Mes finances, mes projets, ma vie
18 septembre 2020

Êtes-vous prêt à quitter le nid familial ?

Terminés les horaires de sortie à respecter, les repas à heures fixes ou la cohabitation avec votre petite sœur. Un vent de liberté souffle : vous allez quitter la maison familiale et prendre votre indépendance. À votre âge, la perspective d’emménager dans votre appartement et de gérer enfin votre vie comme vous l’entendez est excitante ! Mais êtes-vous prêt à voler de vos propres ailes ? myLIFE passe en revue les défis qui vous attendent afin de vous éviter un atterrissage brutal !

Quelles que soient les raisons qui vous poussent à quitter le cocon familial – lieu de travail ou d’études éloigné, entente devenue compliquée avec vos parents, envie de vous installer en couple ou tout simplement besoin d’autonomie – cette étape marque véritablement le passage vers l’âge adulte. Il ne s’agit pas uniquement de vous séparer de vos parents, mais avant tout de prendre vos responsabilités.

Dans le cas d’une première installation, il vous faut anticiper les différents postes de dépense afin de déterminer si vous avez les moyens financiers de quitter la maison. Et vous allez rapidement vous rendre compte que la liberté a un prix !

Tenez compte de l’ensemble des coûts inhérents à la location de votre logement.

Prendre un appartement, ce n’est pas donné !

Le loyer et les frais annexes

Il est important de ne pas tenir compte du seul montant du loyer, mais aussi de l’ensemble des coûts inhérents à la location de votre logement.

  • Le loyer : son montant varie en fonction de la localisation du logement, de sa superficie et de ses caractéristiques (nombre de pièces, cave, interphone, balcon, etc.). En principe, il est payable d’avance en début de mois.
  • Les charges : eau, électricité et/ou gaz, chauffage, entretien des parties communes, taxe sur les ordures ménagères, etc. Le détail du tarif mensuel est à demander au propriétaire du logement.
  • Le dépôt de garantie locative : il est à régler une seule fois au moment de la signature du contrat de bail et restitué à la fin du bail si le logement n’a pas été dégradé. Il peut représenter jusqu’à 3 mois de loyer.
  • L’assurance habitation : elle couvre incendies, dégâts des eaux, vols, etc. Son prix évolue en fonction des options proposées par les assureurs.

Attention, si vous passez par un agent immobilier pour trouver votre bien, vous devrez également régler les frais d’agence qui peuvent représenter jusqu’à 3 mois de loyer.

Comment faire des économies ? Afin de réduire vos dépenses, vous pouvez opter pour une résidence étudiante (si vous faites des études) ou pour la colocation. Très courante au Luxembourg, cette seconde option est choisie par de nombreux étudiants et jeunes travailleurs qui peuvent ainsi diviser leurs charges par le nombre de personnes hébergées. Attention cependant au choix des colocataires avec qui l’entente doit être harmonieuse !

N’hésitez pas à demander à votre famille et à vos amis s’ils peuvent vous aider en vous prêtant des meubles ou de la vaisselle dont ils ne se servent plus.

Les frais d’installation

Vous avez repéré un appartement qui vous plaît avec un loyer attractif. Il faut maintenant vous y installer ! De nouvelles dépenses incontournables doivent être prises en compte.

  • La mise en service des compteurs : si vous ne voulez pas camper dans votre nouvelle demeure, pensez à contacter votre fournisseur d’eau, de gaz et/ou d’électricité avant la date de votre déménagement !
  • Le déménagement : avoir recours à une entreprise de déménagement est l’option qui vous épargnera du temps et des efforts, mais c’est aussi celle qui vous coûtera le plus cher. Si vous décidez de vous en occuper avec des amis, ne négligez pas les frais que représentent l’achat des cartons et la location du camion.
  • L’équipement de l’appartement : pour agencer votre intérieur, un équipement de base est indispensable (un lit, une table, des chaises, une armoire ou encore un frigo). N’oubliez pas la vaisselle (assiettes, couverts, casseroles, poêle…), le linge de maison (torchons, serviettes, couette, oreillers…) et les produits d’entretien (liquide-vaisselle, éponge, poubelle, balai…). Et si vous voulez opérer quelques changements, renseignez-vous sur ce que vous pouvez aménager lorsque vous êtes locataire.

Comment peut-on réduire ces frais ? N’hésitez pas à demander à votre famille et à vos amis s’ils peuvent vous prêter des meubles ou de la vaisselle dont ils ne se servent plus. Vous pouvez aussi vous équiper dans des magasins d’occasion ! Enfin, il existe des prêts 1ère installation qui donnent un coup de pouce appréciable aux jeunes actifs et aux étudiants lors de leur emménagement.

Une autre solution consiste à louer un studio ou un appartement meublé : plus onéreux qu’un logement « vide », le bien meublé permet cependant d’éviter la contrainte du déménagement et l’achat d’équipements. À vous de choisir la meilleure option.

Les frais courants

Une fois installés dans votre nouveau nid, prévoyez dans votre budget un certain nombre de dépenses courantes inéluctables liées à la vie de tous les jours : courses, abonnement mobile / internet /TV, frais automobiles (carburant, entretien, assurance), abonnement aux transports en commun, charges liées à la santé (mutuelle, médecin, dentiste, lunettes, etc.) et bien sûr loisirs et sorties.

Ce nouveau départ est l’occasion idéale pour faire le point sur les coûts qui peuvent être revus à la baisse ou pour renégocier le montant de son assurance et de son abonnement téléphonique ! Prenez aussi de bonnes habitudes dès le début en adoptant des petits gestes pour économiser sur votre facture énergétique.

La perspective du changement, à la fois excitante et inquiétante, est une nouvelle expérience qui vous permettra de gagner en maturité.

Quitter la maison, c’est aussi devenir responsable !

Vous vous projetez déjà chez vous avec un formidable sentiment de liberté : vous pouvez inviter vos amis quand vous le souhaitez, manger ce qui vous plaît et même passer tout votre week-end en pyjama si cela vous chante ! Néanmoins, vous devez aussi assumer vos responsabilités.

Habituez-vous à ranger votre intérieur, apprenez à cuisiner, à faire la lessive ou encore le ménage. Si personne n’est là pour vous reprocher la tenue de votre appartement, vous vous rendrez néanmoins vite compte que vivre dans un environnement propre et ordonné est plus agréable que loger dans un endroit négligé !

En outre, si vous venez de quitter un milieu familial sécurisant, vous ressentirez probablement un sentiment de solitude. Impossible de compter sur votre père pour changer une ampoule ou pour déloger une araignée ! Il faut vous débrouiller seul afin de devenir autonome !

Ne négligez pas non plus l’aspect administratif. Être indépendants, c’est aussi informer les administrations de votre changement d’adresse, gérer vos impôts, votre mutuelle, votre banque, vos rendez-vous médicaux, etc.

La perspective du changement, à la fois excitante et inquiétante, est une nouvelle expérience qui vous permettra de gagner en maturité.

Apprendre à élaborer un budget et s’y tenir !

Vous avez à présent une connaissance globale de ce qui vous attend dans l’immédiat, notamment des frais engendrés par votre nouvelle vie. C’est donc le moment d’élaborer votre budget. Soyez organisés et apprenez à gérer votre argent. Vous ne pourrez pas, par exemple, reporter le paiement de votre loyer à une date ultérieure !

Listez vos dépenses, ainsi que vos revenus mensuels et aidez-vous des 7 étapes pour gérer efficacement votre budget afin de déterminer si vous êtes capables d’assumer financièrement votre envie d’indépendance.

Existe-t-il des aides financières ? Si votre budget est très serré, vous pouvez, sous conditions, bénéficier d’aides au logement au Luxembourg. Les plus modestes peuvent obtenir une aide pour financer la garantie locative, une subvention de loyer d’un montant maximum de 300 € par mois selon le revenu et la composition du ménage, ou encore décrocher un logement subventionné. Renseignez-vous !