire selon les compagnies.

La voiture neuve est synonyme de plaisir, de confort et de sérénité, à condition de pouvoir la financer et de faire preuve d’un peu de patience.

En synthèse, disons que la voiture neuve est synonyme de plaisir, de confort et de sérénité, à condition de pouvoir la financer et de faire preuve d’un peu de patience.

Nous n’abordons pas ici la question environnementale car l’argument est ambigu. D’un côté, une voiture neuve répond aux normes les plus strictes et pollue moins en général (à modèle comparable). De l’autre côté, il ne faut pas oublier le coût environnemental de la production du véhicule qui est réel. Nous laissons ce débat aux experts.

Voitures d’occasion : de belles économies à réaliser

Les avantages d’un véhicule d’occasion sont peu nombreux, mais ils peuvent s’avérer décisif au moment de prendre votre décision.

    • Le prix. Si le prix est votre principal critère d’achat, mieux vaut se tourner vers une occasion. Au fur et à mesure que les années passent et que le kilométrage augmente, le montant de la voiture diminue. Après un an d’utilisation, la valeur peut facilement baisser jusqu’à 25% (et environ 50% au bout de quatre ans). Même s’il n’a que quelques mois, un véhicule d’occasion vous coûtera dès lors nettement moins cher qu’à sa sortie de l’usine. Au contraire d’une voiture neuve, vous pouvez ici tenter une négociation et réaliser une belle affaire. Assurez-vous cependant de comparer les prix au préalable.
    • Le choix. Contrairement aux véhicules neufs, le critère du choix ne porte pas ici sur le niveau de personnalisation du véhicule, mais sur le type de véhicules auquel vous pouvez prétendre. En effet, à budget identique, vous pouvez vous offrir des véhicules plus haut de gamme en occasion que neufs.
    • La disponibilité. En achetant d’occasion, vous évitez les habituels délais d’attente et retards de livraison. Dans ce cas-ci, le véhicule est disponible immédiatement si vous vous mettez d’accord sur la transaction.

Le principal inconvénient du véhicule d’occasion est son historique. Ce n’est toutefois pas le seul.

    • L’historique. Si vous achetez votre voiture auprès d’un particulier, vous n’avez aucune garantie de connaître tout son historique (nombre de propriétaires, accidents, entretiens, pannes ou problèmes techniques). En plus de l’usure au kilomètre, renseignez-vous également sur le type de routes empruntées (ville, autoroute, hors-piste…). En recourant aux services d’un réseau professionnel, vous avez la certitude que le véhicule a été contrôlé et disposez d’une garantie d’un an. Un bon argument pour privilégier cette solution, même si votre marge de négociation sera sans doute plus faible. Signalons qu’il existe aussi chez nos voisins de plus en plus d’outils pour connaître l’historique d’un véhicule. C’est par exemple le cas d’HistoVec en France, un service proposé par le Ministère de l’intérieur et la Sécurité routière.
    • La seconde main. Choisir un modèle d’occasion implique d’accepter le fait que celui-ci ait déjà servi, que les options ne sont pas forcément toutes à votre goût et que des traces d’usure et d’éventuels défauts peuvent être présents. Ouvrez l’œil avant d’acheter !

Ce n’est pas encore le cas au Luxembourg, mais certaines villes européennes interdisent l’accès aux véhicules trop anciens.

    • Les normes. si le véhicule que vous convoitez a déjà pas mal d’années, il est possible qu’il ne réponde pas aux dernières normes environnementales : consommation, émissions de CO2, etc. Ce n’est pas encore le cas au Luxembourg, mais certaines villes européennes interdisent l’accès aux véhicules trop anciens.

Enfin, des calculs seront parfois à faire en ce qui concerne la consommation de carburant, les coûts d’entretien, de contrôle technique et d’assurance pour vous assurer de prendre la bonne décision.

La banque, un partenaire pour financer l’achat de votre véhicule

Maintenant que vous avez ces avantages et inconvénients bien en tête, il vous reste à faire votre choix et à régler la question du financement. Sur ce dernier point, les banques peuvent vous aider à financer l’achat de votre voiture, que cette dernière soit neuve, d’occasion, électrique ou hybride. Les taux d’intérêt bas depuis plusieurs années rendent l’option du financement particulièrement alléchante.

Selon les banques, vous obtiendrez un accord de principe en quelques minutes seulement et pourrez dans certains cas signer votre prêt/crédit auto de manière digitale. Celui-ci vous permettra également de profiter d’avantages fiscaux liés aux dépenses spéciales lors de l’introduction de votre déclaration d’impôt ou décompte annuel et de déduire les intérêts débiteurs de votre revenu imposable à hauteur de 672€/personne.

Des alternatives à la propriété

Autre moyen de financer l’acquisition d’une voiture, le leasing privé raisonne davantage en termes de budget que de propriété. Cela consiste en une location longue durée, accompagnée de mensualités, pour une période et un kilométrage donnés. Cette option comprend différents services et vous permet de rouler en toute sérénité sans devoir investir. Financement sans acompte, frais de vignette, pneus été et hiver compris, entretiens et réparations ou encore assistance et dépannages sont autant d’avantages pouvant être inclus dans le « loyer » de cette solution all inclusive. Cette dernière vous garantit un budget fixe et maîtrisé. Une fois encore, les institutions bancaires vous accompagnent, grâce à des offres de private lease.

Si le leasing privé est intéressant, d’autres alternatives s’offrent également à vous pour de plus petits trajets. Vous roulez peu et peu souvent ? Plutôt que d’acheter un véhicule, pourquoi ne pas en partager un ? Les plateformes de car sharing comme CARLOH ou FLEX vous permettent de réserver et d’utiliser une voiture lorsque vous avez besoin. Une solution non seulement économique mais aussi écologique et garantissant une certaine flexibilité. Vous n’avez aucun ou très peu de frais récurrent à payer, ni de parking à trouver. Les voitures partagées disposent généralement d’emplacements dédiés.

Pour le reste de vos déplacements, vous pouvez privilégier les solutions de mobilité douce qui sont gratuites pour la plupart : tram, train, marche, trottinette ou encore vélo (traditionnel, en libre-service ou électrique).

Neuf ou d’occasion ? Quelle que soit votre décision, vous pourrez compter sur votre banque pour un soutien financier, dans le cadre d’un crédit auto mais également pour un leasing privé.